Entretien et réparation de la chaudière : qui paie ?

Synthèse de l’article

C’est au locataire de prendre en charge l’entretien et les éventuelles réparations de la chaudière; par ailleurs, pour des raisons de sécurité, le législateur a prévu une obligation de contrôle annuel par un professionnel agréé dont le locataire doit justifier.

Sommaire

  1. Entretien et réparations à la charge du locataire
  2. Obligation de contrôle annuel de la chaudière par le locataire
  3. Entretien de la chaudière au départ du locataire

Entretien et réparations à la charge du locataire

Comme toutes les dépenses liées à un logement en location, la répartition de la prise en charge entre locataire et bailleur est définie par deux listes, elles-mêmes fixées par décret : la liste des charges récupérables et la liste des réparations locatives.

La première liste des charges récupérables précise les dépenses de maintenance à la charge du locataire concernant les éléments de chauffage :

fire-hell-inferno-auto-tune

2. Dépenses d’exploitation, d’entretien courant et de menues réparations :
a) Exploitation et entretien courant :
– nettoyage des gicleurs, électrodes, filtres et clapets des brûleurs ;
– entretien courant et graissage des pompes de relais, jauges, contrôleurs de niveau
ainsi que des groupes moto-pompes et pompes de puisards ;
– graissage des vannes et robinets et réfection des presse-étoupes ;
– remplacement des ampoules des voyants lumineux et ampoules de chaufferie ;
– entretien et réglage des appareils de régulation automatique et de leurs annexes ;
– vérification et entretien des régulateurs de tirage ;
– réglage des vannes, robinets et tés ne comprenant pas l’équilibrage ;
– purge des points de chauffage ;
– frais de contrôles de combustion ;
– entretien des épurateurs de fumée ;
– opérations de mise en repos en fin de saison de chauffage, rinçage des corps de
chauffe et tuyauteries, nettoyage de chaufferies, y compris leurs puisards et
siphons, ramonage des chaudières, carneaux et cheminées ;
– conduite de chauffage ;
– frais de location d’entretien et de relevé des compteurs généraux et individuels ;
– entretien de l’adoucisseur, du détartreur d’eau, du surpresseur et du détendeur ;
– contrôles périodiques visant à éviter les fuites de fluide frigorigène des pompes à
chaleur ;
– vérification, nettoyage et graissage des organes des pompes à chaleur ;
– nettoyage périodique de la face extérieure des capteurs solaires ;
– vérification, nettoyage et graissage des organes des capteurs solaires.

En résumé, la maintenance courante des éléments de chauffage est bien à la charge du locataire. Concernant les réparations à réaliser sur une chaudière défaillante, la liste des réparations locatives à la charge du locataire est également explicite :

d) Chauffage, production d’eau chaude et robinetterie :
Remplacement des bilames, pistons, membranes, boîtes à eau,
allumage piézo-électrique, clapets et joints des appareils à gaz ;
Rinçage et nettoyage des corps de chauffe et tuyauteries ;

Ainsi, le locataire sera responsable du remplacement des éléments d’usure de la chaudière (c’est la même logique que les joints de robinetterie par exemple).

Comme il s’agit d’un élément technique complexe et que les conséquences d’un dysfonctionnement de la chaudière peuvent être importantes, le législateur a prévu une obligation de contrôle par un professionnel agréé.

Obligation de contrôle annuel de la chaudière par le locataire

Une visite annuelle obligatoire

Les articles R224-41-4 et suivants du Code de l’environnement prévoient que la chaudière doit être contrôlée chaque année par un professionnel agréé. L’objectif est de garantir que la maintenance et les éventuelles réparations nécessaires au bon fonctionnement de la chaudière soient correctement réalisées.

Le cas échéant les dépenses seront ventilées entre bailleur et locataire selon la répartition détaillée au paragraphe précédent.

Cette obligation concerne tous les types de chaudières qu’elles soient au gaz, au fioul, au charbon ou encore au bois du moment qu’elle fournit une puissance entre 4 et 400 kilowatts.

Visite obligatoire pour les chauffe-eau

Le chauffe-eau au gaz peut être considéré comme une mini-chaudière dédié à l’eau chaude; si sa puissance dépasse les 4kW la visite annuelle de contrôle est aussi obligatoire (contrairement à un chauffe-ballon électrique comme nous le verrons plus tard).

Clause du bail spécifique à l’entretien de la chaudière

Le législateur indique clairement que la visite de contrôle annuelle doit être faite à l’initiative de l’occupant du logement donc du locataire :

Lorsque le logement, le local, le bâtiment ou partie de bâtiment est équipé d’une chaudière individuelle, l’entretien est effectué à l’initiative de l’occupant, sauf, le cas échéant, stipulation contraire du bail.

Il n’est donc a priori pas nécessaire de rajouter une clause dans le bail rappelant cette obligation d’entretien annuel par une entreprise agréé. Certains bailleurs choisissent malgré tout de le rappeler mais sachez que vous ne pourrez pas obliger le locataire à passer par un prestataire donné, ni à souscrire à un contrat d’entretien.

Dans notre module de bail numérique, nous proposons une clause qui permet de rappeler au locataire cette obligation importante, en voici un extrait :

Le locataire devra faire entretenir et nettoyer conformément à la législation en vigueur et au moins une fois l’an les appareils individuels de chauffage, de production d’eau chaude ou de froid (chaudière, chauffe-eau, pompe à chaleur, chauffe-ballon, climatisation etc.), à sa charge et à son initiative.

Le locataire devra notamment faire procéder au moins une fois l’an à une visite de contrôle des appareils de chauffages individuels par un professionnel agréé. Le bailleur pourra […]

Signez un bail conforme clauses et annexes incluses

Bail numérique Smartloc

Le législateur impose en effet la visite d’entretien annuelle mais n’oblige pas le locataire à souscrire un abonnement de maintenance sur toute l’année. Le locataire pourra donc très bien choisir d’effectuer les réparations en cours d’année via une commande unitaire, en répercutant éventuellement la dépense au bailleur si elle ne rentrait pas dans la liste des charges et réparations locatives que nous avons détaillées précédemment.

Dernier point intéressant sur la clause précédente : nous rappelons l’obligation d’entretien annuel des chaudières mais il n’y a pas d’obligation sur les autres équipements, notamment les chauffe-ballons. La clause permet donc d’acter qu’un entretien régulier est nécessaire, et donc potentiellement d’engager la responsabilité du locataire en cas de panne ou de vétusté aggravée par un manque d’entretien.

Stipulation contraire du bail

Le bailleur peut par contre mentionner dans le bail que la visite d’entretien annuelle sera réalisée à son initiative et à ses frais. Ce peut être une solution de sécurité pour les bailleurs souhaitant être certains que leur chaudière sera correctement entretenue.

Toutes ces dispositions concernent les chaudières individuelles; dans le cas d’une chaudière collective, l’obligation de contrôle annuel est à la charge du bailleur en cas d’immeuble en mono-propriété, ou à la charge du syndicat des copropriétaires en cas de copropriété.

Attestation de visite annuelle

Le législateur encadre les prestations qui doivent être réalisées lors de cette visite annuelle :

L’entretien comporte la vérification de la chaudière, le cas échéant son nettoyage et son réglage, ainsi que la fourniture des conseils nécessaires portant sur le bon usage de la chaudière en place, les améliorations possibles de l’ensemble de l’installation de chauffage et l’intérêt éventuel du remplacement de celle-ci.

L’entreprise agréé réalisant la visite annuelle doit remettre une attestation au locataire qu’il doit conserver pendant deux ans pour preuve du bon respect de ses obligations.

Pour en savoir plus sur les vérifications obligatoires à réaliser lors de la visite annuelle, reportez-vous à l’article 5 de l’arrêté du 15 septembre 2009 relatif à l’entretien annuel des chaudières qui détaille les contrôles que l’entreprise devra réaliser (notamment sur la mesure des gaz émis).

Que faire si le locataire ne réalise pas l’entretien ?

Si le locataire ne vous fournit pas l’attestation de vérification annuelle vous n’allez pas pouvoir faire grand chose en tant que bailleur. La loi interdit en effet d’utiliser ce motif dans la clause résolutoire.

Vous pourriez éventuellement donner congé au locataire à l’échéance du bail, en utilisant ce motif que vous jugeriez légitime et sérieux de non respect des obligations contractuelles, mais cette démarche nous semble hasardeuse (voir notre article sur le congé par le bailleur).

Le seul recours envisageable est de réaliser une visite de contrôle lors de la sortie des locataires et de leur imputer, en plus du coût de la visite, les éventuelles opérations de maintenance ou de réparations qui résulteraient d’un manque d’entretien régulier.

Risques encourus en cas de sinistre (explosion, incendie, intoxication)

Il est également nécessaire de rappeler au locataire dans vos éventuels échanges les risques qu’il encourt en cas d’incendie ou d’intoxication avec une chaudière non révisée : l’assurance habitation risque de ne pas couvrir le locataire dont la responsabilité sera donc engagée en cas d’accident (incendies, intoxication au monoxyde de carbone, etc.).

Entretien de la chaudière au départ du locataire

Un contentieux récurrent entre bailleur et locataire est la nécessité de faire ou non un entretien lors du départ du locataire en cours d’année.

Prenons un exemple concret : le locataire réalise le contrôle de la chaudière chaque année début octobre, puis au bout de quelques années il décide de partir et donner congé pour août.

Le locataire doit-il faire réaliser un nouveau contrôle avant son départ ?

La loi ne précise pas ce point et donc on peut simplement s’en tenir à l’obligation par défaut du locataire : faire contrôler la chaudière chaque année civile. En théorie s’il quitte le logement 10 mois après la dernière visite il ne nous semble pas possible de lui imposer une nouvelle visite ou de lui imputer d’éventuels frais pour la visite à venir (sauf clause explicite contraire du bail).

Le locataire part donc en août avec une chaudière révisée depuis 10 mois et un nouveau locataire arrive début septembre. Le locataire entrant va probablement refuser de faire une visite immédiate. Nous recommandons donc au bailleur les deux solutions suivantes, à choisir entre :

  • prendre à sa charge une visite d’entretien entre deux locataires notamment si le changement de locataire intervient entre les deux périodes de chauffe hivernales;
  • rappeler au locataire la date de dernière révision et par conséquent son obligation de le faire dans l’année civile en cours. Le plus simple est d’utiliser la clause d’entretien de la chaudière, et de préciser la dernière date de révision sur l’état des lieux.

Exemple Concrètement si le locataire sortant en août 2018 a fait la dernière révision en octobre 2017, le locataire entrant en septembre 2018 doit nouvelle révision dans l’année civile en cours soit avant fin 2018, sauf si le bailleur a décidé de prendre en charge la révision entre les deux locataires.

Sources :

Gérez votre location sans agence
Quittances + Bail + Modèles + Assistance

Activez la gestion en ligne Smartloc

38 commentaires sur “Entretien et réparation de la chaudière : qui paie ?

  1. jocelyne javelas le a posté:

    Bonjour, ma chaudière fuel a juste 11 mois. J’ai fait faire l’entretien obligatoire. Le chauffagiste me dit qu’il a changé le gicleur et me le facture en plus de l’entretien. Il précise qu’il fait toujours cela. Est ce normal et ma chaudière est encore sous garantie. Merci pour votre réponse.

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      C’est une question technique, nous n’allons pas pouvoir vous répondre malheureusement.

  2. Patricia Musset le a posté:

    Bonjour
    Je suis locataire depuis 6 mois et j’aimerais savoir si l ‘entrtien et la mise en marche de la chaudière est à ma charge ?
    Merci de votre réponse,. Mme Musset.

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      comme le précise l’article nous n’avons pas identifié de règles absolues concernant les répartitions au prorata, en théorie vous n’êtes pas obligé de payer l’entretien annuel après 6 mois (la mise en marche probablement par contre).
      Cependant nous vous recommandons de voir avec le bailleur quand la dernière visite de contrôle a été faite.

  3. MARION NICOLAS le a posté:

    Bonjour,

    J’ai été locataire d’un logement pendant 11 mois, et ce jusqu’à juillet 2018. La propriétaire nous a informé que nous n’avons pas effectué l’entretien de la chaudière et je ne sais pas quand le dernier entretien a été réalisé. Durant ces 11 mois, nous avons eu 4 pannes de chaudière (en 4 ou 5 mois) avec intervention d’un chauffagiste (total plus de 4H d’intervention – recherche et intervention). Panne et facture à la charge de la propriétaire. peut on considérer ces interventions comme un entretien sachant qu’ils ont à chaque fois vérifier le système jusqu’à la purge des radiateurs? J’ai demandé à un des techniciens pour la révision, il m’a dit que ce n’était pas la peine étant donné les multiples réparations. Est ce que la propriétaire peut me faire une retenue sur la caution sachant qu’elle n’a rien marqué sur l’état des lieux de sortie? Merci par avance

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour, en théorie il faut que le chauffagiste vous fournisse une attestation d’entretien. S’il ne vous l’a pas donnée lors de la réparation, vous n’avez pas de preuves que l’entretien annuel obligatoire a bien été fait.

  4. Colas le a posté:

    bonjour,je suis locataire je paie des charges locative tout les mois pour l’entretien de la chaudière .Je voudrais savoir si c’est à moi de faire l’avance de la facture au moment de l’entretien ou faire envoyé la facture à mon prProprialtaire pour déduire les charges annuelles.Merci de votre réponse

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      A priori le propriétaire ne peut pas vous imposer le paiement d’un contrat d’entretien de la chaudière.

  5. Alex le a posté:

    Bonjour,

    J’ai emménagé en juin dans l’appartement que je loue. Depuis 5 jours, j’ai un problème de chaudière, j’ai donc contacté la société chez qui le contrat d’entretien avait été souscrit le 04/01/2018 par la précédente locataire. Lors de l’intervention, le technicien me dit que j’aurai dû réaliser un nouvel entretien à mon entrée dans le logement même si le contrat actuel est encore valable. J’ai donc payé 99€ pour le contrat et l’entretien, est-ce légal ?

    Merci d’avance de votre réponse.

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour, théoriquement vous n’êtes redevable que d’une visite de contrôle annuel + des opérations de maintenance de la chaudière. Vous devez donc définir la cause de l’intervention pour savoir si c’est à vous ou au bailleur de prendre en charge l’intervention, en tout cas vous n’avez pas d’obligation de prendre un contrat d’entretien, simplement de faire une visite de contrôle sur chaque année civile.

  6. Carole le a posté:

    Bonjour
    Nous quittons notre logement loué le 28-02-2019. L’agence réalise un contrat d’entretien annuel de la chaudière. Ce mois, ils nous demandent de payer ce contrat pour la période du 01/10/2018 au 30/09/2019 or nous ne serons plus dans le logement. Nous souhaitons payer au prorata l’abonnement soit 5 mois au lieu de 12 mais l’agence nous affirme que la comptable a toujours fait comme ça et que le contrat annuel doit être payé par le locataire. Suis je dans mes droits de demander un règlement au prorata ? Sachant que l’entretien se déroule en mars.
    Merci pour votre réponse

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      EN théorie vous devez payer la visite de contrôle annuel mais on ne peut pas vous obliger à payer un contrat d’entretien.

  7. tassillyphilip le a posté:

    bonjour .je suis locataire je souscrit un contrat d’entretien chaque année pour une chaudière a fuel ,la chaudière a environ 5ans chaque année le chauffagiste me présente des factures en plus du contrat, des pièces divers et souvent les mêmes, une moyenne de 300 a 400 euros .ma question est a qui revient de payer et quelles pièces sont a ma charge je vous remercie bien cordialement.

  8. Antoine le a posté:

    Je suis propriétaire d’une maison que j’ai mis en location.
    Le locataire n’a pas effectué l’entretien en 2018 malgré que je l’ai relancé en décembre.
    En janvier, il me contacte pour le dire que la chaudière est en panne.
    Étant donné que l’entretien n’a pas été fait,qui doit prendre en charge les frais de réparation?
    Merci

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      Cela dépend si la panne est dû ou non à un manque d’entretien.

  9. Caro le a posté:

    Bonjour voilà je suis locataire depuis juin 2018 par agence j’ai déposer mon préavis pour quitter le logement qui se termine en avril 2019 vu que je ne suis pas rester 1 an dans le logement est ce quand même à moi de payer l’entretien de la chaudière ?

  10. Birot le a posté:

    Bonjour
    Mes locataires partent fin de mois. Je leur demande de faire la révision annuelle du chauffage avant de partir car on est à la date. Ils le font et 10 jours avant leur départ la chaudière tombe en panne.
    Je fait intervenir entreprise qui gère la chaudière. Plusieurs pièces à remplacées ils me disent que l entretien n a pas été fait l année dernière. Qui paie les réparations?
    Cordialement.

  11. Mi le a posté:

    Bonjour,
    Suite à une panne d’eau chaude sur mon chauffe-eau et le remplacement de pièces d’usures (réfection de la valve-eau) l’agence qui a en gestion l’appartement que je loue refuse de prendre en charge la facture dans sa globalité alors que le chauffagiste m’a dit que comme c’était de l’usure, rien n’était à ma charge. Après plusieurs échange avec l’agence ils veulent uniquement prendre en charge les pièces mais pas la main d’oeuvre… Sont-ils dans leur droit ? Sachant que chaque année je fais entretenir mon chauffe-eau comme indiqué sur mon bail.
    D’avance merci pour votre retour !

  12. KOWALSKI le a posté:

    Bonjour,
    Je suis locataire d’un appartement et il y a une chaudière collective. Est-ce dans les droits du propriétaire de me faire payer l’entretien de la chaudière dans les charges si c’est une chaudière collective ?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Aurélie

  13. Font le a posté:

    Bonjour.
    J ai un litige en cours, pourriez-vous m’aider SVP?

    J ai louer un appartement pendant 1an et je viens de le quitter la semaine dernière. La petite chaudière à gaz ( eau et chauffage ) à toujours fonctionné normalement. En novembre ( il y a 4 mois) jai fait faire l’entretien annuel. L’état des lieux de sortie à été fait RAS.
    Hier je reçois un mail de l’agence de location qui m’informe que la chaudière est en panne et me fournit un devis de réparation de 436.70€.
    Comment me défendre ?
    Merci par avance de votre aide j’ai l’impression qu’on veux me voler.

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      Le plus simple est de répondre par courrier recommandé avec accusé de réception, et d’exposer vos arguments à l’agence.

  14. defoy le a posté:

    bonjour
    nous avons quittés le logement a la date du 23/02/2019 au matin, l entretien de la PAE devait se faire le 08/02/2019 . mon propietaire nous réclament de régler la facture annuel de l’entretien de la PAE (soit du 08/02/2019 au 08/02/2020)
    sachant que ces nouveaux locataires sont rentrées dans le logement le 23/02/2019 dans l ‘après midi.
    Devons nous payez la facture annuel ou uniquement le montant ou nous avons occupés le logement???
    sachant que le contrat d’entretien étaient a notre nom personnels!!
    nous nous sommes renseignés auprès de l ‘agence qui entretien les PAE et autres matériels de chauffage ils nous ont confirmés que nous devions réglés uniquement le prorata de la présence dans le logement.
    pouvons nous obtenir confirmations de votre part!!
    cdlt

  15. Georges le a posté:

    Bonjour,
    Je loue un appartement qui est une partie de la maison de mon propriétaire qui y habite.
    Nous partageons la même chaudière, qui est celle de la maison.
    Qui doit payer l’entretien de la chaudière ?
    Merci à l’avance
    Cdlt

  16. MENNESSIER le a posté:

    je suis locataire ,le propriétaire a changé la chaudière à gaz il y a 2 ans. Suite à une panne de chauffage, l’entreprise chargée de l’entretien a dû changer une sonde défectueuse
    le propriétaire refuse de payer
    Qui doit payer dans ce cas précis? propriétaire ou locataire?
    merci pour votre réponse

  17. euzenat nathalie le a posté:

    bonjour
    l’entretien de ma chaudière est a ma charge chaque année ceux qui est fait ma chaudière est tomber en panne quelques semaine apres avoir fait l’entretien mon propriétaire me demande de payer la moitier de la facture a t’il le droit ?

  18. Abdomar le a posté:

    Bonjour,
    Contrat d’entretien ou pas que cela change pour le locataire ? surtout si une panne intervient alors que l’entretien est fait en bonne due forme…
    Merci

  19. Pignatel le a posté:

    Bonjour,
    Voilà j’ai rendu mon appartement il y a un mois et pour mes études je suis à l’étranger. Mon ancien appartement où j’étais en location avait quelques réparation a faire. Le propriétaire a fait estimé les réparations à un prix fortement excessive et a ordonné à l’ouvrier de procéder au réparation sans notre consentement. DE plus lors de l’état des lieux, l’ouvrier à casser la porte du garage et a fait passer cette réparation à nos frais.
    Ma question est : notre validation des réparation est il nécessaire pour le début des travaux (prix trop excessive) et pour la réparation de la porte du garage est elle au charge du propriétaire? Nous considérons ca comme de l’extorsion d’argent.

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      Vous évaluez le prix excessif mais en réalité il n’y a pas de références, donc si vous souhaitez le contester il faudra le faire devant un tribunal.

  20. aurelie le a posté:

    bonjour,

    je viens de quitter un logement que je louais, il y avait une chaudière mais je ne l’utilisais pas (jamais pendant 5 ans), dois-je quand même payer les frais d’entretien à ma sortie du logement? le propriétaire du logement me le réclame.
    Merci par avance.

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      Oui a priori l’entretien est à votre charge, que vous ne l’utilisiez ou pas.

  21. Mickael le a posté:

    Bonjour,
    Vous indiquez « vous ne pourrez pas obliger le locataire à passer par un prestataire donné, ni à souscrire à un contrat d’entretien. » Une clause de mon contrat de location (je suis locataire) m’impose de rembourser le coût de l’abonnement de vérification et d’entretien de la chaudière. Cette clause peut elle annuler ce que vous indiquez ?
    Et si non sur quelle base législative puis-je m’appuyer pour dénoncer l’obligation faite par le bailleur de payer les 145€ de contrat d’entretien et pouvoir choisir et payer directement mon prestataire ?
    Merci d’avance pour votre retour

  22. Alexandre H le a posté:

    Bonjour,

    A l’entrée d’un nouveau locataire je dois changer le chauffe-eau qui n’a pas été entretenu par les précédents locataires.
    Suis je en droit de prélever sur le dépot de garantie des sortants une tout ou partie du remplacement du chauffe eau ?

    Merci d’avance

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour, en théorie oui mais en pratique cela va être très compliqué de prouver que le chauffe-eau doit être changé par manque d’entretien et non pas par vétusté ou défaut.

  23. Laurent le a posté:

    Bonjour,

    J’ai quitté en juillet 2019 un appartement que j’ai loué en septembre 2017. Je n’ai pas fait la révision de la chaudière, je ne savais pas que c’était à moi de m’en occuper.
    Ma proprio me retient la révision de 2019, ce qui est normal mais elle compte aussi dedans celle de 2018 alors que personne n’est venu ..
    Est ce que légalement elle peut me facturer l’entretien de 2018 qui n’a pas pu être fait ?

    Merci d’avance
    Fanny

  24. LT le a posté:

    Bonjour,
    Étant locataire, une entreprise est intervenue sur l’arrivée de fioul (non étanche à priori) visant à la purger.
    Sur la seconde facture, il est mentionné « Purge de la conduite fioul : réparation provisoire si problème refaire la conduite complète ».
    Les installations sont très anciennes et vêtustes. Le problème est survenue 2x en moins de 3 mois.
    Qui doit régler ces prestations ? Propriétaire ou locataire.

    Un locataire y habitant depuis 6 mois.
    Merci pour votre réponse

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      Cela semble être une grosse réparation due à la vétusté, c’est donc évidemment au bailleur de payer.

      • TOUSSAINT le a posté:

        Merci Mathieu pour la réponse.
        Vous confirmez que Les interventions passées sont à la charge de la propriétaire ?

        Bien sûr tout comme le remplacement de la conduite ?

  25. Pinto le a posté:

    Bonjour, mes parents seront locataires les état de lieux d’entrée sera le 8 novembre l’agence m’avez envoyé un mail a prévenir l’entretien de la chaudière a partir du 8 Novembre. L’entreprise d’entretien chaudière m’avez dit qu’il faut voir avec l’agence car normalement mes parents doivent payer l’entretien de la chaudière que l’année prochain et pas au jour de l’entrée. L’agence m’avez dit qui c’est a mes parents de payer lors d’entrée.
    Cela c’est vrai.
    Merci de m’aider.

Autres articles dans la même catégorie

L’expulsion d’un locataire est un parcours du combattant pour le bailleur qui peut prendre de 12 à 36 mois en fonction de la longueur de la procédure. La trêve hivernale était connue comme le principal obstacle potentiel à une expulsion; le droit au logement opposable (DALO) créé en 2017 et sanctuarisé en 2012 représente un […]

Les punaises de lit infestent de plus en plus de logements. Leur prolifération est favorisée par l’essor de la vente de meubles d’occasion via Le Bon Coin, l’explosion des voyages de courtes durée et des locations Airbnb mais aussi une résistance accrue aux insecticides. Une fois les punaises de lit installées dans le logement, leur […]

Si vous êtes bailleur d’un logement loué à titre de résidence principale et que vous souhaitez le vendre, la question du bail en cours se pose immédiatement. Vous avez grosso modo deux solutions : vendre le bien occupé à un acheteur qui reprendra le bail vendre le bien libre après avoir donner congé au locataire. […]

Accédez au modèle d’avenant via notre gestion locative en ligne Prévisualisez le le modèle d’avenant au bail Vous avez signé un contrat de location avec votre locataire et souhaitez le modifier en cours de bail. Pour ne pas risquer de mettre en risque vos intérêts, il est recommandé de signer un avenant au bail pour […]