La panne du ballon chaude est dans le top 3 des pannes que nous traitons dans le cadre de notre assistant de gestion locative utilisé par plusieurs milliers de bailleurs particuliers.

Les pannes sont plus fréquentes que pour un chauffe-eau au gaz car aucun entretien obligatoire n’est imposé au locataire pour les ballons d’eau chaude.

Nous allons voir que c’est au locataire de réaliser l’entretien du ballon d’eau chaude, mais de manière générale les pannes et l’éventuel remplacement est à la charge du propriétaire. Explications.

Gérez votre location sans agence
avec Smartloc
Assurances Bail Quittances Indexation

Essayez gratuitement pendant 30 jours

Entretien du ballon d’eau chaude à la charge du locataire

L’entretien du ballon d’eau chaude fait partie des réparations locatives à la charge du locataire fixées par la liste suivante. Elle précise que l’entretien simple, à savoir rinçage et nettoyage des corps de chauffe et tuyauterie, est à la charge du locataire.

En pratique il n’y a pas réellement d’entretien à faire en tant que locataire, une décision de cour de Cassation de 2008 ayant précisé que l’éventuel détartrage du ballon d’eau chaude est une dépense à la charge du bailleur.

Chauffe-eau au gaz

Si l’eau chaude de votre logement est chauffée au gaz, par la chaudière ou via un chauffe-eau individuel, vous êtes par contre tenu par la visite d’entretien annuelle.

Plus d’infos sur notre fiche concernant l’entretien de la chaudière par le locataire.

Pour la révision d’un ballon d’eau chaude électrique, comptez environ 250€ main d’oeuvre et pièces comprises (joint de cuve et résistance si nécessaire). Comme le montant est assez proche du remplacement complet de l’équipement, on comprend mieux pourquoi les ballons ne sont souvent pas entretenus.

Grosses réparations et remplacement à la charge du propriétaire

Sauf à prouver que la panne est due à un manque d’entretien du locataire, la réparation d’un chauffe-ballon et son éventuel remplacement est à la charge du propriétaire.

Voici un estimatif des prix d’interventions en ordre de grandeur, main d’oeuvre, déplacement et fournitures compris.

  • Remplacement complet : entre 500 et 1000€ en fonction de la taille
  • Réparation ou remplacement de la résistance et du thermostat : entre 250€ et 350€
  • Réparation ou remplacement du groupe de sécurité : 200€
  • Réparation d’une fuite sur l’alimentation : 120€

Il peut être compliqué de trouver un artisan qui accepte de commander la pièce et de vous la changer vu le peu d’écart entre le prix d’une réparation et le remplacement complet.

Nos clients utilisant notre assistant de gestion locative bénéficient du service de dépannage d’urgence qui se fait :

  • en ligne rapidement (même en urgence)
  • à tarifs négociés
  • avec des garanties sur la bonne réalisation des travaux
  • partout en France

A noter que ces dépenses sont déductibles de vos revenus locatifs si vous avez choisi le régime réel en location vide ou en le régime réel en location meublée (LMNP).

Ils sont par contre compris dans votre forfait de charges de 30% si vous êtes au micro-foncier en location vide ou au micro-bic en location meublée; raison de plus pour essayer d’optimiser les coûts d’intervention via les tarifs négociés de notre partenaire de dépannage.

Gérez votre location sans agence
avec Smartloc
Assurances Bail Quittances Indexation

Essayez gratuitement pendant 30 jours

29 commentaires ont été déposés sur “Entretien et réparation du ballon d’eau chaude : propriétaire ou locataire responsable ?

  1. norma le a posté:

    Faites attention à ce que vous écrivez, le détartrage est à la charge du propriétaire !

  2. de camaret le a posté:

    bonjour je suis à la recherche d’un document officiel qui me dise exactement qui doit entretenir le détartrage de cumulus le locataire ou propriétaire.
    en vous remerciement par avance.
    cordialement

    Mme de Camaret

  3. Roussel le a posté:

    A qui incombe le remplacement du groupe de sécurité sur un cumulus ?

    • markus le a posté:

      Il s’agit d’une réparation à la charge du locataire.

      • Gouineau le a posté:

        Êtes vous certains que le changement du groupe de sécurité est à la charge du locataire, avez le texte législatif qui l’affirme?
        Merci

        • Mathieu Chantalat le a posté:

          Le changement du groupe de sécurité n’est pas une réparation locative, c’est donc à la charge du propriétaire.

  4. Valerie Gierek le a posté:

    Bjr je voudrais savoir mon cumulus a été fixe au mur et la au mois de septembre l année dernière il est tombé est ce que c est a moi de le réparer car ma propriétaire dit que c est a moi de le faire

  5. Mme Ribeiro le a posté:

    Bonjour,j’ai une agence qui gère la louca timon de mon apartement ( la locataire à rester une année ) j’ai changé le balon au même moment. J’ai demander à la agence,si la locataire devant faire un détartrage,elle m’a dis non,il est neuf. Quelqu’un m’a dit que l’agence devais prendre 2€ par mois,pour usure. J’aimerais savoir,comment on peux agir.
    Je vous remercie.

  6. fernandez sylviane le a posté:

    bonjour, j’avais signalé a mon bailleur lors de mon entrée dans les lieux qu’il n’y avait pas de pression avec l’eau chaude, aujourd’hui l’eau chaude ne coule pratiquement pas faute de pression, que puis-je faire? les travaux sont ils à ma charge ou a celle du bailleur?

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      Cela semble clairement être une réparation à faire par le bailleur, je vous recommande de lui écrire pour lui demande d’intervenir.

  7. Nadia le a posté:

    Bonjour,
    je suis locataire et je constate une fuite d’eau non visible au niveau du ballon d’eau chaude (constaté car le sol est mouillé).
    Les travaux sont ils à ma charge ou du bailleur?
    Merci de votre réponse.

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      En tant que gardien de la chose louée vous avez la responsabilité de rechercher et de faire cesser la fuite, faites donc venir rapidement un plombier et en fonction de la cause il sera ensuite possible de déterminer si le bailleur doit ou non vous rembourser.

  8. Evelyne Sanquirgo le a posté:

    Bonjour,
    J’occupe l’appartement que je loue depuis 2015. Le mois dernier ma propriétaire m’informe que je dois faire l’entretien du ballon électrique! Comme raison, s’il devait avoir une panne et pour que la propriétaire puisse recourir à son assureur, elle doit pouvoir justifier d’un bon entretien de l’appareil.
    Cet entretien m’incombe t-il?
    Je vous remercie de votre réponse.

  9. FLANDRIN le a posté:

    Bonjour

    Je viens d’acheter un appartement pour le mettre en location, le cumulus ne fonctionne pas. Est ce à l’ancien propriétaire de payer les travaux ?
    Cordialement.

    Nathalie

  10. MEUNIER le a posté:

    Bonjour,
    Pouvez-vous m’indiquer qui doit faire la révision et changer les filtres d’un ballon d’eau chaude électrique (tous les 6 mois).
    Le bailleur ou le locataire, sachant que rien n’est précisé dans le bail.
    Merci

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      La liste des réparations à votre charge est listée ici
      https://www.smartloc.fr/bail/docs/reparation_locative_pdf.pdf

      Cette liste est exhaustive mais elle date… donc difficile de savoir si le nettoyage rentre dans la catégorie « Rinçage et nettoyage des corps de chauffe et tuyauteries ;  » A priori je dirais oui.

      • Mathieu Chantalat le a posté:

        Le nettoyage serait à votre charge mais pas le remplacement du filtre.

  11. Arnaud le a posté:

    Bonjour,
    J’habite un appartement dont le ballon d’eau chaude datait de 10-15ans, il a été remplacé récemment.
    Le propriétaire me demande, a posteriori, de participer à hauteur de la moitié des frais de remplacement (300€) car je n’ai pas fait l’entretien de ce ballon depuis mon arrivée dans cet appartement (10ans auparavant).
    Est-ce que cela vous semble justifié ?
    Merci

  12. Loïc le a posté:

    Bonjour, je suis locataire. Hier, le courant à sauter dû à une fuite soudaine de la cuve du chauffe-au. Celle-ci coule au niveau du fourreau, là où s’insère la résistance stéatite. Le fourreau est censé être étanche, car le type de résistance stéatite n’est pas immergée dans l’eau. Donc la fuite vient probablement de l’altération de la paroi du fourreau. En général, les pièces d’usures sont à la charge du locataire, néanmoins le fourreau est-il considéré comme une pièce d’usure ou une partie intégrante de la cuve. Dans ces cas, à qui revient la prise en charge des travaux de réparation ? Je vous remercie de votre attention.

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      Je ne sais pas si c’est une pièce d’usure, en tout cas prévenez rapidement le propriétaire pour faire venir un artisan afin d’arrêter la fuite. Vous aurez toujours le temps plus tard de déterminer qui doit payer. Si la réparation locative n’est pas listée ici https://www.smartloc.fr/bail/docs/reparation_locative_pdf.pdf je vous confirme que c’est au bailleur de payer, si un artisan intervient demandez lui bien de détailler la cause de la panne.

  13. Jeff le a posté:

    Bonjour,
    Lors de l’entretien de la chaudière/chauffe-eau à gaz, le technicien à noté ceci :
    – vase d’expansion défectueux
    – détecteur débit d’eau défectueux
    – échangeur à plaques entartré
    J’ai bien compris que le détartrage est à la charge du bailleur. Qu’en est-il des deux autres points ? Je les suppose à la charge du bailleur ?

    Par ailleurs, ce chauffe-eau fonctionne. Le bailleur est-il obligé d’agir de suite ou peut-il attendre que le chauffe-eau rende l’âme ?

    Merci d’avance pour votre réponse.
    Jeff

  14. Serge Baudin le a posté:

    bonjour
    Qu’en est-il en cas de location temporaire d’un meublé chauffé au gaz, du fait que plusieurs locataires peuvent se succéder en un an ?
    Merci beaucoup

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      Je n’ai pas la réponse mais je pense que le plus simple est que le propriétaire se charge de la révision dans ce cas là.

  15. Isabelle P le a posté:

    Bonjour,
    Suite à panne du ballon d’eau chaude, mon propriétaire a rapidement déclenché son remplacement mais il a fait mettre un ballon de 100L alors que l’ancien avait une capacité de 150L. Je le lui ai fait remarque le jour même mais il m’a répondu que c’était bien suffisant pour la surface de l’appartement. Aurait-il dû le faire remplacer à l’identique ?
    D’autant que le nouveau, bien que plus petit, a été placé de telle façon qu’il est impossible pour moi d’utiliser la place « libérée » dans le placard.
    Merci pour votre réponse
    IC

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      Il n’y a pas de règle sur cette question; à part à prouver que la taille du ballon est manifestement sous-dimensionnée pour le logement, je ne vois pas quel recours vous pourriez activer.

  16. Suchet le a posté:

    Bonjour,
    Je quitte un appartement que je n’ai occupé que 9 mois. Avant l’état des lieux, mon bailleur m’informe que je devrai lui fournir une attestation d’entretien du ballon d’eau chaude. Suis-je vraiment liée par une telle obligation en étant resté moins d’un an…? Le ballon d’eau chaude n’est il pas censé avoir été révisé juste avant mon arrivée ?

    • Boris G. le a posté:

      Bonjour,

      L’entretien du ballon est effectivement à la charge du locataire.

Autres articles qui pourraient vous interesser

Réglementation location saisonnière : les 4 techniques pour louer plus de 120 jours

Rappel du contexte réglementaire Dans les grandes agglomérations, il est obligatoire de déclarer son activité de location saisonnière en récupérant un numéro d’identification à mentionner dans les annonces. Ce numéro a pour objectif principal de permettre de calculer le nombre de nuitées total pour un logement donné, présenté sur plusieurs plateformes. Sauf si vous louez […]

Voir l'article

Encadrement des loyers 2022 : le guide complet (meublé inclus)

L’encadrement des loyers a été réactivé par la loi ELAN voté fin 2018. Après Paris en 2019, Lille en 2020, de nombreuses communes vont le mettre en place en 2021. Dans ces communes le loyer à la relocation va être bloqué à une valeur maximum, appelée valeur de référence majorée, calculée à partir de valeurs […]

Voir l'article

Location et passoires thermiques : synthèse des interdictions

La loi Climat et résilience adoptée en 2021 va profondément modifier l’immobilier résidentiel des 10 prochaines années. Les contraintes qui vont peser sur les locations des logements mal isolés vont être le levier qui doit servir à accélérer la rénovation énergétique des logements français. La location est beaucoup plus contrainte que la vente par cette […]

Voir l'article

Complément de loyer exceptionnel : le flou ne permet pas tout

La liste des communes soumises à l’encadrement des loyers s’allonge (voir notre liste à jour), et pour chaque bailleur dans ces communes le complément de loyer peut être la solution pour sortir de l’encadrement des loyers. Pour rappel, un loyer de référence majoré est défini pour votre quartier, le nombre de pièces du logement, l’année […]

Voir l'article

Nos experts vous
accompagnent sur l’essentiel.

Ne prenez plus de risques et laissez Smartloc vous aider

Démarrer

Des experts disponibles pour vous aider