Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Vous avez aimé cet article ?
Abonnez-vous à notre newsletter immobilère gratuite !

Newsletter gratuite

Résumé d’un coup d’oeil

Il est possible de refacturer les charges récupérables au locataire qui sont définies par décret.

En copropriété c’est une fraction des charges que vous payez en tant que copropriétaire. On parle de « part locative » ou « part refacturable », elle correspond environ à 50% du montant des charges payées.

Deux moyens pour récupérer ces charges : la provision pour charges qui est une avance payée chaque mois qui sera régularisée en fin d’année; le forfait de charges est quant à lui un paiement fixe qui n’est pas régularisé mais qui doit grosso modo correspondre aux dépenses réelles.

Le forfait de charges n’est possible qu’en location meublée et en colocation non meublée.

Rédiger un bail de location avec forfait/provisions

Fiche complète sur la régularisation des charges

Types de charges locatives : provision ou forfait ?

Charges en location meublée

En location meublée, vous avez le choix entre un forfait de charges et la provision sur charges avec régularisation en fin d’année.

Forfait de charges

Le forfait de charges est une somme fixe demandée chaque mois au locataire qui ne sera pas ajustée en fonction des charges que vous aurez réellement à payer.

Attention néanmoins dans la fixation du forfait la loi précise bien « Ce montant ne doit pas être manifestement disproportionné au regard des charges dont le locataire ou, le cas échéant, le précédent locataire se serait acquitté » (article 8-1 de la loi du 6 juillet 1989).

Provision pour charges

Au lieu du forfait vous pouvez demander une provision du même montant, c’est à dire une somme d’avance payée chaque mois qui sera régularisée en fin d’année en fonction des dépenses réelles.

Comme vous pourrez le lire dans notre article sur la régularisation de la provision pour charges, cette étape est complexe et nécessite donc de bien fixer la provision pour coller un maximum avec la réalité.

En plus de la comptabilité à faire chaque année, la provision a un autre inconvénient pour le bailleur, la nécessité de transmettre au locataire le décompte par nature de charges, et de tenir à sa disposition, durant les 6 mois suivant cet envoi, les pièces justificatives.

En résumé nous vous recommandons très fortement de fixer un forfait de charges en location meublée, elle est plus simple à mettre en oeuvre et évite les régularisations.

Charges en location vide

Location à une personne seule ou à un couple marié ou pacsé

Dans ce cas, seule la provision pour charges est possible (en réalité le paiement périodique sans provision est aussi possible dans le bail type obligatoire mais nous ne l’évoquons pas ici car cette solution n’est pas à privilégier étant donné les sources potentielles de conflit avec le locataire lors du règlement).

Location à des colocataires

Si vous louez par contre à de vrais colocataires (non mariés, non pacsés), nous vous recommandons fortement, comme pour la location meublée, de convenir d’un forfait de charges adapté aux consommations historiques.

C’est l’article 8-1 de la loi de 89 qui vous donne cette possibilité

V. ― Les charges locatives accessoires au loyer principal d’un contrat de bail d’une colocation sont récupérées par le bailleur au choix des parties comme prévu par ce contrat :

1° Soit dans les conditions prévues à l’article 23, lorsqu’il s’agit de provisions pour charges ;

2° Soit sous la forme d’un forfait versé simultanément au loyer […].

Il peut être plus pratique en colocation, notamment via des baux individuels, d’inclure certaines dépenses privatives dans les charges. Le cas échéant vous pouvez soit les inclure dans le forfait, soit les refacturer via une provision supplémentaire au forfait. Plus d’infos sur ce sujet complexe sur notre article concernant la refacturation de l’électricité et d’internet.

Rédigez votre bail en ligne
avec clauses & annexes conformes

Bail de location Smartloc

Comment fixer le niveau de charges sur votre bail ?

Une fois que vous avez défini si vous facturez les charges en provision ou au forfait, il est nécessaire de fixer le montant des charges que vous allez demander au locataire. Que ce soit en provision ou au forfait, il est nécessaire d’évaluer correctement le montant réel des charges pour éviter tout problème avec le locataire.

Si vous fixez une provision trop faible et que vous demandez une régularisation importante, le locataire pourra contester le niveau de charges en disant que vous avez volontairement fixé une provision trop faible pour « appâter » le locataire avec un loyer charges comprises plus faible que la réalité. Plus d’infos sur le sujet sur notre fiche concernant la sous-estimation de la provision pour charges.

Si vous fixez une provision trop importante, vous serez contraint de la baisser après la première régularisation et c’est autant de loyer potentiel que vous auriez pu demander au locataire (qui pour rappel raisonne souvent en loyer charges comprises).

Fixation des charges en copropriété

Si votre logement se trouve en copropriété, la majorité des charges du locataire se compose de la part refacturable de vos charges de copropriété. Attention il s’agit bien de la part refacturable et non de l’intégralité des charges que vous payez en tant que copropriétaire.

Exemple d’un relevé avec la part locative refacturable au locataire

Pour obtenir cette part refacturable, reportez-vous à votre relevé annuel définitif de charges (l’information n’est souvent pas donnée sur les appels de fonds trimestriels). Si vous ne la trouvez pas n’hésitez pas à la demander au syndic.

Attention si la part refacturable intègre le chauffage et/ou l’eau chaude collectifs, il est nécessaire de regarder l’historique sur deux années minimum pour fixer une valeur moyenne qui ne soit pas biaisée par un hiver doux ou rigoureux.

Aux charges de copropriété, vous devez rajouter la taxe d’ordures ménagères (TEOM) dont le montant figure sur votre avis de taxe foncière. Il n’est en effet pas possible de refacturer cette taxe en dehors de la provision pour charges, pensez-donc bien à l’intégrer dans la provision que vous demandez au locataire.

Fixation des charges en maison individuelle

Si vous louez une maison en mono-propriété, les charges sont souvent très limitées ou inexistantes. Pour mémoire reportez-vous à la liste des charges récupérables pour voir ce que vous pouvez refacturer au locataire au titre des charges locatives.

Les bailleurs choisissent souvent de fixer une provision équivalente à la TEOM, ou de refacturer les éventuelles charges au réel sans demander de provisions. Nous proposons cette option dans le bail de location, mais attention prévenez bien le locataire qu’il va devoir vous payer les charges chaque année même si aucune provision ne lui est demandée. Nous allons en effet voir que l’absence de provisions n’est pas équivalent à une absence totale de charges.

Gérez votre location sans agence
avec Smartloc
Assurances Bail Quittances Indexation

Essayez gratuitement pendant 30 jours

Attention au bail zéro charges

Vous pourriez être tenté de conclure un bail sans charges, soit parce que les charges sont très faibles ou parce que vous ne souhaitez pas vous occuper d’une éventuelle régularisation des charges.

C’est globalement une mauvaise idée car en cas d’augmentation des charges dans le futur vous ne pourrez pas répercuter l’augmentation au locataire (augmentation des consommations d’eau froide ou d’énergie, possibilité de refacturer des nouveaux services aux locataires). C’est donc un manque à gagner direct sur votre rendement locatif.

Par ailleurs en réintégrant d’éventuelles charges directement dans le loyer, vous vous retrouvez avec un loyer augmenté qui dépassera d’éventuels plafonds d’encadrement.

Enfin le loyer est imposable et pas la provision pour charges que vous demandez au locataire, vous perdez donc une part importante de revenus en basculant les charges dans le loyer.

Si vous décidez malgré tout de fixer un bail zéro charges, sachez qu’il faut idéalement indiquer explicitement que le bail ne contient pas de charges. En effet en l’absence de toute mention, la jurisprudence considère que les charges restent dues par le locataire selon leur consommation réelle, avec toutes les contestations que ne manquera pas d’engendrer cette rédaction incomplète.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Vous avez aimé cet article ? Je rédige une newsletter mensuelle avec la synthèse de toute l'actualité immobilière + des fiches complètes pour approfondir le sujets qui vous intéressent. Elle est lue par plus de 12 000 lecteurs chaque mois.

- Mathieu Chantalat, Directeur immobilier

Newsletter gratuite

S’abonner
Notification pour
132 Commentaires
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Bonjour,

J’ai un bail pour un logement meublé (1100 euros) avec des provisions sur charges (dont 310 euros). J’occupe ce logement depuis 3 ans.

Le propriétaire m’a récemment demandé de payer la somme de 118 euros sous prétexte d’un dépassement des charges. J’ai demandé un justificatif avec le détail des charges de cette année pour m’assurer que je suis bien débitrice mais le propriétaire refuse de me les fournir. Dans ces conditions, puis-je ne pas payer ce qu’il me réclame et contester la régularisation des charges?

Par ailleurs, le propriétaire n’a jamais régularisé les charges les années précédentes alors même que je n’occupais pas l’appartement pendant plusieurs mois. Je pense donc qu’il aurait dû me restituer une part des charges payées les années précédentes. Puis-je demander une régularisation des charges pour les années précédentes? Quel est le délai?

Enfin, le propriétaire veut augmenter les charges pour l’année suivante (de 310 euros à 455 euros). Peut-il le faire? Le bail prévoit que le loyer pourra être révisé chaque année selon l’évolution de l’Indice de Référence du Loyer de l’année passée; idem pour les prévisions sur charges. Le montant demandé pour les provisions sur charges me paraît démesuré pour un studio, d’autant que le loyer actuel hors charges ne respecte pas l’encadrement des loyers.

Bien à vous,

Bonjour, j’ai un bail pour un logement meublé avec charges forfaitaires.
En plus du forfait le propriétaire me faisait payer la TOM. Puis l’année dernière, il m’a fait payer une facture d’eau (portant sur l’année précédente) en m’expliquant que c’était lié à l’installation de compteurs d’eau individuels dans l’immeuble (ce qui a effectivement eu lieu) . Avait il le droit de me demander de payer ces factures ? et sinon puis-je lui demander de me rembourser les montants payés ? y’a t-il un délai de prescription ?
merci

Bonjour,

Je vous remercie par avance pour l’attention que vous porterez à ma question :

Je suis locataire dans un logement neuf pour lequel je paie des provisions d’eau chaude depuis 3 ans, je reçois aujourd’hui un rappel de charge de plus de 2000 euros pour les années 2021 et 2022 pour l’eau froide pour laquel nous n’avons jamais eu de provision. Sur mon contrat dans les charges il apparaît bien qu’une provision d’eau chaude est facturé mais rien pour l’eau froide. Suis je dans l’obligation de regler? En sachant que depuis le départ mon bailleur n’a jamais su répondre quand à la question l’eau froide est elle inclus dans les charges?

Bonjour,
Je suis propriétaire d’un logement LMNP. Mon précédent locataire est resté 1 an (aout 2022-aout 2023). Mon contrat précise clairement une provision pour charges de 70€ qui fera l’objet d’une régularisation annuelle.
Le souci est que le décompte des charges (octobre à septembre) est mise à disposition en mars de l’année suivante. Donc en théorie lorsqu’un locataire part, on est pas forcément en possession du décompte de charges pour la période de sa location. Peut-on revenir vers lui à postériori? Si ce n’est pas possible, comment gérer ce décalage?

Bonjour,
Le souci c’est que je n’étais pas au courant de cela et que je lui ai déjà rendu son dépôt de garantie. Dans ce cas là, je ne peux plus lui réclamer les charges? Avec l’augmentation du prix du gaz, on parle quand même de 1600€. Merci pour votre aide.

Bonjour,

Je suis dans une coloc de 9 personnes, Je viens de revoir l’indexation de mon loyer pour l’année 2024. Dans cette indexation le propriétaire à pris en compte le loyer avec les charges forfaitaires comprises soit 450 + 90 euros de charge forfaitaire. soit 540 euros

La clause du bail concernant les charges est la suivante : La quote-part des charges de colocation à régler est forfaitairement fixée à 90 euros par mois. (en toutes lettres): quatre-vingt-dix euros Elles seront acquittées en même temps que le loyer, c’est à dire mensuellement et d’avance, et révisées chaque année selon les consommés réels de l’année N-1 ou à tout moment en cas de rajout de nouveaux besoins et services dans l’appartement. Les charges comprennent les charges d’entretien de la maison dont les locataires ont l’usage, l’eau froide et chaude, chauffage, électricité, taxe de ramassage des ordures ménagères, service de ménage des parties communes toutes les 2 semaines (sauf août), internet (en cours d’installation). Il est prévu un abonnement internet dans la colocation, si des coûts supplémentaires et non autorisés sont constatés les charges complémentaires seront facturées au colocataire responsable de ces achats en ligne ou utilisation, ou à l’ensemble des colocataires si la personne ne se désigne pas.

Etant donnée que la clause ne dis pas explicitement que les charges seront révisées par L’indice IRL mais selon la consommation réel. A t’il le droit de les indexer ?

Merci pou votre retour.

Bonjour
Je suis en forfait de charge et demenage le 8 avril je sais que je payerais mon loyer que pour 8 jours mais les charges ? Comme c est un forfait est ce que je paye les 200€ comme les mois précédents ou il est aussi calculé au prorata du nombre de jour avant de rendre les clefs ?
Merci de votre réponse

Merci

Bonjour
Peut-on réclamer la taxe ordures ménagères pour un bail meublé avec forfait pour les charges ( sans précision explicite de ces charges)

Bonjour,
tout d’abord un grand merci pour tous ces renseignements bien utiles.
Petite question : sur mon bail de location meublé, le propriétaire n’avait pas indiqué les modalités de récupération des charges mais il avait seulement indiqué un montant de charge de 50€ pour l’eau.
=>

  • quelle modalité s’applique : au forfait ou au réel ?
  • peut il comptabiliser la Taxes d’ordure ménagère sachant qu’il avait précisé dans le bail que les charges correspondaient à l’eau ? Et le cas échéant, si la modalité applicable est le forfait, doit on comprendre que la TEOM peut être demandé en sus du forfait ?

Bonjour,
Je loue un logement vide, et lors de la sortie des lieux, on m’a proposé que mes charges soient au forfait évitant ainsi au propriétaire de faire une régul (j’étais au réel tout au long de la location). Est-ce légal et sur quelle base?
Merci

Bonjour,

Si vous étiez en provision pour charges avec régularisation, alors votre propriétaire doit vous faire une régularisation. Il n’est pas possible de passer en forfait.

Bonjour,
Merci beaucoup pour vos réponses à toutes ces questions ! Bravo 🙂

J’ai quitté mon appartement meublé avec un paiement au forfait.
À mon départ, mon ancien bailleur m’a déduit des frais pour :
– l’eau et l’électricité des espaces en commun.
– et la taxe d’ordures ménagères

À l’état des lieux d’entrée, l’eau des toilettes coulait. Je l’ai signalé encore sur place et nous avons demandé le concierge (qui n’est officiellement pas un concierge car il est « juste un voisin qui rend des services ») de les réparer. La réparation a mis plusieurs mois.
En partant de l’appartement, le bailleur m’a donc facturé une somme pour la surconsommation en me disant qu’il n’était pas au courant de la fuite (pas écrit dans les état des lieux d’entrée).
Il s’agit d’un compteur d’eau en commun.

J’ai déjà eu un rdv de conciliation avec lui mais c’était un échec…

Merci beaucoup d’avance !:)

Dernière modification le il y a 10 mois par Sgrie

Bonjour,

Si vous étiez en forfait de charges, le propriétaire ne peut pas vous faire de régularisation au réel. Il n’a donc pas le droit de vous réclamer ces sommes.

Bonjour,

Merci pour cet article !

Certaines choses m’interpelle, car j’ai un bail non meublé qui est en forfait de charge.

Est-ce que ceci est possible ?

De plus, hier, mon propriétaire vient de me notifier d’une augmentation du loyer qui passe de 699 à 730 sous prétexte que les charges ont augmenté. J’ai consulté le bail, nous n’avons pas prévu de clause de révision et la case forfait de charge est coché.

Pour information, je paye 567€ et 132€ de charges.

Pouvez-vous m’éclairer ?

Bonjour,

Si vous êtes dans un logement loué vide et que vous n’êtes pas en colocation alors le forfait de charges n’est pas possible. Par ailleurs si vous êtes en forfait de charges, il n’est pas possible de faire une régularisation et donc de les augmenter. En revanche il est possible de faire une indexation sur le loyer ainsi que sur le forfait de charges.

Bonjour j ai un bail de location normale pas de meublé ni de collocation, mais sur mon bail immobilier est noter que c est un forfait de charge qui est révisé dans les mêmes conditions que le loyer principal soit d après le bail le loyer est révisé chaque année à date anniversaire en fonction de l indice de référence des loyers publié par l insee indice de référence 4ieme trimestre 2018( photo jointe).

Mon problème c est que le propriétaire a jamais fait de révision ( j y suis depuis 2019) et que cette annee il m’a donner toute les factures est veux augmenter les charges en fonction des factures réelle. Soit 40€ par mois pour l année 2022 ce qui fait que je lui doit 480€ mais pour cette année avec l augmentation du gaz il veut passer de 200€ de forfait de charge à 500€ à t il le droit ? 

Merci de votre réponse

Bonjour,

Si vous êtes en forfait de charges, aucune augmentation n’est possible en dehors d’une simple indexation en fonction de l’IRL si le bail le prévoit.

Dernière modification le il y a 5 mois par Mathieu Chantalat

Bonjour, nous avons signé un bail fin juillet 2022 avec forfait de charges correspond au tarif gaz du 1er semestre 2022 et ce mois-ci notre propriétaire nous réclame suite à la hausse du tarif gaz, une régularisation des charges suite à l’appel de charges qu’il a reçu, soit une régularisation de fin juillet 2022 à aujourd’hui et souhaites nous faire signer un avenant. peut-on refuser cette régularisation ? Merci d’avance

Bonjour,

Etant donne que vous avez signé le bail avec un forfait de charges et non une provision avec régularisation, le propriétaire ne peut pas vous faire de régularisation. Vous êtes également dans votre droit de ne pas signer l’avenant.

Bonjour, merci pour votre retour. Cordialement

Bonjour,

Je suis bailleur. En cas de révision d’une provision sur charge, le propriétaire doit il faire un avenant au contrat ou un courrier suffit ?

Merci d’avance

Bonjour,
En tant que bailleur d’une LMNP, j’ai opté lors de l’établissement en 2020 du contrat de bail (fait sur SmartLoc) de mon actuel locataire sur l’option « forfait de charges », en basant son coût mensuel sur plusieurs années de charges. Or, mon locataire fait une consommation très excessive d’eau chaude qui est totalement déconnectée du montant du forfait. Il en résulte
des régularisations de charges de 1700€ par an, que mon locataire refuse de payer sous prétexte du caractère forfaitaire des charges payées. Comment puis-je faire pour sortir de cette situation ? puis-je le contraindre à passer à la provision pour charges ? ou résilier le contrat de bail sur le motif d’une raison légitime et sérieuse ? merci de votre retour

Bonjour,

Si vous êtes en forfait vous n’allez malheureusement pas pouvoir régulariser les charges, sauf accord avec le locataire. Vous n’allez pas pouvoir résilier le bail pour cette raison.

Bonjour Denis, avez-vous trouvé un peu plus d’espoir et de solutions que les réponses apportées ici ? En cas de surconsommation excessif, c’est quoi les solutions ? Merci Smartloc d’aider les propriétaires en difficulté pas seulement les locataires !

Dernière modification le il y a 5 mois par Pro

Dans le cadre d’un bail en meublé (1 an avec renouvellement tacite) avec charges au forfait, quels sont les possibilités d’augmentation de ce forfait (hausse prix énergie non comprise dedans) ? Possible au renouvellement du bail avec le même locataire ? Merci

Bonjour,

Il est possible d’augmenter le forfait de charges une fois pas an, généralement au même moment que l’indexation du loyer, en prenant les mêmes indices. L’indexation du forfait de charges doit être inscrite dans le bail.

Bonjour
Je suis locataire d’un meublé. Sur mon bail, il est écrit charge forfait eau froide , eau chaude (2 metres cube par mois). Cela fait 3 ans que je paye mon loyer sans difficultés. Je dois quitter ce logement donc préavis. La propriétaire me rend ma caution en enlevant une somme d’argent : régularisation de charges : vous avez consommer trop d’eau chaude en 3 ans donc vous me devez de l’argent . Est ce normal alors que durant ces trois, elle ne m’a rien demandé, de plus c’est un forfait ? Merci pour votre aide.

Bonjour,

La régularisation n’est pas possible sur un forfait de charges. Votre propriétaire ne peut donc pas vous faire une retenue pour ce motif.

Bonjour,

Nous sommes locataire d’un bien meublé depuis le 01/12/2020 avec un montant du loyer de 550 euros et des modalité de révision suivante :
– Date de révision 01/12/2021.
– Trimestre de référence de l’IRL : 4eme trimestre

Nous n’avons pas eu de révision au 01/12/2021, par contre je viens de recevoir une lettre de révision avec l’indice de l’année cette année 3.49% et celui de 2021 de 1.61%.
Est ce normale de faire les deux augmentations cette année ? -> 578 euros de loyer.
J’ai pu voir aussi que la nouvelle loi pour les logements classés F ou G, le bailleur ne peut pas augmenter le loyer à un bail renouvelé ou tacitement reconduit depuis le 24 août 2022.
Nous avons un diagnostique du 29/08/2012 :
Consommation conventionnelle 306 kWh/m².an -> E
Estimation des émissions 91 kg CO₂/m².an -> G
Sommes nous dans ce cas ?
Merci de votre réponse

Bonjour,

Votre propriétaire ne peut pas appliquer deux augmentations de loyer en même temps. S’il n’a pas fait l’indexation en 2021, celle-ci est perdue. Par ailleurs, il n’est pas possible d’augmenter le loyer dont le DPE est classé F ou G.

Bonjour, dans le cas d’une colocation meublée au forfait (charges de copro récupérables + consommations de l’appartement), je me suis rendue compte qu’un des colocataires hébergeait son conjoint, hors les forfaits sont établis pour pour 1 personne par chambre et non 2. Quel est mon recours ? est-il possible de facturer la part charges au squatteur ?

Bonjour, dans le cas d’un appartement loué meublé sans compteur individuel, attenant à un local commercial (restaurant) dans lequel se trouve les compteurs, il faut mettre un forfait de charges. Mais doit-on justifier du montant de ce forfait? Si oui comment? Dans le bail, il faut indiquer les pôles facturés dans le forfait mais doit on detailler le montant de chaque pôle ?

Merci d’avance pour votre aide.

Bonjour, je me permets de venir vers vous pour vous poser une question.
Je vais bientôt quitter ma colocation meublée, et je voudrais savoir sur je pouvais éventuellement être remboursé du trop plein de mes charges.
Ce sont des charges forfaitaires locatives comprenant (eau, taxe ménagère, entretient etc).
Normalement les propriétaires sont censés écrire dans le bail si les charges sont forfaitaires ou pas ce qui n’est pas le cas, aucune mention pour un forfait.

je paye actuellement 280 euros de loyer plus 100 euros de charges locatives.

Est-il donc possible de récupérer l’éventuelles trop plein que j’aurais pu payer ?
Merci par avance pour votre réponse.

Respectueusement, Ewen

Bonjour Mathieu,
je suis très interessé par cette réponse également. Sur quel texte juridique/jurisprudence vous basez vous pour dire que les charges sont considérées comme des provisions par défaut pour un meublé ?
Très cordialement,

Le propriétaire se montre réfractaire à la restitution de ma caution sans raison. Je cherche donc un moyen de pression voire même de poursuite.

Bonjour, nous sommes un comité de gestion de propriétaires en copropriété et comptons installer des panneaux solaires sur le toit ce qui peut réduire d’environ 60 % les charges électriques des parties communes.
Le problème est que les bénéfices de cette installation basé sur les contrats actuels de répartition de charge iront entièrement aux locataires (la plupart des prioriétaires en copropriété louent les appartements qu’ils possèdent )
Existe t il une methode simple et fiscalement efficace pour que les investisseurs (les propriétaires) recupèrent une partie de leur investissement ET que les locataires aient une reduction de charge.Merci

Merci pour votre réponse . Je vous teindrai au courant.

Bonjour,

Un propriétaire nous demande de payer une provision sur les charges récupérables en totalité du contrat de location pour 9 mois, soit 45*9, mais nous devrons aussi régler ces mêmes charges mensuellement, soit 45€ par mois. Nous allons donc régler à la signature 405€ et payer ensuite 45€ par mois. Il s’agit d’une location meublé pour un étudiant Est ce légal ?

Si je n’avais pas à payer ces dernières charges mensuellement je pourrais comprendre, mais pour le coup je reste septique.

Cdlt

Bonjour,
Je suis bailleur et souhaite intégrer dans les provisions pour charges, des charges dont la régularisation ne sera pas annuelle (Taille platane tous les 2 ans, Vidange fosse septique tous les 4 ans…).
Puis-je insérer une clause dans le bail qui au départ du locataire (au bout de 16 mois disons) transforme les 16 mois de provisions pour le platane en forfait ? Ce qui constituerai un prorata d’utilisation pendant la période d’occupation. Est-ce légal ?
Ou suis-je obligé d’attendre les 2 ans (ou les 4 ans pour la fosse) pour envoyer une régularisation au prorata au locataire ?
Ou dernière solution, suis-je obligé de m’en tenir aux obligations du locataire sans provision pour charges pour ces items et je lui demande les justificatifs de réalisation par ses soins ?
Merci pour votre retour

Bonjour,
je viens de lire l’ensemble des commentaires et réponses que je trouve très intéressants. Ma compagne est propriétaire d’un bâtiment avec 6 chambres meublées, louées depuis un peu plus d’un an, ce bien est géré par une agence de gestion. La première année vient de s’écouler et des factures d’électricité démentes arrivent depuis le début de la mise en location (sur la 1ère année, une régularisation de 3000€ lui a été demandé par le distributeur d’électricité). Cette somme est pour l’instant en attente de paiement car elle a refusé le règlement auprès de sa banque. Après avoir contacté l’agence de gestion, ces derniers nous ont indiqué que l’affaire était dans les mains d’un avocat. En effet, il semblerait que les chiffres des compteurs relevés à la mise en service du logement étaient faux. Aussi les premiers mois de gestion et de mise en location certains loyers ne lui ont pas été versés car selon l’agence il n’y avait pas tous les locataires. Pour précision, les 6 chambres ont des charges comprises dans le loyer (eau, électricité etc) les charges ont été fixées par l’agence de gestion. A la suite de cette première année laborieuse en terme de gestion, le paiement des charges mensuelles que ma compagne paye a été doublé (200€ à 400€). Aujourd’hui, et après avoir fait la demande auprès de l’agence de gestion, nous avons le relevé du distributeur d’énergie concernant l’ensemble du logement. Celui-ci lui indique que la consommation du mois de février est équivalente à 750€. Nous sommes éreintés et nous ne savons plus comment réagir. Que devrions nous faire ? Quelles pourraient être les solutions ?
Merci pour vos retours ,

Je m’en suit référé au bail. Voici ce qui est indiqué :

Les charges sont fixés forfaitairement et sont comprises dans le loyer

Bonjour,

Après différentes lectures concernant notamment l’encadrement des loyers, je me suis retrouvé sur ce sujet très bien expliqué. A ce titre, je me demande si mon propriétaire n’a pas intégré une clause abusive dans mon bail locatif et j’aimerais bien obtenir vos différents retours afin d’y voir plus clair.

En effet, mon contrat stipule 2 clauses:

(i) « Le loyer du logement n’est pas soumis au loyer de référence majoré par arrêté préfectoral »

(ii) « Les parties ne conviennent pas de la révision annuelle du forfait » en ce qui concerne les charges.

Je suis très étonné et même plutôt suspicieux sur ces 2 points. En effet, je loue un 22,6 m2 dans le 17ème arrondissement de Paris soit 33,57e du m2 (vs un loyer de référence majoré de 32,8 m2). Première question, je pense que, concernant la non soumission à la loi ALUR, il s’agit d’une clause abusive/leonine, pouvez-vous svp me confirmer ce point ? Aussi, si tel est le cas, quelle est la procédure pour « revenir » vers un loyer encadré et quelle est la rétroactivité d’une telle demande (je loue depuis mi 2019).

Second point: concernant les charges, je paie 100e de charges et celles-ci sont non révisables. Ce montant, rapporté à ma petite surface, m’a l’air impressionnant (l’eau chaude et le chauffage étant individuels en plus) et semble miraculeusement faire revenir le loyer CC dans les « normes » du marché parisien non encadré. J’aimerais savoir si la non révision des charges au forfait est légale (dans la mesure où celle-ci cherche intentionnellement à masquer le « vrai » montant des charges payées par le propriétaire), et si sur demande du locataire, le propriétaire a l’obligation de révéler le « vrai » montant des charges récupérables par le propriétaire. Dans ce cas, quelle est la procédure à suivre et dans quelle mesure le locataire pourrait récupérer le montant de charges trop payés (et quelle est la rétroactivité).

Merci beaucoup pour vos retours,

Dans l’attente de vous lire,

Bonjour,
Mon contrat pour la location d’un meublé stipule les modalités suivantes pour les charges :
– provisions sur charges avec régulation annuelle.

Mon bailleur a décidé d’augmenter ces charges depuis décembre 2020, sans me prévenir par courrier mais en indiquant le nouveau montant dans le détail de la facture.
Est-ce que cette augmentation de charges est possible dans ce contexte ?
Suis-je en mesure de demander les détails liés à cette augmentation ?
Aussi, une taxe lié aux ordures ménagères m’a été demandé pour l’année précédente, dois-je la réglé également avec de telles modalités ?
Merci infiniment par avance.

Tim

Bonjour,
1) En cas de révision d’un forfait de charge, le propriétaire doit il refaire un contrat ?
2) Si le contrat est reconduit tacitement au bout d’un an pour une durée d’un an, et qu’il faudrait refaire un contrat par rapport à la révision du forfait de charge, le propriétaire devra-t-il attendre encore un an pour faire sa révision vu que l’anniversaire du bail est passé ?

Bonjour,
Oui. Merci de votre réponse.
Le propriétaire peut-il modifier le contrat en cours s’il veut passer du forfait de charge à une provision sur charge ? (contrat d’un an qui a été reconduit tacitement récemment)

Bonsoir,

Merci pour vos réponses Monsieur. Elles sont d’une grande utilité.

Bonne continuation

Bonjour,
Mon propriétaire m’a envoyer une facture d’ordures ménagères, alors que dans mon bail il n’est pas indiqué de charges, ni en forfait, ni en provision.
Dois-je les payer?
merci de votre retour.

Bonjour,

Je suis locataire depuis le 01/08/2019 d’un T3 dans un immeuble, à 750 euros + 50 de charges (charges locatives + TEOM), dans le bail il est stipulé que « ces charges feront l’objet d’une régularisation au moins annuelle. »
de quelle année parle t’on?

La régularisation n’a pas été effectuée à ma connaissance, puis je demander cette régularisation ?
– sur les charges versées en 2019 ? (250 euros pour 5 mois)
– sur les charges versées en 2020 ? (500 euros à ce jour)

Les charges locatives sont elles envoyées comme la TEOM l’année d’après pour l’année en cours?

Aussi ai je le droit de demander les documents liés aux charges locatives et TEOM ? à qui ?

je vous remercie pour votre retour

Bonjour,

Je suis proprietaire d’un appartement que j’ai mis en colocation a 3 etudiantes (baux separes). Ne voulant pas m’embeter ave cune regularisation en fin de chages, j’ai opte pour le forfait. Mais etant prudent par nature, j’avais insere dans le bail la phrase suivante : Modalite de reglement des charges recuperables : forfait acquitte mensuellement correspondant a une utilisation reputee normale et raisonnee de l’eau et de l’electricite’ Pensez vous qu’avec cette clause, je peux demander une regularisation en cas de tres fortes consommations d’eau et d’electricite ?
Merci d’avance

Merci pour votre reponse.
Cordialement

Bonsoir,
Je voudrais savoir si les charges forfaitaires mensuelles peuvent être supérieures au loyer mensuel.
En effet, sur le bail, on peut lire :
Loyer mensuel : 200 €
Charges forfaitaires : 300 €
Cordialement.

Merci pour votre réponse.
Qu’en est-il de la Loi ALUR qui stipule « le montant des charges forfaitaires « ne doit pas être manifestement disproportionné au regard des charges dont le locataire ou, le cas échéant, le précédent locataire se serait acquitté ».. ?
Cordialement.

Bonjour,
Je suis étudiant en location meublée avec forfait de charge de 17/mois pour eau et 10/mois pour l’électricité.
J’ai emménagé en 2018. Aujourd’hui ma propriétaire m’envoie une lettre en me demandant 1500 €!!!!
Elle me dit que le dépassement effectué sur l’eau et l’électricité. Est-ce légal ? Que puis-je faire au vu de mon faible budget d’étudiant ?
Je vous remercie d’avance pour votre réponse.
Cordialement

Bonjour,
je vais emmenager à la fin du mois dans un nouvel appartement et sur le bail il est stipulé
Montant du loyer mensuel : 1000€
Modalité de règlement des charges récupérables : absence de charges
Le propriétaire a t’il le droit de me réclamer quoi que ce soit à la fin de l’année ? Ou cela signifie t’il que je n’aurai pas de régularisation de charges à payer annuellement ?

Bonjour ,
j’ai signer un bail avec une agence sans aucune charges ,
« ces charges donnent lieu au versement de provisions mensuelles pour un montant de 0 euros et d’une régularisation annuelle  »
il me réclame la TOM immédiat et me rajoute des charges mensuelle sans faire d’avenant au bail actuelle qui a plus de 3 ans a ce jour
que puis je faire ? merci d’avance pour votre retour

Bonjour,
Je suis locataire en vertu d’un bail d’habitation non meublé incluant une provision sur charges mensuelle.
Mon propriétaire m’a réclamé en fin d’année un montant correspondant à la taxe d’ordures ménagères. Or celle ci n’est elle pas censée être intégrée à la provision que je verse mensuellement ? Si oui, comment contester son règlement auprès du propriétaire qui m’a déjà adressé deux recommandés.. ? Merci beaucoup d’avance.

Bonjour,

Vous indiquez que « en l’absence de toute mention, la jurisprudence considère que les charges restent dues par le locataire selon leur consommation réelle ».
Serait il possible de connaitre les références de cette jurisprudence s’il vous plait?
Cordialement

Bonjour,
Merci de votre retour.
Je constate toutefois que cette décision concerne, semble-t-il un appartement vide pour une location conclue avant la loi ALUR.
Il n’est pas sur que cette décision soit transposable à une location meublée…..

Bonjour,

j’étais en colocation et j’ai quitté le logement le 20 décembre, ma colocataire a décidé de garder l’appartement. entre temps l’agence qui nous louait l’appartement a procédé à la régularisation pour la provision des charges. en effet, je payait 100 (et ma colocataire 100€) en plus de ma part de loyer et au moment de la régularisation l’agence a décidé d’imputer ce montant de provision (700 euros) du loyer du mois de janvier et donc je ne serai pas rembourser de ma part de la provision de régularisation.
De ce fait je voulais savoir si je suis en mesure de réclamer le remboursement de la moitié de la provision de charges ?
Merci par avance.

Bonjour,
Pour être bien sur de comprendre , j ai un immeuble avec des logements vide donc non meublé,avec comme locataire toute sorte de situation social et personnel . il y a une chaudière collective donc dans les charges: eau chaude +chauffage +Electricité.
Légalement puis je demandé des charges par forfait ?????
Merci pour votre réponse.

Bonjour, mon proprio n’a mentionne aucune charge sur le bail. seul un petit tiret en diagonal. il a voulu garder le compteur d’eau à son nom pour justifier d’une résidence principale qui n’en est pas une, vu que je lui loue. Il me réclame 1 an de factures d’eau aujour’dhui. J’ai bien lu votre article qui résumerait à dire que je lui dois quand même. Dans le doute je préfère me faire confirmer.merci beaucoup

j’ai signé un bail avec dans lequel il est stipulé « paiement périodique des charges sans provision »
il est stipulé que je paye 525€ de loyer et 110 € de charge

les propriétaire peut t’il demander un rappel de charge et peut’il augmenter les charges sans changer de bail ?

Bonjour,
Puis-je mixer forfait et provision ?
Je souhaiterais mettre l’électricité en forfait afin d’être ok avec la loi et le reste des charges en provision.
Merci d’avance.

Bonjour,
Dans le cas d’un bail professionnel, est il possible de faire passer certaines charges en forfait (élec des communs, eau des toilettes commune etc) Si oui, est-ce des charges déductible ( comme pour les provisions pour charge) ou a rajouter aux loyers bruts encaissés, et donc taxable ?
(cadre SCI IR au Réel)

Merci par avance pour votre réponse

Bonjour,

peut on constituer un bail professionnel en faisant payer l’intégralité des charges au locataire ?

Merci

Bonjour,
Voilà 6 mois que j ai quitté mon logement ou le contrat stipulait une provision de charge de 75€ pour le chauffage. Hors en 6 mois, J ai utilisé 1mois et demi mon chauffage sur 20 degré. Ils me doivent de l argent ou pas? J ai pas payé pour l immeuble complet quand même.
Aujourd hui malgré de nombreuses relances, impossible d avoir ma régularisation. Pourquoi?
Merci pour votre aide.

Franchement oui, vous pouvez demander au propriétaire un justificatif des charges pour qu’il vous rembourse le cas échéant.

Bonjour,
J’ai loue un meublé, il n’était pas précisé dans mon bail si il s’agissait d’un forfait de charges ou de provisions de charges. Il me semble qu’il s’agit d’une mention obligatoire. Que se passe t’il quand la nature des charges n’est pas précisé dans le bail et quand le bailleur ne fait une régularisation de charges qu’au départ du locataire.
Merci

Bonjour,
Le propriétaire de mon enfant lui a fait signé un contrat de location meublée sur lequel les charges de la location sont indiquées sous le terme ‘Provisions/forfait de charges’. A la lecture de votre article, j’ai bien conscience que cela doit être l’un ou l’autre. Maintenant que le bail arrive à son terme, la régularisation (ou non) de ces charges devra se faire. Lequel des deux termes est celui qui est légal ?
Merci d’avance pour votre retour.
Cordialement

Bonjour,
je vais bientôt signer un bail avec des charges que ma propriétaire dit « forfaitaires » de 150 €. Mais votre article m’interpelle :

en effet, je suis la seule locataire en titre, pour un logement vide, lequel est dans une résidence avec chauffage collectif. Donc elle m’a expliqué que ce montant comprend le chauffage, l’eau, les OM et charges des communs (assensc, jardin, etc).
Le souci, c’est que je n’y vivrai qu’à mi-temps, et j’ai la sensation qu’il y a un gros écart entre les dépenses de ma conso et le montant des charges.
=> 2 questions :
1) la propriétaire a-t-elle le droit d’imposer des charges forfaitaires selon les circonstances (résidence + locataire solo) ?
2) si ce n’est pas le cas, mais qu’elle tient à me faire signer dans ces conditions, est-il possible de revenir plus tard lui présenter un article de loi qui m’autorise à consulter ses factures et demander la ristourne légitime ?
et 3) bonus, comment faire pour faire en plus des relations cordiales !!!? choix des arguments …

Merci infiniment pour vos infos et conseils

Bonjour,

Nous avons un logement présenté (sur la fiche de présentation du logement faite par l’agence) comme ayant un loyer de « 600€/ mois C.C – Remboursement des charges locatives sur justificatif ».
Dans notre contrat de location (logement nu), il n’est rien indiqué (la case n’est pas remplie) dans les provisions mensuelles pour les charges récupérables.
Il y a également un petit tableau indiquant :
Loyer 600€
Provisions pour charges 0€
Total mensuel : 600€

Nous avons déjà payé environ 150€ de redevance assainissement, on nous demande aujourd’hui de payer une centaine d’euros pour les ordures ménagères.

Devons nous conclure, de par le contrat de location, que nous payons 600€ au forfait, et que nous ne devons pas payer en sus les charges récupérables ?
Ou bien devons nous comprendre que nous ne payons aucune provisions pour charges, et que nous devons par conséquent payer les charges récupérables ?

Je vous remercie.
Paul

Bonjour,
Dans le bail de ma colocation, il est stipulé que les charges sont forfaitaires (50 euros) mais il est ajouté qu’un décompte de charge sera effectué et une régularisation demandée en cas de dépassement.
Est-ce légal?
Mon propriétaire peut-il réellement réclamer une régularisation sur des charges forfaitaires dès lors que celà est mentionné sur le bail?
Cordialement

Bonjour, je suis locataire d’un appartement meublé depuis janvier 2017. Mon loyer stipule qu’il y a, en plus du loyer fixe, des charges forfaitaires pour l’eau et l’électricité (40€), et des charges forfaitaires pour le chauffage (30€) (pour ce dernier, les charges de chauffage ne sont effectives que lorsqu’ils activent le chauffage au fioul, à ma demande (en période hivernale notamment)).
En octobre 2018, ils ont augmenté les charges forfaitaires de chauffage (qui passent de 30€ à 40€ par mois), m’indiquant que le prix du fioul avait augmenté.
Ont-ils le droit d’augmenter des charges forfaitaires ? (à contrario des provisions pour charges, où un réajustement est possible)

Bien cordialement,

Je loue un appartement meublé avec forfait de charges, indexé sur la consommation du locataire précédent.
Or, le locataire actuel a fait exploser la consommation d’électricité (x 5 en trois mois d’occupation, je l’ai constaté aujourd’hui seulement sur mon relevé en ligne). J’ai contacté mon fournisseur d’énergie qui me dit qu’il doit « faire pousser des plantes ». Quel recours puis-je avoir ? Lors de son emménagement, j’ai noté avec ce locataire les chiffres du compteur et il a signé ce doc. Est-ce que je dois déjà l’avertir de l’explosion du montant ? lui faire payer un supplément ? mettre le compteur à son nom ?
Merci de vos éclaircissements.

Bonjour,

le forfait pour remboursement des charges d’un meuble comprend les charges de copropriété et la TEOM.
Doit il comprendre les consommables ( eau, gaz, électricité) ou peut on demander aux locataires de mettre les abonnements à leur nom.
Merci

Bonjour,
En régime micro, le montant du loyer déclaré doit-il inclure le forfait de charges si on a opté pour ce dernier ?
Merci d’avance

bonjour, au régime micro bic, on m’a indiqué que je dois déclarer le loyer et les charges forfaitaires que je perçois. Donc, loyers et charges imposables car il s’agit d’un meublé à l’année, imposition 50 % donc obligation de déclarer les charges (eau, électricité, TOM, chauffage dans mon cas) . Pouvez-vous me confirmer qu’en réalité je ne dois pas déclarer les charges forfaitaires ?
Les charges forfaitaires peuvent – elles être augmentées en cours d’année si les tarifs prix électricité, eau…augmentent ou faut-il impérativement en fixer le montant à la date de révision des loyers ? j’ai lu des avis différents dans ce cas aussi . Fixer les charges forfaitaires pour une année est bien difficile, dans mon cas grosse variation du prix du fioul l’an dernier, donc perte d’argent mais je n’ai pas osé augmenter. Merci.

Bonsoir.
Une location meuble avec un Bail ou il est indiqué charge forfaitaire 110 euros.
Le propriétaire peut il reclamer à son locataire de regler la TEOM en supplement.
Cordialement.

Bonjour,
Est-ce légal que le bailleur mette dans le bail : Les autres charges non énumérées sont expressément exclues de ce forfait, notamment la taxe annuelle d’enlèvement des ordures ménagères.

De plus confirmez-vous que c’est à l’initiative du bailleur/propriétaire de faire la demande de remboursement de la TEOM (à valeur rétroactive depuis la signature du bail?)
Merci

Bonjour ,

Pourriez-vous me dire pour un bail individuelle en colocation meublé , pour les provisions de charges , quand il a une chambre de disponible ou deux chambres de disponible , qui dois payé les provisions de charges des deux chambres car c’est un chauffage collectif.Merci pour votre réponse.

Bonjour,

je suis dans la même situation que cette personne. Vous écrivez: « Je pense que vous entendez par disponible une chambre vide ? Dans ce cas c’est au bailleur de payer au prorata, comme s’il louait un appartement entier et qu’il était vide, par définition les charges ne sont pas récupérables. »

Pourriez-vous me dire sur quelle loi vous basez vous que je puisse donner mon argument à mon propriétaire?

bonjour à vous!
Je loue un appartement avec un forfait de charges. Il est inscrit dans la loi: « Le forfait de charges est une somme fixe demandée chaque mois au locataire qui ne sera pas ajustée en fonction des charges que vous aurez réellement à payer.
Attention néanmoins dans la fixation du forfait la loi précise bien « Ce montant ne doit pas être manifestement disproportionné au regard des charges dont le locataire ou, le cas échéant, le précédent locataire se serait acquitté » (article 8-1 de la loi du 6 juillet 1989). »
Un locataire me demande le détail des charges annuelles, suis je dans l’obligation de lui fournir des documents étant donné qu’il s’agit d’un forfait et non d’une provision pour charges?

Autres articles qui pourraient vous interesser

Dépôt de garantie du bail : versement et restitution

Versement à l’entrée dans les lieux Montant maximum du dépôt de garantie Le montant maximum qui peut être demandé au locataire varie en fonction du type de bail : en location vide : un mois de loyer hors charges en location meublée : deux mois de loyer hors charges Vous n’êtes pas obligé de demander […]

Voir l'article

Complément de loyer exceptionnel : le flou ne permet pas tout

La liste des communes soumises à l’encadrement des loyers s’allonge (voir notre liste à jour), et pour chaque bailleur dans ces communes le complément de loyer peut être la solution pour sortir de l’encadrement des loyers. Pour rappel, un loyer de référence majoré est défini pour votre quartier, le nombre de pièces du logement, l’année […]

Voir l'article

Durée du bail de location : cas généraux et exceptions

Location à un étudiant, location au mois, à la semaine, location bailleur personne morale, bail à durée définie… Au moment de choisir la durée d’un bail, il est parfois difficile de s’y retrouver entre toutes les options possibles. Smartloc vous aide à comprendre et choisir la bonne durée pour le bail que vous pouvez réaliser […]

Voir l'article

Paiement à échoir ou à terme échu : définition et usage

Lors de la rédaction du bail type de location, la question du type de paiement vous est posée : paiement à échoir ou à terme échu ? Nous allons dans cet article vous rappeler les définitions mais surtout vous expliquer pourquoi il est préférable de choisir l’une des deux solutions. Le paiement à échoir sécurise […]

Voir l'article

Nos experts vous
accompagnent sur l’essentiel.

Ne prenez plus de risques et laissez Smartloc vous aider

Démarrer

Des experts disponibles pour vous aider