Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Plus de 100 000 bailleurs particuliers aidés depuis 2012

Avis clients 4,8/5

Démarrer un bail

Le Pinel est un dispositif qui vous permet de déduire de vos impôts une partie du montant de votre investissement. Vous pouvez consulter notre fiche dédiée au Pinel.

La principale contrainte du Pinel est le plafonnement du loyer qui ne peut pas dépasser une certaine valeur au m². Le calcul de la surface en Pinel est donc crucial et nous allons dans cet article vous le détailler (ainsi que les pièges à éviter).

Voici la formule de calcul pour le loyer maximum, nous allons détailler chacun des 3 paramètres dans la suite de l’article.

Loyer max = surface utile * plafond au m² en fonction de la zone * coefficient multiplicateur

Quelles surfaces sont prises en compte ?

Tout d’abord, nous allons vous expliquer comment est calculée la surface d’un bien.

Il faut prendre en compte 2 notions : la surface habitable et les surfaces annexes.
La surface utile, plus communément appelée la surface habitable, correspond à la surface de plancher après déduction des surfaces occupées par les murs, les cloisons, les escaliers.

La surface annexe correspond à un balcon, une terrasse, un grenier, une véranda, des combles non aménagés, une cave…

Mais attention, en copropriété, les garages ou les places de stationnement ne sont pas pris en compte. Autre piège les terrasses en rez-de-chaussée ou de jardin ne sont pas prises en compte. Pour une visibilité complète de toutes les surfaces annexes, consultez la page du site des impôts dédiée au sujet.

Gérez votre location sans agence
avec Smartloc
Assurances Bail Quittances Indexation

Essayez gratuitement pendant 30 jours

Comment calculer la surface utile ?

Ensuite, nous allons évoquer la formule qui permet de calculer le loyer maximum.

Loyer max = surface utile * plafond au m² en fonction de la zone * coefficient multiplicateur

Pour bien comprendre, nous allons détailler le calcul :

Nous vous avons parlé plus haut des surfaces prises en compte. Vous devez systématiquement diviser les surfaces annexes par 2 et vous ne pourrez pas prendre en compte une surface supérieure à 8m2.

Exemple vous décidez de louer un appartement de 70m2 habitable avec une terrasse de 28m2. Pour calculer la surface utile, vous devez prendre la surface habitable qui est de 70m2. Ensuite, vous divisez par 2 la surface de la terrasse, ce qui fait 14m2. Mais, 14 étant supérieur à 8, vous ne pouvez prendre en compte que 8 m2 de surface annexe. La surface utile est donc de 70+8 = 78m².

Comment calculer le coefficient multplicateur ?

Le coefficient multiplicateur Pinel se calcule toujours de la même façon :

Coefficient multiplicateur Pinel = (19 / Surface Utile) + 0,7

Exemple reprenons notre appartement de 70m2 habitable avec une terrasse de 28m2.
Le coefficient multiplicateur est donc : (19/78)+0,7=0,94359

Comment trouver le plafond de loyer de la zone ?

Le plafond mensuel de loyer est établi en fonction de la ville où se situe le bien à louer. Il existe 4 zones :

  • Zone A Bis : 18,89€/m2
  • Zone A : 14,03€/m2
  • Zone B1 : 11,31€/m2
  • Zone B2 et C : 9,83€/m2

Vous trouverez les valeurs à jour de ces plafonds, ainsi que ceux concernant les ressources des locataires, sur différents sites, notamment celui de l’ANIL.

Pour calculer le loyer maximum que vous pouvez appliquer, il faut appliquer la formule que nous vous avons indiquée au début de cet article.

Reprenons notre exemple avec l’appartement de 78 m2 de surface utile. Ce bien étant situé à Montrouge, il est donc en zone A BIS, le plafond au m² est donc de 18,89€/m².

Finalement le loyer max pour notre bien est

loyer max = 78 X 18,89 X 0,94359 = 1390€ / mois hors charges

Risques sur le calcul du loyer

Ce calcul du loyer maximum est très important, car si vous vous trompez, votre montage Pinel pourra être remis en cause, sans possibilité de corriger votre erreur.

Nous avons déjà eu le cas d’un client utilisant notre assistant de gestion locative qui s’était trompé sur la surface utile en retenant une terrasse en rez-de-jardin. Son loyer a donc été contesté par l’administration fiscale qui a remis en cause son avantage Pinel, sans lui laisser la possibilité de corriger le loyer par un avenant.

Il faut donc faire très attention pour ne pas perdre l’avantage du dispositif Pinel qui pour rappel se monte à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite !

Vous avez aimé cet article ? Je rédige une newsletter mensuelle avec la synthèse de toute l'actualité immobilière + des fiches complètes pour approfondir le sujets qui vous intéressent. Elle est lue par plus de 12 000 lecteurs chaque mois.

- Mathieu Chantalat, Directeur immobilier

Inscription gratuite

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Bonjour,
doit on arrondir la surface habitable et la surface des annexes pour le calcul de la surface pondérée, ou peut on garder les centièmes de m² ? (mon appartement fait 55.34m² + balcon 4.70m²),
merci

Autres articles qui pourraient vous interesser

Gérer la location d’un bien démembré comme usufruitier

Le démembrement de propriété signifie la séparation du droit de propriété entre d’une part la nue-propriété détenue par le nu-propriétaire et d’autre part l’usufruit détenu par l’usufruitier. Le démembrement a des conséquences à la fois sur les rapports bailleur-locataire mais également sur la fiscalité des revenus fonciers. Nous allons dans cet article vous détailler les […]

Voir l'article

Les 4 techniques pour financer un investissement locatif à l’étranger

Avec le développement des nouvelles technologies, la montée en puissance de l’anglais comme langue de communication mondiale, et la normalisation des cadres juridiques en Union Européenne, l’investissement locatif à l’étranger devient une option envisageable. Beaucoup d’investisseurs regardent ces marchés, à la fois car les prix immobiliers sont plus abordables, les rendements locatifs plus élevés, la […]

Voir l'article

SARL de famille : investir à plusieurs en location meublée (LMNP)

Comme nous vous l’avions expliqué dans un précédent article sur le régime réel en LMNP, la location meublée est une des dernières niches fiscales disponibles pour l’investisseur locatif, lui permettant d’annuler quasiment complètement son impôt foncier. Le système est avantageux mais problématique quand vous souhaitez investir à plusieurs. En effet la SCI n’est pas le […]

Voir l'article

SCI: présentation, fonctionnement, fiscalité

La SCI bénéficie d’une réputation qui est un peu galvaudée. Ce n’est pas un dispositif de défiscalisation immobilière contrairement à ce que pensent de nombreux investisseurs, et en général la SCI ne doit pas être utilisée si vous investissez seul. La SCI a néanmoins de gros avantages si vous investissez à plusieurs, ou si vous […]

Voir l'article

Louer meublé ou vide : les 4 différences pour choisir

Si vous vous apprêtez à mettre en location pour la première fois votre logement (ou si vous réfléchissez à basculer d’un régime à l’autre au départ d’un locataire) la question de louer vide ou meublé va normalement se poser. Dans cet article nous allons détailler chaque aspect de la location (fiscalité, bail, impayés, tension locative) […]

Voir l'article

SCI familiale : définitions et implications sur la location

Alors que le prix de l’immobilier ne cesse d’augmenter, la SCI familiale apparaît comme une bonne option pour mutualiser son apport et sa capacité d’emprunt avec les membres de sa famille. Que ce soit pour louer à un membre de la famille ou faire un investissement locatif, la SCI familiale est une bonne option; elle […]

Voir l'article

Location d’un bien en indivision : le guide complet

Une indivision est la détention d’un bien immobilier par au moins deux personnes physiques distinctes. Dans le cadre d’une location elle est souvent opposée aux SCI, sociétés civiles immobilières, qui permettraient une gestion plus souple. Nous allons voir que les règles sur l’indivision ont été clarifiées, et qu’il est maintenant plus simple de gérer un […]

Voir l'article

Bail zéro charges : dans quel cas l’utiliser ?

Le bail zéro charges est un contrat type utilisé par les gestionnaires professionnels des résidences étudiantes ou des investisseurs faisant du coliving. Nous allons voir qu’il peut représenter une solution aux problèmes de charges dans des cas bien précis, notamment pour les colocations ou les immeubles de rapport. Nous verrons néanmoins que ce bail a […]

Voir l'article

La vente à réméré : l’investissement locatif solidaire ?

Si vous êtes dans une situation financière un peu délicate et que vous ne souhaitez pas vendre votre bien immobilier ou ne voulez pas prendre le risque de vous le faire saisir, il existe un montage financier encore peu utilisé : la vente à réméré. Nous allons dans cet article vous présenter le principe de […]

Voir l'article

Nos experts vous
accompagnent sur l’essentiel.

Ne prenez plus de risques et laissez Smartloc vous aider

Démarrer

Des experts disponibles pour vous aider