Entretien et réparation du chauffe-ballon : propriétaire ou locataire responsable ?

Dans le cadre de la gestion locative en ligne que nous proposons sur Smartloc, l’entretien des éléments de chauffage du logement revient de manière récurrente, et notamment de savoir qui doit prendre en charge l’entretien et les éventuelles réparations du chauffe-ballon entre le locataire et le propriétaire.

Entretien du chauffe-ballon à la charge du locataire

L’entretien du chauffe-ballon fait partie des réparations locatives à la charge du locataire fixées par la liste suivante. Elle précise que l’entretien simple, à savoir rinçage et nettoyage des corps de chauffe et tuyauterie, est à la charge du locataire.

En pratique il n’y a pas réellement d’entretien à faire en tant que locataire, une décision de cour de Cassation de 2008 ayant précisé que l’éventuel détartrage du chauffe-ballon est une dépense à la charge du bailleur.

Chauffe-eau au gaz

Si l’eau chaude de votre logement est chauffé au gaz, par la chaudière ou via un chauffe-eau individuel, vous êtes par contre tenu par la visite d’entretien annuelle.

Plus d’infos sur notre fiche concernant l’entretien de la chaudière par le locataire.

Pour la révision d’un chauffe-ballon électrique, comptez environ 250€ main d’oeuvre et pièces comprises (joint de cuve et résistance si nécessaire).

Grosses réparations et remplacement à la charge du propriétaire

Sauf à prouver que la panne est due à un manque d’entretien du locataire, la réparation d’un chauffe-ballon et son éventuel remplacement est à la charge du propriétaire.

Voici un estimatif des prix d’interventions en ordre de grandeur, main d’oeuvre, déplacement et fournitures compris.

  • Remplacement complet : entre 500 et 1000€ en fonction de la taille
  • Réparation ou remplacement de la résistance et du thermostat : entre 250€ et 350€
  • Réparation ou remplacement du groupe de sécurité : 200€
  • Réparation d’une fuite sur l’alimentation : 120€

Il peut être compliqué de trouver un artisan qui accepte de commander la pièce et de vous la changer vu le peu d’écart entre le prix d’une réparation et le remplacement complet.

A noter que ces dépenses sont déductibles de vos revenus locatifs si vous avez choisi le régime réel en location vide ou en le régime réel en location meublée (LMNP).

Garantissez vos loyers pour seulement 2,2%

Assurance loyer impayé Smartloc

4 commentaires sur “Entretien et réparation du chauffe-ballon : propriétaire ou locataire responsable ?

  1. bonjour je suis à la recherche d’un document officiel qui me dise exactement qui doit entretenir le détartrage de cumulus le locataire ou propriétaire.
    en vous remerciement par avance.
    cordialement

    Mme de Camaret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles dans la même catégorie

Lorsqu’un locataire visite un logement, une question récurrente est posée aux bailleurs : le logement est-il éligible aux APL ? Nous allons voir qu’en réalité la majorité des logements sont non conventionnés; ce ne sera donc pas les APL qui seront versées mais l’ALS. Sommaire L’Aide Personnalisée au Logement (APL) pour les logements conventionnés (la […]

Il est toujours compliqué de réaliser des travaux en cours de bail : perte de jouissance du locataire, responsabilité en cas d’accidents ou de vols, dégradations des équipements, les sources potentielles de conflit avec le locataire sont multiples. Dans cet article nous vous détaillons les principaux cas théoriques de travaux bailleur en cours de bail […]

Les réparations, travaux ou remplacement d’équipements défectueux ne doivent pas être réalisés par le locataire sans avoir au préalable respecté certaines règles que nous allons voir. La loi liste les réparations locatives qui sont systématiquement à la charge du locataire; dans le cas contraire il faut demander au bailleur pour procéder aux travaux et se […]

Synthèse de l’article : De plus en plus de gens travaillent à domicile à partir de leur logement dans le cadre de leur activité professionnelle. Auto-entrepreneur, indépendants, start-ups, free-lance, quel que soit le statut choisi pour l’exercice de l’activité, il existe certaines règles à respecter selon la taille de l’agglomération, le lieu et la nature […]