Définition du nombres de pièces principales pour le bail de location

Le bail de location loi ALUR vous oblige à indiquer le nombre de pièces principales du bien que vous mettez en location. Seul problème, quelle définition retenir ? La notice d’information ne précise en effet pas si vous devez comptez un double séjour comme deux pièces, ou un bureau comme une chambre.

Voici la définition du Code de la construction et de l’habitation:

Un logement ou habitation comprend, d’une part, des pièces principales destinées au séjour ou au sommeil, éventuellement des chambres isolées et, d’autre part, des pièces de service, telles que cuisines, salles d’eau, cabinets d’aisance, buanderies, débarras, séchoirs, ainsi que, le cas échéant, des dégagements et des dépendances.

En d’autres mots comptent comme pièces principales:

  • salon
  • salle à manger
  • chambre
  • bureau

Ne comptent pas comme pièces principales :

  • cuisine
  • toilettes
  • salle de bains ou salles d’eau
  • couloir
  • dressing ou débarras

Le nouveau bail obligatoire recèle de nombreux pièges, notre modèle en ligne vous permet de le remplir facilement.

Remplir votre bail de location

Pas de mentions particulières sur la taille minimum pour qu’un double séjour soit compté comme deux pièces. Nous vous recommandons donc de compter votre double séjour comme une seule pièce principale, et ce même si celui-ci dépasse 25m², ce qui est habituellement retenu par les agents pour compter deux pièces dans les annonces qu’ils diffusent.

Dernière précision, on parle indifféremment d’un 2P ou d’un T2, il s’agit d’un bien avec deux pièces principales, une chambre et un salon. La seule différence entre les appellations via de la présence ou non d’une cuisine séparée, même si cette définition n’est pas forcément respectée, à part pour les studios. Le T1 est donc souvent un studio dans laquelle la cuisine est séparée.

Garantissez vos loyers pour seulement 2,2%

Assurance loyer impayé Smartloc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles dans la même catégorie

Le bail commercial précaire (ou encore appelé convention d’occupation précaire) est une création issue de la pratique qui permet la conclusion, sous certaines conditions, d’une convention d’occupation commerciale. Ce type de convention est apparu pour répondre à des situations où un contrat de bail commercial classique s’avérait inadapté (i.e., en cas de locations commerciales courte […]

Acte de caution pré-rempli avec le bailOUModèle vierge d’acte de cautionnement > Sommaire Contenu de l’acte de caution Modèle d’acte de caution solidaire Comment remplir l’acte de caution solidaire ? Signature de l’acte de caution Caution solidaire d’une colocation Impossibilité de cumuler caution et assurance loyer impayé Contenu de l’acte de caution Rappel définitions dépôt […]

Télécharger notre modèle de quittance de loyer gratuit Recevoir automatiquement les quittance sur votre mail chaque mois Notre modèle contient les mentions obligatoires : Identification du bailleur et du locataire adresse du logement concerné mois d’échéance et date d’émission de la quittance distinction des sommes payées (loyer et charges) Envoi automatique des quittances chaque mois […]

La location meublée à titre de résidence principale est régie par la loi de 89 qui définit la liste des charges récupérables par défaut auprès du locataire. Dans cette liste figure les dépenses classiques (eau froide, salaires du gardien, chauffage collectif le cas échéant) qui vont être répercutées via la provision pour charges ou via […]