Garantissez vos loyers
pour seulement 2%

Comparez les assurances loyers impayés

Mathieu Chantalat 25 juillet 2017 1- Critères Assurance Loyer Impayé

Assurance loyer impayé : cas d’un étudiant

Vous venez de recevoir le dossier d’un étudiant, qui vous propose de garantir son bail par une caution solidaire, bien souvent ses parents.

La caution solidaire est un dispositif efficace et gratuit, vous pouvez être amené à hésiter avec une assurance loyer impayé, car comme nous vous l’expliquions dans un précédent article, vous ne pouvez pas cumuler caution solidaire et assurance loyer impayé.

Il existe néanmoins une exception à cette règle : le cas du locataire étudiant. Nous allons tenter de vous expliquer quelles sont les conditions pratiques pour louer à un étudiant avec un garant (également appelé caution) et souscrire en parallèle à une garantie loyer impayé.

La garantie loyer impayé à 2% que nous proposons accepte les étudiants avec garants

Voir les conditions

1YE1LLNXGB

Cas de l’étudiant seul

La situation la plus simple est un étudiant seul qui souhaite louer par exemple un studio. Pour que son dossier soit éligible à une assurance loyer impayé, il faut qu’une caution solidaire soit signée en annexe du bail et que la personne qui se porte caution remplisse les critères classiques d’une assurance loyer impayé : situation professionnelle stable, revenus supérieurs à 2,85 fois le loyer charges comprises (la liste des critères et justificatifs est disponible ici).

En pratique la présence de la caution ne change pas grand chose pour vous en cas d’impayés. Vous relancez le locataire et la caution par courrier simple puis recommandé et transmettez le dossier de sinistre à l’assurance. C’est ensuite l’assureur qui va poursuivre directement la caution.

Ce cas est donc assez simple. La situation se complique quand vous avez une colocation avec un ou plusieurs étudiants.

Cas particuliers

Bon à savoir : les doctorants et les alternants sont considérés comme étudiants à condition qu’ils puissent fournir une carte ou une attestation étudiante.

Cas de la colocation

Depuis la loi ALUR, en cas de colocation, la solidarité des colocataires se limite à la présence du locataire dans les lieux, prolongée maximum 6 mois après son départ s’il n’est pas remplacé. Le risque existe donc que les colocataire s’en aillent, et que seul reste un des occupants non solvables.

La conséquence est qu’il est nécessaire de prévenir l’assurance loyer impayé en cas de départ d’un colocataire. Si vous le remplacez il sera nécessaire de refaire un contrat de garantie en respectant les critères de solvabilité pour l’intégralité des colocataires. Si le colocataire n’est pas remplacé, le contrat se poursuit mais l’assureur pourra toujours résilier le contrat s’il juge le niveau de risque trop élevé.

Deuxième conséquence, notre garantie loyer impayé (comme la plupart des garanties du marché) n’accepte que des colocations composées uniquement d’étudiants, ou uniquement de salariés. Si vous souhaitez mélanger les deux, seuls les étudiants ou seuls les salariés de la colocation pourront apparaître sur le bail.

La situation est donc complexe et nous vous conseillons d’utiliser notre option de vérification avant souscription, ou de nous contacter pour vérifier l’éligibilité.

Garantissez vos loyers dès 2 %

Comparez les assurances loyers impayés

Autres articles dans la même catégorie

Vous venez de recevoir le dossier d’un étudiant, qui vous propose de garantir son bail par une caution solidaire, bien souvent ses parents. La caution solidaire est un dispositif efficace et gratuit, vous pouvez être amené à hésiter avec une assurance loyer impayé, car comme nous vous l’expliquions dans un précédent article, vous ne pouvez […]

Nombreux sont les bailleurs qui nous demandent s’il est possible d’assurer un locataire en cours de bail. Il faut distinguer trois cas : locataire en place depuis moins de 15 jours locataire en place entre 15 jours et 6 mois locataire en place depuis plus de 6 mois Nous allons détailler les trois cas mais […]

La colocation est un terme qui définit l’occupation deux locataires ou plus, non mariés, d’un bien d’habitation en résidence principale. En pratique c’est donc à la fois la colocation de 4 étudiants mais également la location d’un appartement par un couple en concubinage. Nous allons voir comment vous couvrir contre les risques d’impayés dans ces […]

Comme l’a montré un récent article de Challenges réalisé en collaboration avec notre équipe, les allocations peuvent constituer une part importante des revenus d’un foyer locataire, avec une part du loyer couverte parfois entre 50% et 100% par des allocations diverses : APL, allocations familiales, adultes handicapés. Nous allons dans cet article détailler les différentes […]