Local d’habitation dans un bail commercial

Un local commercial peut être destiné en partie à l’habitation. Il est important de comprendre que cette partie dédiée au logement du Preneur est soumise au statut des baux commerciaux. Il est donc possible d’imposer contractuellement dans le bail des dispositions qui ne sont pas autorisées dans le droit des baux d’habitation.

Dans la rédaction du bail commercial, il est important de bien préciser dans la description du local qu’une partie est dédiée à l’habitation.

Nous vous recommandons d’insérer dans votre bail commercial une clause régissant les conditions d’utilisation de la partie d’habitation. Il est notamment important de préciser que le Preneur ne pourra détacher la partie habitation du local principal – l’empêchant ainsi de rester dans les lieux au moment de la fin du bail commercial – mais également qu’il ne pourra pas l’utiliser comme surface commerciale – la plupart des règlements d’urbanisme empêchent en effet la transformation de surface d’habitation en surface commerciale.

Voici un exemple de clause :

L’objet du bail comprend un local d’habitation défini précédemment en local annexe, formant un tout indivisible avec le local principal, l’ensemble restant soumis à la législation sur les baux commerciaux.

Ce local d’habitation est situé au XXX étage et comporte XXX pièce(s) principale(s). Il est expressément convenu que ce local d’habitation ne pourra être occupé que par XXX, sa famille ou ses proches.

Conformément à la réglementation en vigueur, les surfaces affectées à l’habitation ne pourront servir aux activités commerciales du Preneur, même au titre de réserves, permanentes ou temporaires. […]

Dernier point important : le fait qu’une partie du local commercial soit dédiée à l’habitation vous impose de fournir les diagnostics obligatoires pour un bail d’habitation classique : DPE, ENRT, Plomb, et bientôt le diagnostic électrique.

Gérez votre location sans agence
Assurances Bail Quittances Indexation

Essayez gratuitement pendant 30 jours

5 commentaires sur “Local d’habitation dans un bail commercial

  1. colmez le a posté:

    bonjour
    je suis restauratrice et j’ai un appartement compris dans le bail commercial.
    les fenêtres de cet appartement sont trés vétustes et j’aimerai savoir si le bailleur doit prendre en charge leur changement ou si cela est a ma charge.(il est stipulé dans le bail que le bailleur reste tenu du clos et du couvert)
    merci pour votre réponse

  2. Guelmaoui le a posté:

    Bonjour.

    Nous sommes dans ce cas de figure. Nous avons signé il y a une année un
    Bail commercial. Le local en question est composé comme suit: une boutique, une salle à manger, une chambre à coucher, une cuisine et des wc cnest ce qui est mentionné dans la désignation des lieux. Nous avons aussi déclaré aux services des impôts la surface commerciale et la surface habitable.
    Actuellement je veux transférer mon adresse personnel vers ce lieu de travail. Comment dois je procéder vu que c’est un bail commercial et non d’habitation. Comment puis je avoir un certificat d’hébergement ou autre preuve pour faire la différente paperasse avec cette adresse.

    Je vous remercie

    • Justine le a posté:

      Bonjour Guelmaoui,

      C’est peut etre une bouteille jetée à la mer mais je voulais savoir si vous aviez eu plus d’informations depuis le temps passé sur votre changement de situation.

      Je suis dans cette même position actuellement. Je pense qu’il faut ajouter cette partie en bail habitation en plus de celui de la surface commerciale. Et le signaler au centre des impots ?

      Merci, j’espère que vous verrez ma demande !

  3. OLMO le a posté:

    Merci pour cette information. Je suis dans ce cas-ci. Je m’aprête à signer un bail commercial avec une partie habitation et je souhaite sous-louer la partie habitation.
    Est-ce bien possible ?

    Et ma grande question est : comment se passe la distinction CFE et taxe d’habitation du coup ? Doit-on faire une démarché quelconque ?

    Merci d’avance
    Belle journée
    Angel

    • Mathieu Chantalat le a posté:

      Bonjour,

      Pour la CFE elle sera probablement calculée sur la partie de surfaces commerciales, demandez à votre comptable ou regardez la notice de déclaration de la CFE.
      Pour la sous-location il va falloir le négocier avec le bailleur, en général ils refusent.

Autres articles dans la même catégorie

Vous louez un bien d’habitation à titre de résidence principale. Le bien n’est pas meublé mais il est tout de même équipé de certains meubles ou d’équipements électro-ménagers que vous souhaitez mettre à disposition du locataire, soit parce que les précédents occupants les ont laissés, soit parce que vous souhaitez faciliter l’installation du locataire en […]

La clause résolutoire est la clause la plus importante d’un bail de location. Elle vous permet de constater automatiquement la résiliation du bail en cas d’impayés du locataire, de troubles de voisinages ou d’absence d’assurance habitation. Elle est à ce point cruciale que les garanties loyers impayés ne vous couvriront pas en cas d’absence de […]

La location meublée à titre de résidence principale est régie par la loi de 89 qui définit la liste des charges récupérables par défaut auprès du locataire. Dans cette liste figure les dépenses classiques (eau froide, salaires du gardien, chauffage collectif le cas échéant) qui vont être répercutées via la provision pour charges ou via […]

Le Bail Code Civil est un modèle de bail souple pour toutes les locations qui ne relèvent pas de la résidence principale d’une personne physique. C’est notamment des baux société qui permettent de loger des dirigeants ou des salariés, des baux de logement de fonction qui sont directement pris par ces mêmes salariés ou dirigeants, […]