Suroccupation d’une location : que faire ?

Certains propriétaires clients de notre assistant de gestion locative nous demandent s’il existe une règle qui impose un nombre maximum d’occupant en fonction de la surface du logement. Nous allons donc tenter de répondre à cette question dans cette courte fiche support.

Tout d’abord, sachez que vous ne pouvez pas interdire au locataire d’héberger des proches dans le logement (ce qui est interdit c’est le prêt du logement en l’absence du locataire, voir notre fiche sur le sujet).

Voilà pour le principe de base, néanmoins il est possible de considérer que le logement est suroccupé dans certaines conditions et d’essayer (sans garantie de résilier le bail). Cette procédure de résiliation judiciaire est toujours aléatoire donc nous vous recommandons de vous rapprocher d’un avocat.

Le motif invoqué pour justifier la résiliation sera probablement l’article 7 de la loi de 89 :

b) D’user paisiblement des locaux loués suivant la destination qui leur a été donnée par le contrat de location ;

Si la sur-occupation entraîne des nuisances, notamment une humidité excessive, des troubles de voisinage, des odeurs, il faudra les faire constater.

Sur les critères objectifs de sur-occupation, la CAF a décidé d’établir des normes de « peuplement » pour percevoir les aides au logement. Les aides peuvent donc être refusées à vos locataires si votre logement ne respecte pas les normes suivantes:

  • 9 m2 pour une personne seule (pour rappel, il s’agit de la surface minimale pour louer votre logement
  • 16 m2 pour 2 personnes
  • + 9m2 pour toute personne supplémentaire
  • 70 m2 pour 8 personnes et plus (uniquement pour les familles qui touchent l’ALF)

Vous pouvez utiliser ces références de densité pour justifier de la sur-occupation du logement dans une procédure contentieuse.

Même si votre locataire ne touche pas les aides au logement, nous vous conseillons de respecter ces normes pour des raisons d’hygiènes et de tranquillité du voisinage.

Gérez votre location sans agence
Assurances Bail Quittances Indexation

Essayez gratuitement pendant 30 jours

Autres articles dans la même catégorie

Un robinet dans une cuisine ou une salle de bains est ouvert (en général) au moins deux fois par jour, et le mécanisme ou les joints du robinet finissent bien souvent par poser des problèmes au locataire d’un logement. Se pose alors la question classique : est-ce au locataire ou au propriétaire de réparer un […]

Dans le cadre de l’assistant de gestion locative que nous proposons sur Smartloc, la réparation ou le remplacement d’une serrure est dans le top 3 des incidents en location (avec le dégât des eaux et la panne de ballon d’eau chaude ou de chaudière). Quand le sinistre survient, la question se pose notamment de savoir […]

L’indexation est une étape cruciale de la gestion locative. De nombreux propriétaires oublient (ou n’osent pas) augmenter leur loyer chaque année, alors que l’absence d’indexation représente une perte sèche qui va se cumuler avec le temps. Nous allons vous rappeler les principes de calcul de l’indexation, les étapes pour indexer et les détails qui permettent […]

L’encadrement des loyers a été réactivé par la loi ELAN voté fin 2018. Après Paris en 2019, Lille en 2020, de nombreuses communes vont le mettre en place en 2021. Dans ces communes le loyer à la relocation va être bloqué à une valeur maximum, appelée valeur de référence majorée, calculée à partir de valeurs […]