Le LMNP est le régime par défaut dans lequel se retrouvent la plupart des loueurs en meublé, et il se trouve que ce régime permet de réduire drastiquement ses impôts fonciers si vous optez pour le régime réel. Nous avons rédigé une fiche (vraiment) très complète sur le sujet, mais nous souhaitions aborder ici en détail 4 subtilités du LMNP quand vous louez en indivision.

Régime réel par défaut car société de personnes

En LMNP vous avez le choix entre deux régimes : le réel que nous recommandons car il réduit fortement vos impôts fonciers, et le micro-BIC qui est un régime simplifié où vous n’êtes imposé que sur 50% des loyers (les charges étant évaluées à un forfait de 50% du loyer).

Il se trouve qu’en indivision meublée vous serez forcément au réel; en effet le Code général des impôts via son article 50-01 considère l’indivision comme une société de personnes qui ne peut accéder au régime micro-BIC.

Inscription au greffe différente pour les indivisions en LMNP

Si vous exercez une activité en meublé, que ce soit au statut LMNP ou LMP, vous devez déclarer votre activité au Tribunal de commerce et récupérer un numéro SIRET. Cette déclaration d’activité se fait via le formulaire P0i si vous détenez le bien seul ou en couple marié.

Si vous êtes dans une indivision, le formulaire est différent, il s’agit du formulaire FCMB comme nous l’a confirmé notre comptable partenaire spécialiste du LMNP.

Faites une simulation avec notre comptable
pour tester l'intérêt du LMNP
Gratuit & sans engagement

Planifier un rdv téléphonique

Pas de déduction des frais de CGA en indivision meublée

L’adhésion à un centre de gestion agrée (CGA) permet aux loueurs en meublé de ne pas voir leurs bénéfices imposables majorés de 20%, avec une déduction des frais de gestion (CGA + comptable) de 2/3 en réduction d’impôts et de 1/3 en dépenses déductibles.

La réduction d’impôts de 2/3 ne s’applique pas aux indivisions car l’administration considère que les sociétés de personnes ne sont pas éligibles.

Seuil et déclaration au prorata de chaque indivisaire foyer fiscal

Le principe général est que chaque indivisaire d’un foyer fiscal donné est considéré comme un loueur meublé indépendant, au prorata de ces parts dans l’indivision.

Cette appréciation au prorata des parts de l’indivision, regroupées par foyer fiscal, est cruciale notamment pour les seuils de revenus qui déterminent le passage de LMNP à LMP, passage qui est à éviter comme nous l’expliquons dans notre article sur le LMP.

Le site des impôts précise bien néanmoins qu’au sein d’un même foyer fiscal, il est possible de séparer les revenus locatifs meublés de chaque époux, et le type d’option choisi par chacun (réel ou micro-BIC).

Le caractère professionnel ou non-professionnel de la location meublée s’apprécie au niveau du foyer fiscal et doit s’appliquer à l’ensemble des locations meublées du foyer fiscal. Cette qualification ne fait toutefois obstacle ni à la détermination distincte du résultat de l’activité de chacun des époux, ni à la possibilité de chacun des membres du foyer de bénéficier, le cas échéant, du régime d’imposition des micro-entreprises.

Gérez votre location sans agence
avec Smartloc
Assurances Bail Quittances Indexation

Essayez gratuitement pendant 30 jours

2 commentaires ont été déposés sur “LMNP en indivision : les 4 règles spécifiques à retenir

  1. Valentin le a posté:

    Bonjour,
    Sur un bien en LMNP en indivision, lors de la revente, l’imposition sur la plus-values se fait-elle de la même manière que pour une entreprise (avec répercutions des amortissements) ou le calcul est celui des particuliers ?
    Cordialement

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      A priori c’est bien le même régime des particuliers car l’indivision n’est pas une personne morale. Confirmez ce point avec votre comptable néanmoins. Si vous n’en avez pas vous pouvez convenir d’un rdv de consultation gratuit et sans engagement avec le nôtre.

Autres articles qui pourraient vous interesser

Quelles solutions pour remédier aux inégalités d’accès au crédit immobilier ?

Un reportage récent sur Bricks, un nouvel acteur de l’investissement locatif, nous a permis de confirmer l’intérêt incroyable des français pour l’immobilier. Deux biais psychologiques sont à l’oeuvre selon nous : l’aversion au risque et la recherche de rentes. Ces deux facteurs ont un impact négatif sur l’économie française en bloquant l’épargne sur des actifs […]

Voir l'article

Gestion locative : comparatif des tarifs et frais

Vous cherchez à une offre de gestion locative en ligne et vous souhaitez avoir une vision d’ensemble des prestations et frais des différentes formules. Nous allons tenter de vous convaincre que les outils et le support proposés par notre assistant de gestion locative constituent la meilleure solution du marché. Nous sommes en 2021 et l’offre […]

Voir l'article

Les 4 techniques pour financer un investissement locatif à l’étranger

Avec le développement des nouvelles technologies, la montée en puissance de l’anglais comme langue de communication mondiale, et la normalisation des cadres juridiques en Union Européenne, l’investissement locatif à l’étranger devient une option envisageable. Beaucoup d’investisseurs regardent ces marchés, à la fois car les prix immobiliers sont plus abordables, les rendements locatifs plus élevés, la […]

Voir l'article

Comment calculer la surface et le loyer maximum d’un logement Pinel ?

Le Pinel est un dispositif qui vous permet de déduire de vos impôts une partie du montant de votre investissement. Vous pouvez consulter notre fiche dédiée au Pinel. La principale contrainte du Pinel est le plafonnement du loyer qui ne peut pas dépasser une certaine valeur au m². Le calcul de la surface en Pinel […]

Voir l'article

Nos experts vous
accompagnent sur l’essentiel.

Ne prenez plus de risques et laissez Smartloc vous aider

Démarrer

Des experts disponibles pour vous aider