Un locataire peut-il refuser de payer son loyer?

L’ascenseur ou la chaudière est en panne et votre locataire décide de ne plus payer le loyer en attendant la réparation.

C’est un cas habituel en gestion locative et nous allons vous expliquer dans cet article pourquoi le locataire n’a pas le droit de se faire justice lui-même.

Nous vous préciserons les exceptions pour lesquelles une compensation du loyer est possible; nous vous expliquerons enfin dans quel cas le locataire peut décider de résilier le bail sans respecter son préavis notamment en cas de logement devenu insalubre.

Le locataire ne peut pas se faire justice lui-même

Le locataire ne peut pas se faire justice lui-même, autrement dit, il ne peut pas arrêter de payer totalement ou partiellement son loyer, même s’il estime que vous devez faire des travaux dans le logement, car le paiement du loyer est la contrepartie de la jouissance du bien.

Par exemple, si le locataire subit un dégât des eaux, ou que le ballon d’eau chaude tombe en panne, il ne peut pas arrêter de payer le loyer.

Voilà pour le principe de base, le locataire reste néanmoins dans son droit de vous demander une indemnisation en cas de troubles de jouissance. Si vous refusez il pourra demander cette indemnisation devant un tribunal, tout en devant continuer à payer son loyer.

Nous allons vous expliquer dans la partie suivante quels sont les cas où le locataire doit être indemnisé.

Indemnisations dues par le propriétaire au locataire

Obligation de délivrance du propriétaire

L’obligation de délivrance est le principe de base concernant vos obligations en tant que bailleur. Comme le stipule l’article 1719 du Code civil, « le bailleur est obligé, par la nature du contrat, et sans qu’il soit besoin d’aucune stipulation particulière de délivrer au preneur la chose louée et, s’il s’agit de son habitation principale, un logement décent ».

En tant que bailleur, vous devez donc délivrer la chose louée, c’est à dire permettre au locataire de vivre dans le logement objet du bail.

L’obligation de délivrance ne consiste pas uniquement à offrir le logement au locataire, vous devez également répondre à vos obligations en ce qui concerne l’entretien et les grosses réparations qui restent à votre charge. Vous devez donc faire toutes les démarches possibles pour résoudre les éventuels incidents de votre responsabilité (rappelons que les dégâts des eaux doivent être gérés par votre locataire), y compris les problèmes de copropriété qui affectent le locataire.

Cas où le locataire doit être indemnisé

Nous avons déjà détaillé dans un article complet les conséquences de travaux menés par le propriétaire chez le locataire en cours de bail. La règle est simple : les locataires doivent être indemnisés si les travaux ne sont pas urgents ou s’ils sont urgents et qu’ils dépassent 21 jours. Vous pouvez consulter notre fiche sur les travaux en cours de bail pour plus de détails pour plus de détails.

Concernant les autres manquements à l’obligation de délivrance, par exemple un chauffe-ballon ou un ascenseur en panne, la loi ne définit pas de caractère d’urgence ni de durée de 21 jours comme pour les travaux. Il est néanmoins possible de raisonner par analogie et de considérer que le locataire doit être indemnisé si une panne ou un incident trouble la jouissance de son bail et dure plus de quelques jours. Le propriétaire a donc une obligation de moyen pendant les premiers jours et doit faire les démarches pour résoudre le problème. Si le problème persiste au-delà de 21 jours on peut considérer qu’il a une obligation de résultats et que le locataire doit être indemnisé.

Dans tous les cas il s’agit de négociation à l’amiable, en cas de désaccord rappelons que le locataire ne peut pas faire de retenues unilatérales sur le loyer et doit saisir un conciliateur ou éventuellement le tribunal.

Cas où une compensation sur le loyer est possible

Il existe néanmoins certaines situations où la compensation sur le loyer est possible.

Les réparations à la charge du locataire sont listées dans le décret du 26 août 1987. Les réparations non indiquées dans le décret sont à votre charge, sauf si la panne est de la responsabilité du locataire.

Dans le cas où la réparation est à votre charge, le locataire doit vous alerter de la panne. Il peut vous avancer les frais, mais dans ce cas vous devez lui accorder une compensation sur le loyer. Par exemple, le locataire vous informe que le volet roulant ne fonctionne plus. Un professionnel intervient et indique que la panne est due à la vétusté du volet. Vous devrez dans ce cas compenser cette dépense sur le prochain loyer.

Le locataire peut-il résilier le bail ?

Il existe un cas extrême ou le locataire peut décider de ne plus payer le loyer et même de résilier sans préavis et sans l’accord du propriétaire : l’exception d’inexécution prévue par les articles 1217 et suivants du Code Civil.

Pour utiliser ce motif les manquements doivent être graves et rendre le logement inhabitable : installation électrique présentant un danger pour les occupants, infiltrations occasionnant une très forte humidité, coupure de l’alimentation en eau pendant plusieurs mois. La jurisprudence sur le sujet aligne bien souvent les critères d’inexécution avec ceux de décence que nous vous détaillons dans notre fiche complète sur le logement décent.

Avant de quitter le logement, le locataire doit vous avertir de l’insalubrité du logement. Si vous ne répondez pas ou que vous refusez, il vous enverra une mise en demeure d’effectuer les travaux. Si cette démarche reste sans effet, il pourra alors saisir la commission départementale de conciliation ou le juge des contentieux de la protection du tribunal en cas de logement indécent. Si le logement est insalubre ou en péril, il peut saisir le maire de la commune où se situe le logement.
Si vous ne réalisez toujours pas les travaux dans les délais imposés par le maire, il pourra quitter le logement sans respecter le préavis. Il devra tout de même vous envoyer une lettre de congés par lettre recommandée avec avis de réception.

Gérez votre location sans agence
Assurances Bail Quittances Indexation

Essayez gratuitement pendant 30 jours

6 commentaires sur “Un locataire peut-il refuser de payer son loyer?

  1. Marc Desvignes le a posté:

    bonjour
    quel moyen a un locataire pour obliger un syndic ou un propriétaire a trouver une panne dans l’immeuble ayant pour conséquence la coupure d’eau depuis plus d’une semaine ?
    merci

    • baptiste le a posté:

      Bonjour Marc, je suis dans une situation similaire, avez-vous pu trouver un façon de résoudre votre situation ?
      Aucun arrangement à l’amiable n’est envisageable avec notre propriétaire…

  2. E.SALLES le a posté:

    Bonjour,
    Actuellement sans emploi, je suis une formation diplômante loin de chez moi. Je loue un logement dans une résidence depuis plus de 22 mois. Depuis quelques temps, je rencontre des soucis avec l’agence de location. En effet, elle ne me fourni pas les quittances de loyer depuis plus d’un an alors que je leur ai demandé de me les envoyer en systématique chaque mois.
    Mon loyer a été augmenté, je ne l’ai su que plusieurs mois après via une lettre en RC envoyé à mes parents (cautionnaires) qui demandé la régularisation de la situation.
    Je paie une provision sur charge de 40€ / mois et à ce jour, malgré une demande écrite en RA, je n’ai reçu aucune régularisation des charges depuis mon entrée dans le logement.
    Au vu de tout cela, ai-je le droit de ne pas payer mon loyer tant que l’Agence ne procède pas à la régularisation de la situation ?
    Par avance je vous remercie.

    • Anonyme le a posté:

      Bonjour,
      RIEN ne justifie le non paiement d’un loyer de la part d’un locataire et certainement pas le non envoi des quittances et de la régulation des charges : ce ne sont que des papiers. La non réception de ces documents ne vous empêche en rien de jouir paisiblement du bien.
      le site est parfaitement claire : La jurisprudence (Cour de cassation, Chambre civile 3, 28 juin 2018, 16-27.246) considère à ce titre qu’il faut que les locataires soient dans l’impossibilité totale d’habiter les lieux dans lesquels ils s’étaient maintenus afin de refuser le paiement des loyers, par exemple si l’immeuble menace de s’effondrer ou que l’insalubrité des lieux est telle qu’il y a un risque grave pour la santé des occupants.

      Par impossibilité totale cela signifie par exemple que même en cas de défaut d’entretien du bien par le bailleur, le locataire ne pourra pas s’arrêter de payer le loyer (voire juste le diminuer) en soulevant l’exception d’inexécution
      Seul un juge est en capacité de suspendre un loyer.

  3. Bouget Monique le a posté:

    Bonjour,suite à un dégat des eaux dû au voisins du dessus, constaté début Juillet. Mon appartement est insalubre et dangereux. Plafond effondré mûrs délabrés, sol innondé, meubles inutilisables. Mon propriétaire continu de toucher mon loyer. Est ce normal? Si je résilie mon bail pour cette raison. A combien de mois de préavis ais je droit? Merci

  4. JP le a posté:

    Bonjour !

    Suis-je obligé de payer mon loyer si j’ai déjà quitté le logement : état des lieux de sortie effectué et clés rendues ?

    D’avance merci de votre réponse !

Autres articles dans la même catégorie

Les évènements naturels causant d’importants dégâts se multiplient, notamment les inondations et les incendies. Il se peut que votre logement donné en location ait subi une catastrophe naturelle qui le rende inhabitable temporairement ou définitivement. Nous vous expliquerons dans cet article comment gérer au mieux cet événement particulier qui peut survenir au cours de votre […]

C’est au locataire de prendre en charge l’entretien et les éventuelles réparations de la chaudière. Pour des raisons de sécurité, le législateur a prévu une obligation de contrôle annuel de la chaudière par un professionnel agréé dont le locataire doit justifier. En pratique cette obligation n’est pas tout le temps respectée par les locataires, notamment […]

Selon cet article du Particulier, 4 millions de foyers ne sont pas raccordés au tout à l’égout et disposent donc d’une fosse septique pour leurs eaux usées. Ces fosses septiques doivent être vidangées régulièrement et cette vidange peut être source de contentieux entre propriétaires et locataires quand la maison est louée. Nous allons dans cet […]

L’indemnité d’occupation se substitue au loyer lorsque votre bail a pris fin alors que votre locataire refuse de quitter les lieux. Il n’est désormais plus locataire mais occupant des lieux, également appelé occupant sans droit ni titre. L’indemnité d’occupation peut être mise en place dans plusieurs cas de figure. Vous avez donné congé à votre […]