Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Plus de 100 000 bailleurs particuliers aidés depuis 2012

Avis clients 4,8/5

Démarrer un bail

Le modèle de contrat-type de location vous oblige à indiquer la surface habitable du bien que vous mettez en location.

Nous vous recommandons de faire mesurer cette surface habitable par un diagnostiqueur immobilier avant toute mise en location. Si vous disposez déjà de la surface Carrez, vous pouvez calculer la surface habitable de votre bien en y retranchant les surfaces prises en compte dans la définition de la surface Carrez mais pas dans celle de la surface habitable, et qui sont les sous-sol, grenier, réserve, remise, véranda, comble non aménagé. Ces annexes sont pris en compte dans la loi Carrez mais pas dans la surface habitable.

La surface habitable d’un logement est la surface de plancher construite, après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d’escaliers, gaines, embrasures de portes et de fenêtres ; le volume habitable correspond au total des surfaces habitables ainsi définies multipliées par les hauteurs sous plafond.

Il n’est pas tenu compte de la superficie des combles non aménagés, caves, sous-sols, remises, garages, terrasses, loggias, balcons, séchoirs extérieurs au logement, vérandas, volumes vitrés prévus à l’article R. 111-10, locaux communs et autres dépendances des logements, ni des parties de locaux d’une hauteur inférieure à 1,80 mètre.

Plus de précisions sur les différences entre surface habitable et loi Carrez sur notre fiche loi Carrez.

Nous recommandons de faire le diagnostic de surface habitable, mais à défaut de l’avoir, vous pouvez indiquer la surface Carrez sur le bail, il est peu probable qu’elle diffère de plus de 5% de la surface habitable. Cet écart de 5% est toléré sans conséquence sur le bail en location comme le précise la loi de 89 :

Lorsque la surface habitable de la chose louée est inférieure de plus d’un vingtième à celle exprimée dans le contrat de location, le bailleur supporte, à la demande du locataire, une diminution du loyer proportionnelle à l’écart constaté.

Rédigez votre bail en ligne
avec clauses & annexes conformes

Bail de location Smartloc

Pour conclure sachez qu’en colocation bail individuel, vous devez indiquer la surface habitable privative au locataire (habituellement sa chambre), et non la surface complète du logement.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Autres articles qui pourraient vous interesser

Liste des meubles obligatoires en location meublée

Lorsque vous louez un logement d’habitation en résidence principale, il est possible d’opter pour un bail de location meublé. Depuis le 1er septembre 2015, un bien sous le régime du meublé doit avoir un équipement minimum, sous peine de prendre le risque de voir la location requalifiée en vide. Des meubles minimums conformes à la […]

Voir l'article

Définition de l’immeuble individuel ou collectif

Le contrat de location loi ALUR vous oblige à indiquer si le bien que vous mettez en location se trouve dans un immeuble individuel ou collectif. La notice n’indique cependant pas comment est défini un immeuble individuel ou collectif. Nous vous recommandons de suivre la définition du Code de la construction et de l’habitation : […]

Voir l'article

Définition du nombres de pièces principales pour le bail de location

Le bail de location loi ALUR vous oblige à indiquer le nombre de pièces principales du bien que vous mettez en location. Seul problème, quelle définition retenir ? La notice d’information ne précise en effet pas si vous devez compter un double séjour comme deux pièces, ou un bureau comme une chambre. Voici la définition […]

Voir l'article

Nos experts vous
accompagnent sur l’essentiel.

Ne prenez plus de risques et laissez Smartloc vous aider

Démarrer

Des experts disponibles pour vous aider