Boris G. 8 décembre 2020 Support client

Protocole sanitaire lors des visites entre particuliers

A compter du samedi 28 novembre, les visites peuvent reprendre, mais comme vous le savez un protocole sanitaire doit être respecté afin de limiter la propagation du virus.
Nous allons donc vous expliquer dans cet article les points à respecter afin de vous protéger et de protéger votre locataire.

Pour un panorama complet des mesures, consultez le Protocole sanitaire établi par le gouvernement.

Ce que vous devez faire avant la visite

Le but étant de toujours limiter au maximum les contacts, vous êtes obligé de demander à vos candidats de vous transmettre les pièces justificatives afin de vérifier la solvabilité du candidat avant la visite, et ce pour éviter de faire une visite « inutile ».

Il est également obligatoire de faire une visite virtuelle avant la visite physique, d’échanger des photos et répondre à un maximum de questions des candidats, afin d’être sûr que le candidat est réellement intéressé par le bien.

Avant de procéder à la visite, il est nécessaire de rappeler au candidat les gestes barrières (port du masque, gel hydroalcoolique avant et après la visite, distanciation physique et l’annulation de la visite si le candidat a des symptômes ou si il est jugé « à risque ». Vous l’aurez donc compris, les visites avec les personnes de 65 ans et plus ne sont pour le moment pas possibles.

Un bon pour visite devra être fourni au candidat afin de justifier son déplacement, en plus de l’éventuelle attestation dérogatoire, vous pouvez le générer sur le site de PAP.

Pendant la visite

Le bien à visiter n’est pas occupé

Il est évidemment nécessaire de fixer un rendez-vous pour visiter le bien. Le protocole impose un maximum de 2 visites par bien par jour (une visite le matin, une l’après-midi). Il faut aérer le logement 15 minutes avant la 1ère visite, puis entre chaque visite. Les visites ne peuvent pas durer plus de 30 minutes, et elles sont limitées à une personne à la fois. Les visites successives ne sont donc également plus possibles pour le moment.

Le bien à visiter est occupé

Le mieux est d’éviter au maximum de visiter les logements occupés.

Il est évidemment obligatoire de demander l’accord de l’occupant du bien à visiter. Il faudra également lui envoyer un mail avec l’ensemble des gestes barrières à respecter.
Lors de la visite, il est recommandé de ne pas toucher les poignées de porte ou de fenêtres, les murs et les meubles.
Les surfaces touchées devront être désinfectées avec des lingettes désinfectantes.

En plus des règles indiquées pour un appartement non occupé, il faut veiller au respect des règles ci-dessous :

  • Annuler la visite si l’occupant est atteint du Covid-19 ou jugé « à risque »
  • Les portes et les fenêtres doivent être ouvertes par l’occupant

Gérez votre location sans agence
Assurances Bail Quittances Indexation

Essayez gratuitement pendant 30 jours

Autres articles dans la même catégorie

La garantie Visale est une alternative lorsque votre locataire n’est pas éligible à la garantie loyers impayés. La garantie Visale est une caution réservée aux jeunes de moins de 30 ans, ou aux personnes en situation précaire. La garantie Visale vous impose de signer un bail de résidence principale, en vide ou meublé. Les baux […]

Votre locataire vient de se marier et vous vous demandez quoi faire en tant que bailleur pour régulariser la situation. Nous allons vous expliquer dans cet article comment de facto vous allez avoir un locataire en plus et quelles en seront les conséquences. Le locataire a l’obligation de vous prévenir par courrier de son mariage. […]

Si vous louez votre logement à des colocataires en bail individuel, vous vous êtes certainement déjà demandé quel loyer fixer pour chaque chambre, notamment si votre logement est situé à Paris ou à Lille, villes soumises à l’encadrement des loyers. La règle est simple : si votre logement est situé dans une ville soumise à […]

Le nombre de ménages en surendettement a baissé depuis 10 ans, mais plusieurs associations de consommateurs craignent un rebond en 2021 (voir l’article de Capital sur le sujet). La procédure d’expulsion d’un locataire est longue et complexe, surtout si le locataire est déclaré en surendettement. Nous allons vous expliquer l’impact (fort) d’un surendettement sur la […]