Mathieu Chantalat
10 janvier 2016
Assurance loyer impayé

Assurance loyer impayé, garant ou caution

Vous souhaitez vous garantir contre les éventuels impayés du locataire avec qui vous vous apprêtez à signer. Deux choix s’offrent alors à vous, et comme nous allons le voir vous allez dans la majorité des cas devoir choisir : assurance loyer impayé ou caution solidaire.

Vous souhaitez opter pour une garantie loyer impayé ? Nous avons conçu un comparateur exclusif des contrats disponibles sur le marché.

Comparez les garanties loyers impayés

La caution solidaire ou l’assurance morale

Recourir à une caution solidaire consiste à faire signer un acte de caution solidaire à une tierce personne (souvent un membre de la famille du locataire ou un ami), appelée garant, qui s’engage en cas de défaut du locataire à prendre en charge les sommes dues par ce dernier.

Concrètement cela revient quasiment à signer avec deux personnes au lieu d’une. La caution solidaire a par ailleurs deux avantages souvent sous-estimés : elle est gratuite pour le bailleur, et elle lui assure d’avoir un levier moral pour contraindre le locataire à régulariser sa situation en cas d’impayés.

En effet en cas d’impayés, vous allez pouvoir vous retourner contre le garant par exemple les parents, qui ne souhaiteront évidemment pas payer de gaieté de cœur pour leur enfant majeur. En plus de la procédure en cours que vous pourrez mener, le garant fait souvent pression moralement auprès du locataire, en parle dans son entourage, bref essaie de mettre le locataire devant ses responsabilités pour que celui quitte les lieux et/ou reprenne les paiements de ses loyers s’il en la possibilité.
C’est donc un bon moyen de résoudre une solution à l’amiable, en évitant les blocages définitifs qu’entraînent souvent une procédure d’impayés après quelques mois (tous les gestionnaires vous diront qu’un bailleur avec un locataire en impayés depuis plus de 3 mois n’a quasiment aucune chance de voir sa situation se régulariser rapidement). Il est donc important de vérifier que le garant est assez proche du locataire, en plus de toutes les vérifications d’usage sur les faux dossiers que vous retrouverez sur cette fiche pratique.

Les chances augmentent donc de récupérer ses loyers avec l’acte de caution solidaire, soit via le locataire ou le garant tous les deux éventuellement assignés au tribunal, néanmoins rien n’est certain. Le juge peut décider dans tous les cas de définir des échéanciers de paiement ou d’effacer une partie de la dette locative. C’est là où l’assurance loyer impayé (GLI) prend le dessus.

Une assurance payante mais garantie

La deuxième solution est de souscrire une assurance loyer impayé payante qui vous indemnisera du montant du loyer dès le premier lois d’impayé. L’assurance prend par ailleurs en charge la procédure de recouvrement et d’expulsion. C’est donc une solution très efficace mais elle a un coût entre 3 et 4% du loyer mensuel.
Par ailleurs les critères d’éligibilité sont byzantins et il est compliqué de comparer les offres sur le web. Nous avons donc construit le premier comparateur d’assurance loyer impayé qui vous permettra de choisir parmi les contrats possibles celui disposant des meilleurs garanties et tarifs.

Impossibilité de cumuler les deux systèmes

Et oui depuis la loi Boutin de 2009, vous ne pouvez pas cumuler caution solidaire et assurance loyer impayé, sauf si le locataire est étudiant ou apprenti.
Attention en cas de colocations, la majorité des contrats d’assurance loyer impayé ne couvrent que si la colocation est uniquement constituée d’étudiants et que les garants répondent aux critères de solvabilité. Un moyen éventuel de s’assurer et de ne pas faire apparaître certains locataires sur le bail, pour avoir uniquement des étudiants, ou a contrario aucun étudiant.

Garantissez vos loyers dès 2,4%

Comparez les assurances loyers impayés

Autres articles dans la même catégorie

Le sujet des faux dossiers de location est sensible car la peur de se retrouver en situations d’impayés poussent les bailleurs à être particulièrement méfiants lors du choix de leur nouveau locataire. Des techniques simples que tout le monde tait Le risque d’impayés n’en demeure pas moins plus grand avec un candidat présentant un faux […]

La loi Boutin a modifié les conditions de garantie lorsqu’un logement d’habitation à titre de résidence principale a pour propriétaire une personne morale (SCI, SARL, SAS, associations, etc.). La règle est simple mais contraignante : à l’exception des SCI familiales, le bailleur personne morale ne peut demander de garant caution solidaire au locataire. L’idée générale […]

Comme l’a montré un récent article de Challenges réalisé en collaboration avec notre équipe, les allocations peuvent constituer une part importante des revenus d’un foyer locataire, avec une part du loyer couverte parfois entre 50% et 100% par des allocations diverses : APL, allocations familiales, adultes handicapés. Nous allons dans cet article détailler les différentes […]

Foncia propose une garantie loyer impayé à 3% en complément du mandat de gestion locative (facturé environ 6 %). Il n’est donc pas possible de prendre la garantie Foncia sans le mandat de gestion locative (contrairement aux assurances de notre comparateur dédié aux bailleurs indépendants). Nous allons essayer dans cet article de vous décrire en […]