Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Plus de 100 000 bailleurs particuliers aidés depuis 2012

Avis clients 4,8/5

Démarrer un bail

En règle générale, le propriétaire n’a pas le droit de rentrer dans le bien loué sans l’autorisation du locataire; il n’a par ailleurs pas la possibilité d’obliger le locataire à le laisser rentrer dans les lieux sauf à quelques exceptions près, comme les visites en vue de la relocation ou de la vente, à condition qu’une clause explicite ait été insérée dans le bail.

Rédigez votre bail en ligne
avec clauses & annexes conformes

Bail de location Smartloc

Une clause à mentionner explicitement

L’article 4 de la loi du 6 juillet 1989 précise qu’est réputée non écrite toute clause qui « oblige le locataire, en vue de la vente ou de la location du local loué, à laisser visiter celui-ci les jours fériés ou plus de deux heures les jours ouvrables ».

Le texte limite donc ce que vous pouvez écrire, il n’indique cependant pas explicitement les modalités de droit de visite. Nous vous recommandons donc fortement de l’écrire pour fixer les modalités une fois le congé du locataire donné.

Voici la clause que nous vous proposons :

Une fois le congé envoyé par l’une ou l’autre des parties, le locataire s’oblige à laisser visiter le bien en sa présence ou non, à raison de X créneaux de 2 heures en jours ouvrables entre 8h et 20h. Le locataire devra communiquer au bailleur X jours à l’avance, les créneaux pour […] voir la clause complète sur le bail numérique.

Cette clause est conçue pour éviter que le locataire prétexte en permanence ne pas pouvoir faire visiter le bien, soit par son absence soit par un agenda trop chargé. Sachez néanmoins que cette clause est de principe, et que vous aurez du mal à la faire appliquer si le locataire décide de ne pas la respecter. Il faudra en effet passer par un juge pour la faire appliquer; malheureusement il est peu probable que vous ayez une décision exécutoire pendant la période de préavis …

Il est néanmoins possible d’obtenir a posteriori un dédommagement du locataire ayant refusé de faire visiter, comme l’ont montré plusieurs décisions de jurisprudence (voir un exemple).

S’abonner
Notification pour
7 Commentaires
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Visite des lieux :
En cas de mise en vente ou location, le LOCATAIRE devra laisser visiter les lieux loués deux heures pendant les jours ouvrables, qui lui seront précisées par le bailleur ou son mandataire, ou à défaut d’accord entre 17 heures et 19 heures, et ce pendant toute la durée du préavis.

Voilà, ce qui est noté dans mon bail.
Nous avons déjà donné deux dates à l’agence qui a décidé de refuser les deux donc une, ou l’agence le jour même nous décale le rendez vous 1h30. Le propriétaire nous oblige à accepter le rendez vous est il dans ces droits ou non ?

Pouvez-vous me dire si dans le cadre d’une vente d’un bien occupé (donc sans rupture de contrat) les visites sont obligatoires?
Mon bail se termine dans deux ans mais le propriétaire ne veut pas attendre la fin du bail alors il a décidé de vendre son bien avec moi dedans.
Le bailleur veut commencer les visites de suite donc je me retrouve sur une période de deux ans (si pas de vente) à faire visiter mon domicile privé et à être au service du bailleur sans contrepartie.
D’autant plus qu’aucun formalisme n’est obligatoire dans ce genre de vente auprès du locataire.
Où est la preuve que le bailleur vend bien son logement?
Alors les visites dans ce cadre de vente sont-elles réellement dans le but de vendre le bien!
En effet rien ne le prouve, le bailleur peut s’en servir juste par curiosité, voir l’état de son logement….etc
Il me semble judicieux d’éclaircir ce point lors de la signature du contrat. Car au final dans ce cadre de vente avec locataire en place, vous n’avez plus aucune jouissance paisible des lieux ni intimité dès la signature du contrat avec congé par l’une ou l’autre des parties.

Merci pour votre réponse.
Mon contrat n’indique aucune vente possible avec moi dedans juste un contrat avec congé de ma part ou bien du bailleur.
J’ai donc une clause de visite qui n’indique rien de particulier ni pour le congé ni pour une vente avec locataire en place. Pour moi la clause des visites s’applique avec le contrat en question (avec congé).
Alors pourquoi s’appliquerait-elle pour une vente occupé alors que rien ne le précise dans le contrat!
Pour accepter ce genre de visite, que dois-je trouver précisément dans mon contrat!
Bien cordialement.
M. SAGOT

Bonjours. Moi je suis locataire. La propriétaire a mis en vente. Le problème est que pour les visites l’agence immobilière veux faire visiter n’importe quand. Sans prendre rdv avec nous. Et demande même de laisser la clé caché dehors pour se faire. Comme appeler le matin en disant je viens cette après-midi avec de potentiels acheteurs, sans s’occuper de savoir si on est disponibles. A elle le droit de faire ainsi. Je ne sais plus quoi faire

Autres articles qui pourraient vous interesser

Clause résolutoire : exemple pour bail de location

La clause résolutoire est la clause la plus importante d’un bail de location. Elle vous permet de constater automatiquement la résiliation du bail en cas d’impayés du locataire, de troubles de voisinages ou d’absence d’assurance habitation. Elle est à ce point cruciale que les garanties loyers impayés ne vous couvriront pas en cas d’absence de […]

Voir l'article

Clause de solidarité : exemple pour bail de location

Lorsque vous remplissez votre modèle de bail vous pouvez insérer de nombreuses clauses, dont la clause de solidarité si vous louez à des colocataires qui ne sont ni mariés ni pacsés (dans ces deux cas les colocataires sont solidaires même en l’absence de clause). Vous trouverez ci-dessous un exemple de clause de solidarité qui est […]

Voir l'article

Franchise ou réduction de loyer pour travaux du locataire

Lors de la visite précédant la signature du bail, le locataire peut vous proposer (ou vous pouvez lui demander) de réaliser des travaux de rafraîchissement en échange d’une réduction de loyer temporaire, ou plus simplement d’une franchise totale du loyer. Comme nous allons le voir il est nécessaire de prévoir une clause explicite pour bien […]

Voir l'article

Clause de caution solidaire (garant)

Vous venez de trouver un locataire et vous lui demandez un garant, qui se portera caution pour lui en cas de défaillance. Via notre outil de rédaction automatique du bail de location, nous vous mettons à disposition en annexe un modèle d’acte de caution solidaire à faire remplir par le garant, mais également une clause […]

Voir l'article

Clause d’entretien de la chaudière dans le bail de location

Comme nous l’avions vu dans un précédent article sur l’entretien de la chaudière, le locataire a l’obligation de réaliser une visite annuelle de contrôle et d’entretien. Cette obligation est prévue dans la loi, il n’est donc a priori pas nécessaire de rajouter une clause dans le bail la rappelant. Les locataires n’ayant pas forcément conscience […]

Voir l'article

Les 10 clauses abusives du bail de location les plus courantes

La loi ALUR impose depuis un modèle type de bail de location qui a l’immense avantage de limiter le nombre de clauses abusives qui se retrouvaient souvent dans les différents modèles utilisés par les gestionnaires immobiliers et parfois par les propriétaires. Nous profitons de cette initiative pour faire le point sur les clauses abusives les […]

Voir l'article

Détention d’un animal de compagnie par le locataire : clause et résiliation

Avec plus d’un foyer sur deux qui possède un animal de compagnie (chats, chiens, poissons et autres petits rongeurs) la question de la détention d’un animal de compagnie dans le cadre d’une location est encadrée par une législation relativement souple qui l’autorise dans la plupart des cas. Ce droit de détenir un animal de compagnie […]

Voir l'article

Clause de renonciation à la régularisation au départ du locataire

La régularisation des charges est une étape importante et complexe de la gestion locative en ligne. Nous assistons nos clients dans cette étape, néanmoins un cas particulier pose régulièrement problème : la régularisation des charges après le départ du locataire. Prenons un exemple simple d’un locataire partant le 20 janvier 2020 d’un logement en copropriété […]

Voir l'article

Mise à disposition des meubles en location vide

Vous louez un bien d’habitation à titre de résidence principale. Le bien n’est pas meublé mais il est tout de même équipé de certains meubles ou d’équipements électro-ménagers que vous souhaitez mettre à disposition du locataire, soit parce que les précédents occupants les ont laissés, soit parce que vous souhaitez faciliter l’installation du locataire en […]

Voir l'article

Nos experts vous
accompagnent sur l’essentiel.

Ne prenez plus de risques et laissez Smartloc vous aider

Démarrer

Des experts disponibles pour vous aider