Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Plus de 100 000 bailleurs particuliers aidés depuis 2012

Avis clients 4,8/5

Démarrer un bail

Lors de la vérification d’un dossier de location, il est primordial de vérifier la présence de saisies sur salaire, et dans une moindre mesure d’acomptes sur les bulletins de salaire.

La présence de saisie sur salaire est une clause de déchéance pour toutes les garanties loyers impayés présentées sur notre comparatif.

Par ailleurs la présence d’acompte peut révéler des difficultés de paiement qui, si elles se relèvent récurrentes, peuvent déclencher des impayés potentiels.

Nous allons dans cet article vous expliquer comment détecter ces éléments sur les fiches de paie et ce qu’ils impliquent en pratique pour votre location.

Comparez les assurances loyers impayés
10 contrats évalués (dont Visale)

Tester le dossier de votre locataire

Des saisies sur salaire en bas des fiches de paie

Les saisies sur salaire sont donc une clause d’exclusion explicite pour les garanties loyer impayé. Une saisie sur salaire, qui peut également ressortir sous le terme « saisie-arrêt » ou « opposition » est initiée par un huissier après jugement d’une dette non payée. Les cas classiques sont les amendes, les pensions alimentaires, les cantines ou les loyers non payés.

La saisie sur salaire est un très gros facteur de risque car elle témoigne soit d’une situation financière compliquée pour le candidat, ou plus simplement d’une incapacité à honorer ses paiements en temps et en heure.

screenshot_saisie

Les saisies sur salaire sont en général présentes en bas des fiches de paie sur les dernières lignes, leur identification est donc normalement simple. Attention toutefois, elles peuvent parfois apparaître avant les charges patronales juste en dessous du salaire brut.

Les acomptes acceptés par les assurances loyers impayés

Contrairement aux saisies sur salaires, les acomptes ne sont pas une clause d’exclusion pour notre assurance loyer impayé.

Certaines garanties demandent néanmoins à valider les dossiers avec des acomptes car ils peuvent également refléter des difficultés de paiement temporaire du locataire qui sollicite une avance de salaire auprès de son employeur.

Si vous êtes amené à retenir un dossier avec des acomptes et que vous ne le couvrez pas par une GLI, soyez vigilants notamment sur le reste à vivre et le budget général du foyer.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Autres articles qui pourraient vous interesser

Assurance loyer impayé : cas d’un étudiant

Vous venez de recevoir le dossier d’un étudiant, qui vous propose de garantir son bail par un garant, bien souvent ses parents. Le garant qui s’engage via un acte de caution solidaire est une manière simple et gratuite de protéger vos loyers, mais nous allons vous expliquer pourquoi il est selon nous préférable de prendre […]

Voir l'article

Assurance loyer impayé : locataire déjà en place

Nombreux sont les bailleurs qui nous demandent s’il est possible d’assurer un locataire en cours de bail. Il faut distinguer trois cas : locataire entrant depuis moins de 14 jours, locataire en place depuis moins de 6 mois et locataire en place depuis plus de 6 mois. Les locataires en place depuis plus de 6 […]

Voir l'article

Assurance loyer impayé : location meublée

Si vous louez en meublé, vous recherchez peut être une assurance loyer impayé qui vous couvrirait contre les loyers impayés de votre locataire, les dégradations et les frais juridiques. Sachez tout d’abord que certaines assurances ne couvrent pas les locations meublées, d’autres ont des tarifs majorés pour ce type de location. L’assurance loyer impayé que […]

Voir l'article

Assurance loyer impayé : indépendant, profession libérale, auto-entrepreneur

Les indépendants sont éligibles à la plupart des assurances loyer impayé présentées sur notre comparatif à condition d’avoir un an ou deux ans d’activité. Les documents demandés diffèrent en fonction de leur statut (profession libérale, dirigeant salarié, artisan). Dans cet article nous allons vous détailler les conditions de solvabilité spécifiques à chaque statut, puis nous […]

Voir l'article

Assurance loyer impayé pour locataire retraité

Contrairement à ce que l’on imagine, il est facile de trouver une assurance loyer impayé couvrant les locataires retraités : leurs revenus sont par définition stables quand il s’agit de pensions et il y a moins de risques de dégradations en cours de bail qu’avec une famille ou des étudiants. Il n’y a par ailleurs […]

Voir l'article

Assurance loyer impayé et loi Boutin (SCI, SAS, SARL)

La loi Boutin a modifié les conditions de garantie lorsqu’un logement d’habitation à titre de résidence principale a pour propriétaire une personne morale (SCI, SARL, SAS, associations, etc.). La règle est simple mais contraignante : à l’exception des SCI familiales, le bailleur personne morale ne peut demander de garant caution solidaire au locataire. L’idée générale […]

Voir l'article

Assurance loyer impayé d’une colocation

La colocation est un terme qui définit l’occupation de deux locataires ou plus, non mariés, d’un bien d’habitation en résidence principale. En pratique c’est donc à la fois la colocation de 4 étudiants mais également la location d’un appartement par un couple en concubinage. Nous allons voir comment vous couvrir contre les risques d’impayés d’une […]

Voir l'article

Mettre le garant en faux colocataire : une mauvaise idée

Les critères des assurances loyer impayé sont souples mais certains candidats restent quand même en dehors des clous, avec notamment des revenus inférieurs à 2,70 fois le loyer. Pour rappel il n’est pas possible en théorie de compenser la situation précaire d’un locataire par un garant de qualité; la loi Boutin interdit en effet de […]

Voir l'article

Assurance loyer impayé : APL et allocations éligibles

Comme l’a montré un article de Challenges réalisé en collaboration avec notre équipe, les allocations peuvent constituer une part importante des revenus d’un foyer locataire, avec une part du loyer couverte parfois entre 50% et 100% par des allocations diverses : APL, allocations familiales, adultes handicapés. Nous allons dans cet article détailler les différents types […]

Voir l'article

Nos experts vous
accompagnent sur l’essentiel.

Ne prenez plus de risques et laissez Smartloc vous aider

Démarrer

Des experts disponibles pour vous aider