Votre locataire vient de se marier et vous vous demandez quoi faire en tant que bailleur pour régulariser la situation. Nous allons vous expliquer dans cet article comment de facto vous allez avoir un locataire en plus et quelles en seront les conséquences.

Le locataire a l’obligation de vous prévenir par courrier de son mariage. L’époux qui n’a pas signé le bail devient automatiquement partie du bail comme prévu dans l’article 1751 du Code civil . Vous n’avez donc pas besoin de faire un avenant et vous ne pouvez pas vous opposer à cette co-titularité.

En cas d’impayés, vous êtes obligé d’envoyer le courrier de relance aux 2 locataires. Il en va de même si vous souhaitez donner votre congé (pour vente ou reprise, voir notre fiche sur la fin du bail).

En cas de séparation des 2 époux et que l’un d’eux décide de rester, l’époux sortant devra vous envoyer sa lettre de congés, et restera solidaire de l’époux restant jusqu’à ce que le juge prononce le divorce.

Dans le cas où le locataire ne vous a pas prévenu de son mariage, les époux ne seront pas tous les deux titulaires du bail. Donc, si vous envoyez un courrier de congé à votre locataire, l’époux sera également contraint de quitter les lieux. Il ne pourra donc pas vous poursuivre en justice, en invoquant le fait que vous n’avez prévenu qu’un seul locataire.

Gérez votre location sans agence
avec Smartloc
Assurances Bail Quittances Indexation

Essayez gratuitement pendant 30 jours

Autres articles qui pourraient vous interesser

Réglementation location saisonnière : les 4 techniques pour louer plus de 120 jours

Rappel du contexte réglementaire Dans les grandes agglomérations, il est obligatoire de déclarer son activité de location saisonnière en récupérant un numéro d’identification à mentionner dans les annonces. Ce numéro a pour objectif principal de permettre de calculer le nombre de nuitées total pour un logement donné, présenté sur plusieurs plateformes. Sauf si vous louez […]

Voir l'article

Encadrement des loyers 2022 : le guide complet (meublé inclus)

L’encadrement des loyers a été réactivé par la loi ELAN voté fin 2018. Après Paris en 2019, Lille en 2020, de nombreuses communes vont le mettre en place en 2021. Dans ces communes le loyer à la relocation va être bloqué à une valeur maximum, appelée valeur de référence majorée, calculée à partir de valeurs […]

Voir l'article

Location et passoires thermiques : synthèse des interdictions

La loi Climat et résilience adoptée en 2021 va profondément modifier l’immobilier résidentiel des 10 prochaines années. Les contraintes qui vont peser sur les locations des logements mal isolés vont être le levier qui doit servir à accélérer la rénovation énergétique des logements français. La location est beaucoup plus contrainte que la vente par cette […]

Voir l'article

Complément de loyer exceptionnel : le flou ne permet pas tout

La liste des communes soumises à l’encadrement des loyers s’allonge (voir notre liste à jour), et pour chaque bailleur dans ces communes le complément de loyer peut être la solution pour sortir de l’encadrement des loyers. Pour rappel, un loyer de référence majoré est défini pour votre quartier, le nombre de pièces du logement, l’année […]

Voir l'article

Nos experts vous
accompagnent sur l’essentiel.

Ne prenez plus de risques et laissez Smartloc vous aider

Démarrer

Des experts disponibles pour vous aider