Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Plus de 100 000 bailleurs particuliers aidés depuis 2012

Avis clients 4,8/5

Démarrer un bail

La location saisonnière a explosé depuis 10 ans avec l’essor de plateformes comme Airbnb ou Booking. En parallèle le statut LMNP a séduit de plus en plus de bailleurs notamment via son régime réel hyper avantageux. Pour plus de détails consultez notre fiche LMNP : le régime réel pour défiscaliser via l’amortissement.

Contrairement à la réglementation sur la location saisonnière qui se complexifie de plus en plus, la fiscalité de la location saisonnière est assez simple, et se rapproche beaucoup de celle de la location meublée longue durée, avec notamment la possibilité d’opter pour le régime LMNP réel.

Des légères différences sont néanmoins à relever, nous allons essayer de vous les expliquer de la manière la plus simple possible.

LMNP possible en location saisonnière Airbnb

Le LMNP réel est un régime fiscal accessible quel que soit le type de location que vous réalisez : meublée longue durée, logement de fonction, bail mobilité mais aussi location saisonnière.

Vous pouvez donc bénéficier des avantages du LMNP réel, notamment l’amortissement comptable qui vient diminuer votre base de loyers imposables, jusqu’à l’annuler dans certains cas. Vous pouvez faire une simulation avec les données de votre bien sur notre simulateur LMNP.

Le fonctionnement en location saisonnière LMNP est le même qu’avec une location meublée longue durée; au lieu de fournir les quittances mensuelles vous fournissez au comptable qui gérera votre LMNP les relevés de nuitée des différentes plateformes.

Charges et amortissements proratisées

Le LMNP en location saisonnière a néanmoins l’inconvénient de ne considérer les charges et amortissements qu’au prorata des nuitées. Le régime est donc beaucoup moins intéressant si vous ne louez que 120 jours par an en résidence principale par exemple.

Le régime réel est à privilégier par rapport au forfait du micro-BIC où vous déclarez 50% des revenus encaissés, si vous encaissez moins de 77 700€ par an. L’arbitrage est moins évident si votre activité de location saisonnière se fait via un établissement classé meublé de tourisme ou une chambre d’hôtes.

Faites une simulation avec notre comptable
pour tester l'intérêt du LMNP
Gratuit & sans engagement

Planifier un rdv avec notre comptable

Spécificités du meublé de tourisme et de la chambre d’hôtes

De manière facultative vous pouvez demander le classement en meublé de tourisme du logement que vous louez en intégralité. Plus de détails sur cette procédure de classement sur le site du gouvernement. Nous sommes assez circonspects de l’utilité de ce classement par étoiles à l’heure d’Airbnb et Booking, mais il est certain que cette démarche vous ouvre une option micro-BIC plus intéressante que les 50% de forfait pour une location meublée classique.

Vous disposez en effet pour les meublés classés (et les chambres d’hôtes) d’un régime micro-BIC à 71% de forfait de charges déductibles, activable jusqu’à 188 700€ de revenus encaissés (vs 77 700€ pour les meublés classiques). Sources le site des impôts avec la mise à jour des seuils 2023 sur cette page.

Si vous êtes dans une zone à très fort rendement locatif, avec peu de charges réelles, il est possible que l’abattement forfaitaire de 71% soit plus intéressant que le LMNP réel. Dans les autres cas le LMNP réel nous semble être une meilleure option, à valider avec un comptable spécialisé.

Attention aux cotisations sociales en LMNP saisonnier

Lorsque vous louez en location saisonnière, il faut idéalement faire attention de ne pas tomber dans le piège de l’affiliation à l’URSSAF (sauf cas particuliers où vous ne cotisez pas par ailleurs à la sécu à la retraite, par exemple en étant expatrié).

L’affiliation aux cotisations sociales est obligatoire si vous dépassez 23000€ de revenus de location saisonnière et ce même si vos revenus d’activité sont supérieurs aux revenus de location saisonnière. Il ne s’agit donc pas d’un seuil spécifique au passage en LMP, mais bien à une condition spécifique à la location saisonnière. Plus d’infos sur notre fiche Location meublée et cotisations sociales (LMNP & LMP).

Exonération d’imposition sur les locations saisonnières

Deux cas sont possibles pour être exonéré d’impositions sur les bénéfices de sa location saisonnière (impôt sur le revenu + prélèvements sociaux CSG/CRDS à 17,2%) :

  1. faibles revenus locatifs : si vos recettes encaissées (pas votre bénéfice) sont inférieures à 760€/an
  2. chambre chez l’habitant: si vous louez une chambre chez vous, pour un locataire dont c’est la résidence principale ou un travailleur saisonnier, et que le loyer est inférieur à certains seuils. Plus d’infos sur notre fiche Chambre chez l’habitant : mode d’emploi et modèle de bail
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Autres articles qui pourraient vous interesser

LMNP réel avec amortissement : la dernière niche fiscale immobilière (2024)

La location meublée est souvent réputée pour être avantageuse fiscalement pour les bailleurs. En réalité peu de propriétaires connaissent et utilisent correctement ce statut. Nous allons vous expliquer dans cet article comment le régime réel du statut LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) va vous permettre d’économiser une part importante d’impôts sur vos loyers grâce […]

Voir l'article

Taxe d’habitation : locataire, propriétaire, logement vacant (2024)

Que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit de votre habitation principale ou qu’il s’agisse de votre résidence secondaire, vous êtes en principe redevable de la taxe d’habitation. Nous allons voir dans cet article les modalités d’application et de paiement cette taxe qui a rapporté 22,5 milliards d’euros aux collectivités locales l’année passée. […]

Voir l'article

Taxe foncière : calcul et exonération (2024)

Avec la suppression à venir de la taxe d’habitation, la taxe foncière attire toute l’attention des propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs. Calculée à partir de valeurs locatives cadastrales qui n’ont pas évolué depuis 40 ans, la taxe foncière est amenée à augmenter dans les années qui viennent : sa réforme va-t-elle être pour les […]

Voir l'article

Pourquoi éviter le LMP en 2024 ?

A contrario du régime de LMNP, le LMP (pour Loueur Meublé Professionnel) a récemment mauvaise presse car il impose des cotisations à l’URSSAF sur les bénéfices perçus. Dans cet article nous allons vous expliquer en détail les conditions du LMP, et nous verrons pourquoi les avantages du régime ne compensent plus ses inconvénients. Conditions d’accès […]

Voir l'article

LMNP en indivision : les 4 règles spécifiques à retenir

Le LMNP est le régime par défaut dans lequel se retrouvent la plupart des loueurs en meublé, et il se trouve que ce régime permet de réduire drastiquement ses impôts fonciers si vous optez pour le régime réel. Nous avons rédigé une fiche (vraiment) très complète sur le sujet, mais nous souhaitions aborder ici en […]

Voir l'article

Formulaire P0i pour le LMNP : n’oubliez pas de vous déclarer !

Si vous louez votre logement en meublé, les loyers perçus sont considérés comme des revenus commerciaux sous le régime LMNP. De ce fait, vous remplir un formulaire P0i pour déclarer votre activité, choisir votre régime de déclaration LMNP (micro-BIC ou réel) et récupérer un numéro SIRET. Plus de détails sur les différentes étapes sur cet […]

Voir l'article

Déclaration micro-foncier de vos revenus en location vide (2023)

Si votre location en vide n’excède pas un revenu annuel de 15 000 euros, vous pouvez alors bénéficier d’un régime de déclaration et d’imposition simplifié, appelé micro foncier. Le mode d’emploi de ce régime est très simple : vous devez reporter le montant total de vos loyers hors charges perçus en 2022 en case 4 […]

Voir l'article

Déclaration des revenus en LMNP micro-BIC (2023)

Cette fiche support va être courte car la déclaration de vos loyers au régime micro-BIC en meublé LMNP est très simple, vous avez une seule case à remplir : la case 5ND de la déclaration 2042-C-PRO. Dans cette case vous devez indiquer l’intégralité des loyers perçus en 2022, y compris les provisions et les charges […]

Voir l'article

Déclaration fiscale des revenus fonciers 2023 : mode d’emploi complet pour la location vide

Vous avez choisi de louer vos biens en location vide et vous gérez sans agence (comme des milliers de bailleurs qui utilisent notre assistant de gestion locative). Vous allez voir que la déclaration des revenus fonciers est un jeu d’enfant avec un peu d’aide. Il peut être intéressant pour vos revenus fonciers d’opter pour la […]

Voir l'article

Nos experts vous
accompagnent sur l’essentiel.

Ne prenez plus de risques et laissez Smartloc vous aider

Démarrer

Des experts disponibles pour vous aider