Assurance habitation d’une colocation : les 2 cas possibles

La colocation se développe de plus en plus en France mais elle pose des questions complexes aux propriétaires dans la gestion des charges et des différents contrats, notamment lorsqu’il s’agit de baux individuels.

Nous allons vous expliquer dans cet article qui doit souscrire l’assurance habitation d’une colocation, en séparant les cas de la colocation à bail unique et la colocation à bail individuel.

Rappel : le propriétaire peut souscrire à l’assurance habitation d’une colocation

La loi de 89 autorise les bailleurs d’un logement en colocation à souscrire une assurance habitation pour le compte des colocataires et de leur refacturer les primes d’assurance à titre de charges locatives.

Les parties au contrat de bail d’une colocation peuvent convenir dans le bail de la souscription par le bailleur d’une assurance pour compte récupérable auprès des colocataires dans les conditions prévues au g de l’article 7. Les colocataires peuvent provoquer la résiliation de l’assurance pour compte récupérable dans les conditions fixées au même article.

Il est intéressant de noter que le terme de colocation dans la loi englobe les colocations à bail unique et les colocations à bail individuel.

Nous allons néanmoins voir que cette faculté de souscription pour le compte du bailleur n’est recommandée qu’en cas de colocation via des baux individuels.

Assurance habitation d’une colocation à bail unique : les locataires souscrivent un contrat unique

Nous avons fait un article complet pour vous aider à choisir entre bail unique ou bail individuel quand vous louez en colocation. Notre recommandation va au bail unique avec clause de solidarité.

Dans le cas du bail unique avec clause de solidarité, nous recommandons de laisser les colocataires souscrire à un contrat unique car :

  • le logement n’est pas divisé il est donc facile de souscrire à un contrat unique d’assurance habitation pour l’intégralité du logement
  • les colocataires sont liés entre eux il est donc simple de les laisser gérer un éventuel sinistre en commun
  • les changements de locataire sont moins nombreux

Il est donc recommandé de demander aux colocataires de souscrire un contrat unique et de leur demander de déclarer tous les occupants à l’assurance pour que chacun soient couverts en responsabilité civile. Même si tous les occupants sont déclarés l’attestation d’assurance fournie pourra potentiellement être libellée à un seul nom.

Souscription individuelle possible

La souscription à une assurance habitation unique est recommandée, néanmoins les colocataires d’un bail commun garde la possibilité de souscrire à des contrats séparés; dans ce cas il est vraiment indispensable de souscrire chez le même assureur pour tous les colocataires sans quoi le règlement des litiges risques d’être kafkaïen.

Assurance habitation d’une colocation à bail individuel : le propriétaire souscrit pour les colocataires

En bail individuel chaque colocataire est indépendant, il bénéficie d’un contrat sur sa chambre en partie privative et d’un accès aux parties communes (en savoir plus sur le bail individuel).

De la même manière que l’électricité ou l’internet, il est primordial pour le bailleur de garder le contrôle sur les contrats qui concernent l’intégralité du logement et donc de souscrire l’assurance habitation pour le compte des locataires.

En effet en bail individuel, en plus d’avoir des locataires qui ne s’entendront pas forcément pour gérer un sinistre, la division entre parties communes et parties privatives peut rendre la gestion d’une inondation ou d’un incendie très compliquée en cas de pluralité des contrats et des éventuelles responsabilités.

L’assurance habitation que nous proposons à nos locataires en gestion locative permet aux bailleurs de souscrire simplement pour le compte des locataires, et surtout d’indiquer simplement les colocataires à la souscription, et de les changer facilement en cas d’entrée ou de sortie.

Souscrire à l’assurance habitation pour le compte des colocataires

La gestion des entrées/sorties est en effet le gros point noir d’une assurance habitation par le bailleur, la compagnie que nous avons sélectionnée permet de faire cette mise à jour simplement. Vous pourrez également souscrire facilement à une PNO dans la foulée, ce qui simplifiera grandement la gestion des sinistres.

Clause spéciale du bail

Pour permettre au bailleur de souscrire à cette assurance, nous avons ajouté dans la clause de bail individuel de notre bail numérique, l’accord expresse du locataire pour que le bailleur lui refacture la prime d’assurance. C’est une clause obligatoire sans quoi le locataire peut remettre en question cette refacturation

Gérez votre location sans agence
Quittances + Bail + Modèles + Assistance

Activez la gestion en ligne Smartloc

Autres articles dans la même catégorie

Les punaises de lit infestent de plus en plus de logements. Leur prolifération est favorisée par l’essor de la vente de meubles d’occasion via Le Bon Coin, l’explosion des voyages de courtes durée et des locations Airbnb mais aussi une résistance accrue aux insecticides. Une fois les punaises de lit installées dans le logement, leur […]

Un dégât des eaux est le sinistre le plus courant si vous louez en tant que propriétaire votre logement à un locataire. Que la fuite démarre dans le logement en location ou qu’elle crée des dégâts dans ce même logement à partir d’une fuite extérieure (parties communes ou voisins) c’est en général au locataire de […]

Le dépôt de garantie (à ne pas confondre avec la caution qui est usuellement le terme utilisé pour le garant qui se porte caution) est une somme versée par le locataire au bailleur lors de la signature du bail pour garantir ses obligations. Le fonctionnement du dépôt de garantie est régi par l’article 22 de […]

Lorsque vous louez une maison individuelle avec un jardin, il est important de bien rappeler au locataire qu’il est responsable de l’entretien courant du logement, et ce incluant l’entretien du jardin. Sommaire L’entretien du jardin est à la charge du locataire Contrat d’entretien du jardin refacturé au locataire Quel recours si le locataire n’entretient pas […]