Compteur d’eau : locataire ou propriétaire ?

En location les charges sont un sujet sensible, source de nombreux contentieux.

L’eau froide fait partie des charges récupérables auprès du locataire mais en pratique comment se passe l’ouverture et la fermeture du compteur ? Le propriétaire peut-il le garder à son nom ? Refacturer l’abonnement en plus des consommations au locataire ?

Dans cet article nous allons vous expliquer les différents cas, en différenciant notamment les cas où le locataire est en copropriété ou en maison individuelle.

Compteur d’eau au nom du propriétaire ou du locataire ?

Logement en habitation collective

Lorsque le locataire emménage dans un immeuble en ville, il n’a quasiment jamais besoin de prendre un abonnement à un fournisseur d’eau froide avec une ouverture de compteur (c’est par contre nécessaire pour l’électricité).

Le compteur d’eau général et les éventuels sous-compteurs par lot, sont gérés par le syndic, qui refacturera les abonnements et consommations dans les charges communes générales directement au propriétaire.

Logement en habitation individuelle

Pour les maisons individuelles, deux solutions sont possibles :

  • le locataire demande lors de son installation que le compteur d’eau et l’abonnement soient mis à son nom
  • le propriétaire conserve l’abonnement et le compteur à son nom

Tout dépend si le fournisseur accepte que le locataire prenne l’abonnement à son nom, certains demandes à ce que le propriétaire conserve cet abonnement.

Refacturation des abonnements et consommations d’eau au locataire

Principe général

Si le logement est en immeuble collectif, ou si en maison individuelle le propriétaire conserve l’abonnement d’eau, ce dernier va pouvoir refacturer au locataire les consommations réelles et l’abonnement.

Ces deux postes sont en effet des charges récupérables listées par décret :

1. Dépenses relatives :
A l’eau froide et chaude des locataires ou occupants du bâtiment ou de l’ensemble des bâtiments d’habitation concernés ;
A l’eau nécessaire à l’entretien courant des parties communes du ou desdits bâtiments, y comprisla station d’épuration ;
A l’eau nécessaire à l’entretien courant des espaces extérieurs ;
Les dépenses relatives à la consommation d’eau incluent l’ensemble des taxes et redevances

Deux modalités sont possibles pour cette refacturation :

  1. l’inclure dans la provision pour charges et faire une régularisation des charges annuelle : c’est la solution privilégiée en immeuble collectif
  2. demander un remboursement annuel sans provision : c’est la solution à privilégier en maison individuelle

Calcul des consommations d’eau individuelles en location

En maison individuelle le calcul des consommations est assez simple, il suffit de lire le compteur.

En copropriété par contre le locataire peut poser des questions sur la répartition et le calcul des consommations, notamment lors de la régularisation des charges.

Il faut savoir que l’installation de compteurs d’individuels d’eau n’est pas obligatoire dans les immeubles anciens (source cette fiche de l’ARC), il faudra donc bien expliquer que la refacturation des consommations d’eau se fait selon la même clef de répartition que les autres charges, bien souvent en fonction des tantièmes de copropriété.

Impayés sur les consommations d’eau par le locataire

En maison individuelle, les consommations d’eau peuvent être les seules charges, avec la TEOM, que le propriétaire demande périodiquement au locataire.

Si le locataire refuse de payer il faut le relancer comme s’il s’agissait d’un impayé de loyer, nous vous décrivons en détail la procédure sur cette fiche pratique.

Gérez votre location sans agence
Quittances + Bail + Modèles + Assistance

Activez la gestion en ligne Smartloc

6 commentaires sur “Compteur d’eau : locataire ou propriétaire ?

  1. Guillemot le a posté:

    Bonjour et merci pour toutes ces précisions.
    Un cas particulier tout de même mais assez simple…
    Je suis dans un résidence et chaque locataire a son propre compteur d’eau à son nom. Il y a tout de même un compteur général qui était là à la construction.
    L’abonnement de ce dernier apparaît dans le décompte de charges annuelles alors qu’il n’y a pas de point d’eau ou autre arrosage commun.
    Est-ce normal, peut-on demander à ce que soit annulées ces charges d’abonnement d’un compteru d’eau qui ne sert pas ?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement.

  2. JOSETTE MEDICI le a posté:

    je loue un appartement au sein de ma maison et je ne sais pas comment procéder pour les charges de mon locataire dois je faire installer un compteur électrique et un compteur au nom de mon locataire car actuellement ces 2 compteurs sont à mon nom. Pourriez vous m’aider car je suis un peu perdue. Merci d’avance

  3. Mongenoty Danielle le a posté:

    Bonjour , je suis locataire dans une petite résidence. Je vis seule , je suis à la retraite et depuis 3 ans lorsque je reçois la répartition des charges je m aperçois que ma consommation d eau froide ne cesse d augmenter de façon inhabituelle. Avant je vivais avec mes 4 enfants ma consommation d eau n était pas aussi élevée. D autant plus que je fais très attention à mes consommations d eau d électricité et autres même à ma petite retraite . Que puis -je faire . Merci pour votre réponse. Cordialement. Mme Mongenoty

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      Etes-vous sûr d’avoir un compteur d’eau individuelle ? Le cas échéant êtes-vous sûr de ne pas avoir de fuite, par exemple une chasse d’eau mal réglée ?

  4. Bologna le a posté:

    Bonjour,

    Nous avons emménagé dans un logement neuf, nous avons de ce fait dut faire l’ouverture du compteur d’eau.
    Du coup louverture du compteur a été a notre charge, est ce normal? Ou est ce au propriétaire de prendre en charge le montant de l’ouverture?

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      A priori c’est bien à vous de le payer car cela fait partie des charges locatives.

Autres articles dans la même catégorie

L’encadrement des loyers a été réactivé par la loi ELAN voté fin 2018. La Mairie de Paris a donc choisi de remettre en place ce système fin juillet 2019, après une annulation en juillet 2018. Lille réactive également ce dispositif au 1er mars 2020. Dans cet article nous allons donc vous détailler comment marche l’encadrement, […]

Vous vous apprêtez à mettre en location un bien pour la première fois, et vous hésitez pour définir le bon loyer. Nous allons vous expliquer ici les quatre techniques classiques utilisées par les professionnels de l’immobilier. Elles vous permettront de définir un loyer optimal, ni trop faible, ni trop haut. Nous verrons en effet que […]

La colocation en bail unique solidaire est une option populaire en location longue durée. Elle permet de louer des grandes surfaces à plusieurs personnes et rencontre un fort engouement notamment dans les centres de grandes villes. Ce que l’on sait moins c’est qu’en cas de départ d’un colocataire les choses peuvent rapidement se compliquer et […]

Une indivision est la détention d’un bien immobilier par au moins deux personnes physiques distinctes. Dans le cadre d’une location elle est souvent opposée aux SCI, sociétés civiles immobilières, qui permettraient une gestion plus souple. Nous allons voir que les règles sur l’indivision ont été clarifiées, et qu’il est maintenant plus simple de gérer un […]