Les 10 aides à la rénovation pour votre logement en 2019

Le coût de l’énergie augmente. Une solution pour y remédier est de réaliser des travaux dans son logement, afin de diminuer sa facture énergétique. Mais se lancer dans la rénovation énergétique a un coût.

Des aides multiples existent pour améliorer l’accès à ces travaux et les rendre plus rapidement rentables notamment dans le cadre d’un investissement locatif.

illustration renovation

Sommaire

  1. Rentabilité des travaux de rénovation pour un investissement locatif
  2. Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)
  3. L’Eco-PTZ en 2019, un prêt à taux zéro pour votre rénovation énergétique
  4. Les aides de l’Anah pour votre rénovation en 2019
  5. La TVA taux réduit pour vos travaux de rénovation énergétique en 2019
  6. Les primes énergie des fournisseurs en 2019
  7. Le chèque énergie en 2019
  8. L’exonération de la taxe foncière pour votre rénovation
  9. L’aide de la caisse retraite pour adapter votre logement
  10. Le prêt de la CAF pour vos travaux de rénovation
  11. Les aides locales à la rénovation en 2019

Rentabilité des travaux de rénovation pour un investissement locatif

Avant de détailler toutes les aides à la rénovation possibles, nous souhaitions vous rappeler l’intérêt de ces travaux sur votre rentabilité locative.

Rénovation énergétique en zone tendue

Dans un marché tendu comme à Paris, la rénovation énergétique du logement n’est pas un sujet crucial car les logements sont petits, en immeuble collectif et les candidats n’ont de toute façon souvent pas le choix sur le marché tendu parisien.

La rénovation peut cependant être bénéfique pour déplafonner le loyer entre deux locataires. En effet comme nous le détaillons dans notre article sur les zones tendues, l’évolution des loyers est plafonnée à l’IRL entre deux locataires, sauf si vous engagez des travaux d’amélioration et de mise aux normes.

Rénovation énergétique en zone non tendue

Dans les zones non tendues, la rénovation énergétique du logement peut être beaucoup plus rentable car :

  1. Augmentation de loyer : les locataires sont sensibles à leurs factures sur une grande maison individuelle par exemple, il sera donc possible de demander un loyer supplémentaire pour un logement bien isolée.
  2. Attractivité du bien : dans un marché non tenu, dans lequel les locataires ont le choix du logement, une bonne isolation thermique du logement peut être un critère décisif qui vous permettra de réduire la vacance locative.

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Qu’est-ce que le CITE ? Définition.

Si vous accomplissez des travaux visant à améliorer la performance énergétique de votre résidence principale, vous pouvez bénéficier du Crédit d’Impôts Transition Energétique (CITE) sous certaines conditions, et déduire de vos impôts 30% du montant des travaux (hors main d’oeuvre).
Il est question que le CITE soit remplacé par une prime en 2020.

Quels sont les travaux couverts par le CITE ?

Depuis 2019, la liste a été étendue et vous pouvez utiliser cette aide pour les travaux suivants :

  • L’isolation thermique (planchers, murs et toitures, plafonds, volets…) ;
  • L’acquisition d’équipements économes en énergie ou de production d’énergies renouvelables (équipement de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire, système de fourniture d’électricité… )
  • Le remplacement de fenêtres d’un simple vitrage à un double ou un triple (15% de la facture peut être déduit des impôts).
  • Le remplacement d’une chaudière à fioul par une chaudière fonctionnant  à partir d’énergies renouvelables (pompes à chaleur, chaudière à bois, etc.) : retrait (50% de crédit d’impôt pour le démontage) et remplacement (30% pour les coûts d’installation).

Pour être éligibles, vos travaux doivent être réalisés par un artisan ou une entreprise du bâtiment détenant la mention RGE (Reconnu garant de l’environnement) et répondre à des caractéristiques techniques précises.

Quels sont les avantages / plafonds de couverture par le CITE ?

Le montant total du CITE est plafonné à 8 000 euros par an pour une personne seule et à 16 000 euros pour un couple soumis à imposition commune. Une majoration de 400 euros s’applique si vous avez une personne à charge. Le CITE s’applique sans condition de ressources. Si vous êtes non-imposable, la somme due vous sera alors versée par l’État.

Le CITE présente l’avantage d’être cumulable avec l’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) et avec la TVA à 5,5%, ce qui permet de rénover votre logement à faible coût, tout en réalisant à terme des économies d’énergie conséquentes.

En revanche, le remboursement n’a lieu qu’en septembre de l’année suivante car ils ne sont pas intégrés dans le calcul de votre taux de prélèvement à la source.

Qui peut bénéficier du CITE ?

Les conditions pour bénéficier du CITE sont :

  • le logement doit avoir plus de 2 ans,
  • le logement doit être votre résidence principale.

Vous pouvez prétendre à cette aide que vous soyez propriétaire, locataire ou hébergé gratuitement, si vous êtes fiscalement résident en France.

Depuis 2014, les propriétaires bailleurs n’y ont pas le droit (source le site des impôts).

Quelles sont les démarches pour bénéficier de CITE ?

Lors de votre déclaration de revenus de l’année où ont eu lieu les travaux, vous remplissez la déclaration n°2042.

Gardez vos justificatifs pendant 3 ans, ils peuvent vous être réclamés par l’administration ultérieurement.

Pour + d’infos.


L’Eco-PTZ en 2019, un prêt à taux zéro pour votre rénovation

Qu’est-ce que l’éco-PTZ ? Définition

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est un prêt à taux d’intérêt nul permettant de financer des travaux d’économie d’énergie de son logement.

Lancé en 2009, il a été simplifié par le ministère de la Transition écologique en 2019, et prolongé jusqu’en 2021.

Quels sont les travaux couverts par l’éco-PTZ en 2019 ?

L’éco-TPZ permet de financer tous travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements anciens utilisés comme résidence principale : isolation, chauffage ou chauffe-eau utilisant des énergies renouvelables, etc.

Pour être éligibles, vos travaux doivent être réalisés par un artisan ou une entreprise du bâtiment détenant la mention RGE (Reconnu garant de l’environnement) et répondre à des caractéristiques techniques précises.

Quels sont les avantages / plafonds de couverture de l’éco-PTZ en 2019 ?

Le montant maximum du prêt est de 30.000 euros et doit être remboursé par mensualités constantes. La durée du remboursement est habituellement de 10 ans, mais peut aller de 3 à 15 ans.

L’éco-prêt peut être versé en une ou plusieurs fois après la fourniture des devis à la banque.

L’avantage de l’éco-PTZ est qu’il n’inclut pas de plafond de ressources.

En revanche, il reste soumis aux conditions d’un emprunt classique, et peut donc vous être refusé.

Les travaux financés par un éco-prêt peuvent bénéficier d’un cumul avec le CITE.

L’éco-prêt est également cumulable avec un prêt à taux zéro, les aides de l’agence nationale de l’habitat, celles des collectivités territoriales ainsi qu’avec les certificats d’économie d’énergie.

Qui peut prétendre à l’éco-PTZ en 2019 ?

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) s’adresse à tous les propriétaires, occupants ou bailleurs, sans condition de ressources.

Votre logement, maison ou appartement, doit être déclaré comme résidence principale et avoir été achevé avant le 1er janvier 1990.

Au 1er juillet 2019, l’éco-PTZ sera étendu à tous les logements achevés depuis 2 ans.

Quelles sont les démarches pour bénéficier de l’éco-PTZ en 2019 ?

Muni du devis d’une entreprise RGE, vous devez solliciter cet emprunt auprès d’un établissement de crédit conventionné par l’Etat. C’est la banque qui vérifie votre solvabilité, et décide ou non de vous accorder cet emprunt.

Les aides de l’Anah en 2019

Qu’est-ce que sont les aides de l’Anah en 2019 ?

Sous condition de ressources, les aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) permettent d’aider aux travaux de rénovation de votre logement.

Quels sont les travaux couverts par les aides de l’Anah en 2019?

Les aides de l’ANAH ne concernent que les types de chantiers suivants :
> les travaux lourds (rénovation complète d’un logement en très mauvais état, voire insalubre)

> les travaux d’amélioration de l’habitat / en particulier les travaux d’amélioration énergétique (isolation des combles, changement des portes et fenêtres, chauffage…)

Quels sont les avantages / plafonds de couverture des aides de l’Anah en 2019 ?

Les travaux lourds sont pris en charge par l’ANAH à hauteur de 50% et pour un montant maximal du chantier à 50.000 € HT.

Les travaux d’amélioration énergétiques sont pris en charge entre 35 et 50% du montant total selon vos ressources et pour un montant total de chantier à 20.000 € HT.

La prime Habiter Mieux peut s’additionner et couvrir 10 % supplémentaires du montant HT des travaux.

> “Habiter Mieux Sérénité” : pour les travaux capables d’apporter un gain énergétique d’au

moins 25% => prime allant jusqu’à 2000€.

> “Habiter Mieux Agilité” : pour les travaux d’isolation (murs ou combles) et le changement de chaudière => prime allant jusqu’à 10000€.

Qui peut prétendre aux aides de l’Anah en 2019 ?

Pour prétendre aux aides de l’Anah, il vous faut être propriétaire (occupant ou bailleur) de votre logement, et correspondre aux critères de ressources.

En 2019, vous pouvez prétendre aux aides de l’ANAH en tant que propriétaire occupant si vos revenus annuels ne dépassent pas les seuils suivants :

Nombre de personne(s) dans le foyer Revenu en € / an (Ile-de-France) Revenu en € / an (province)
1 20.470 € (très modeste) 14.790 € (très modeste)
24.918 € (modeste) 18.960 € (modeste)
2 30.044 € (très modeste) 21.630 € (très modeste)
36.572 € (modeste) 27.729 € (modeste)
3 36.080 € (très modeste) 26.013 € (très modeste)
43.924 € (modeste) 33.346 € (modeste)

Sources : Site de l’ANAH

En plus des conditions de ressources, il faut que votre logement soit achevé depuis 15 ans minimum, que la demande de subventions soit accordée avant le lancement des travaux et que ceux-ci soient réalisés par des professionnels du bâtiment certifié RGE.

Les conditions de ressources ci-dessous sont données pour des propriétaires occupants. Si vous souhaitez faire financer vos travaux en tant que bailleur, nous vous invitons à consulter notre fiche sur le conventionnement ANAH de votre location, qui détaille notamment les plafonds de ressources et de loyers, et qui vous permettra aussi de bénéficier d’un avantage fiscal.

Quelles sont les démarches pour bénéficier des aides de l’Anah en 2019 ?

Prenez contact avec votre contact local de l’Anah. Il pourra vous conseiller sur les travaux que vous pouvez effectuer, et vous aider à remplir votre dossier de demande d’aides en ligne ou par papier.

En savoir +

La TVA taux réduit pour vos travaux de rénovation énergétique en 2019.

Qu’est-ce que la TVA taux réduit ? Définition

Le taux de TVA appliqué aux travaux de rénovation est généralement de 10%. Cependant, pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique, ce taux est réduit à 5,5% depuis janvier 2014.

Quels sont les travaux concernés par la TVA taux réduit en 2019 ?

Ce taux réduit peut s’appliquer sur les équipements, le matériel et la pose dès lors que les travaux énergétiques sont réalisés par une entreprise, et tous les travaux induits rendus nécessaires.

Plusieurs types de travaux énergétiques sont éligibles à la TVA de 5,5 % :

> l’installation d’une chaudière fonctionnant avec de l’énergie renouvelable ;

> les travaux d’isolation des parois opaques ou vitrées (murs, combles, toitures, fenêtres).

Quels sont les avantages / plafonds de couverture par la TVA à taux réduit en 2019 ?

Cette TVA à taux réduit s’applique donc à tous les travaux, sans plafond.

En revanche, le taux réduit de TVA n’est pas appliqué si les travaux ont pour effet d’augmenter de plus de 10 % la surface du plancher des locaux existants.

Qui peut prétendre à la TVA à taux réduit en 2019 ?

Tout le monde peut y prétendre : propriétaires, locataires, personnes hébergées gratuitement.

Le logement peut être une résidence principale ou secondaire.

La seule condition est que l’habitation ait plus de deux ans.

Quelles sont les démarches pour bénéficier de cette aide ?

La TVA à 5,5% est directement appliquée par l’entreprise sur la facture des travaux.En revanche, vous devez signer une attestation permettant de confirmer la nature des travaux réalisés et l’âge du logement.

En savoir +

Les primes énergie des fournisseurs en 2019

Qu’est-ce que la prime énergie ? Définition

Sous peine de pénalités, les fournisseurs d’énergie doivent participer activement à la réalisation d’économies d’énergie par les consommateurs. Pour respecter cette obligation, ils peuvent distribuer de l’argent pour rembourser une partie de vos travaux, que vous soyez ou non leur client. C’est la prime énergie.

Quels sont les travaux couverts par la prime énergie en 2019 ?

Les travaux éligibles sont tous les travaux permettant d’améliorer la performance énergétique de votre habitation.

Des fiches d’opérations standardisées définissent des normes techniques et une règle de calcul afin de déterminer les montants d’économies d’énergie.

Quels sont les avantages / plafonds de couverture de la prime énergie en 2019 ?

Les primes varient suivant les acteurs : renseignez-vous auprès des différents fournisseurs d’énergie pour connaître leurs offres, et leurs conditions.

Le dispositif  « Coup de pouce économies d’énergie » mis en place par l’Etat offre des primes pour les travaux d’isolation et le remplacement d’une chaudière à fioul.

Un avantage de la prime énergie est que vous pouvez solliciter n’importe quel fournisseur, pas seulement le vôtre.

Exemples de montants de prime octroyés par Direct Energie en 2018 :

Types de travaux Superficie du logement Département Montant de la prime
Installation d’un appareil de chauffage au bois 116 m2 Corrèze (19) 145€
Isolation de plancher, toiture ou combles 140 m2 Bas-Rhin (67) 1 351€
Installation d’une chaudière au fioul 100 m2 Pas-de-Calais (62) Environ 150€

Qui peut prétendre à la prime énergie en 2019?

Tout le monde peut prétendre à la prime énergie, mais les ménages modestes peuvent bénéficier de primes plus importantes.

La prime énergie est cumulable avec le CITE, l’éco-TPZ et le taux réduit de TVA. En revanche, elle ne peut se cumuler avec les aides de l’Anah (sauf l’aide “Habiter Mieux Agilité”). Donc si vous êtes éligible aux deux, il vous faudra choisir.

Quelles sont les démarches pour bénéficier de la prime énergie en 2019 ?

Les fournisseurs d’énergie vous indiqueront les démarches à suivre. Quoiqu’il arrive, ne commencez pas les travaux avant d’avoir leur accord sur devis.

Le chèque énergie en 2019

Qu’est-ce que le chèque énergie? Définition

Le chèque énergie est une aide au paiement des factures d’énergie, émis par l’Etat pour aider les ménages modestes. Il peut également être utilisé pour payer des travaux de rénovation.

Quels sont les travaux couverts par le chèque énergie en 2019 ?

Tous travaux de rénovation énergétique éligibles au CITE peuvent être payés par le chèque énergie.

Quels sont les avantages / plafonds de couverture du chèque énergie en 2019 ?

Le montant du chèque énergie 2019 varie entre 48 euros et 277 euros par an, avec une moyenne à 200 euros, et est fixé selon les ressources du ménage. Il est envoyé au printemps, entre fin mars et fin avril.

Le chèque énergie est cumulable avec le CITE.

Qui peut prétendre au chèque énergie en 2019 ?

Le chèque énergie est attribué sous condition de revenus. Les bénéficiaires sont donc les foyers aux faibles ressources. Un outil est proposé pour vérifier votre éligibilité au chèque énergie.

Quelles sont les démarches pour bénéficier du chèque énergie en 2019 ?

Il n’y a aucune démarche à accomplir. Le chèque énergie vous est directement envoyé si vos ressources déclarées au fisc ne dépassent pas un certain montant.

L’exonération de la taxe foncière pour votre rénovation

Qu’est-ce que l’exonération de la taxe foncière? Définition

Vous pouvez être dispensé de la taxe foncière dans certaines collectivités si vous réalisez des travaux d’économie d’énergie dans votre logement.

Quels sont les travaux permettant l’exonération de la taxe foncière en 2019 ?

Les travaux éligibles au CITE peuvent permettre l’exonération de la taxe foncière si les montants dépensés sont d’au moins 10000€ l’année précédente, ou 15000€ cumulés sur les 3 années précédant l’application de cette exonération.

Quels sont les avantages / plafonds de couverture par l’exonération de la taxe foncière en 2019 ?

Si vous êtes éligible, vous pouvez bénéficier d’une exonération allant de 50% à 100% de votre taxe foncière pendant les 5 années suivant le paiement du montant total des dépenses.

Vous pouvez cumuler l’exonération de la taxe foncière avec les autres aides.

Qui peut prétendre à l’exonération de la taxe foncière en 2019 ?

Cette exonération est ouverte à tous, si votre logement date d’avant 1989 et se trouve sur une commune ou un département qui l’a votée.

Quelles sont les démarches pour bénéficier de l’exonération de la taxe foncière en 2019 ?

Contactez votre mairie pour savoir si cette exonération existe. Vous devez ensuite remplir et déposer une déclaration (avant le 1er janvier de la 1ère année où l’exonération est applicable) auprès du centre des finances publiques ou du centre des impôts fonciers dont dépend votre logement.

L’aide de la caisse retraite pour adapter votre logement

Qu’est-ce que l’aide de la caisse retraite ? Définition

La caisse de retraite peut vous accorder une aide financière pour réaliser des travaux d’aménagement dans votre logement.

Quels sont les travaux couverts par l’aide de la caisse retraite en 2019 ?

L’aide consiste en une prise en charge des travaux d’amélioration ou d’adaptation de votre logement pour prévenir une perte d’autonomie.

Quels sont les avantages / plafonds de couverture par l’aide de la caisse retraite en 2019 ?

Le montant de l’aide est déterminé en fonction du montant des travaux, des ressources du foyer, dans la limite d’un plafond de ressources défini par chaque caisse de retraite. Ce montant peut atteindre 3 500 €.

Qui peut prétendre à l’aide de la caisse retraite en 2019 ?

Cette aide est attribuée aux retraités du régime général ou aux pensionnés civils ou ouvriers retraités de l’État.

Quelles sont les démarches pour bénéficier de l’aide à la retraite en 2019 ?

Il vous suffit de vous remplir ce formulaire et l’envoyer à votre caisse de retraite.

Le prêt de la CAF pour vos travaux de rénovation

Qu’est-ce que le prêt de la CAF ? Définition

Le prêt pour l’amélioration de l’habitat (PAH) de la CAF est une aide destinée aux propriétaires ainsi qu’aux locataires qui souhaitent réaliser des travaux dans leur résidence principale.

Quels sont les travaux couverts par le prêt de la CAF en 2019 ?

Le prêt peut financer toute sorte de travaux : réparation, assainissement, amélioration (sanitaire, chauffage), isolation thermique, etc.

Vous devez le rembourser en 3 ans maximum.

Quels sont les avantages / plafonds de couverture du prêt de la CAF en 2019 ?

Le prêt peut atteindre 80 % du coût des travaux, dans la limite de 1 067,14 €.

La première moitié est versée lors de la signature du contrat, et la seconde dans le mois suivant la présentation des factures des travaux effectués.

Le budget alloué à ce prêt étant limité, toutes les demandes ne sont pas acceptées.

Qui peut prétendre au prêt de la CAF en 2019 ?

Toutes les personnes résidant en France, possédant un numéro d’allocataire à la CAF et recevant une allocation peuvent prétendre au prêt de la CAF. Les assistants maternels travaillant à domicile sont aussi éligibles.

Quelles sont les démarches pour bénéficier de cette aide ?

Vous devez envoyer ce formulaire à votre Caisse d’Allocations Familiales et y joindre les justificatifs demandés, dont un devis des travaux.

Pour plus d’infos.

Les aides locales à la rénovation en 2019

Qu’est-ce que les aides locales à la rénovation ? Définition

Un nombre croissant de collectivités offrent un soutien financier à leurs habitants en cas de rénovation de leurs logements.

Quels sont les travaux couverts par les aides locales à la rénovation en 2019 ?

Les travaux couverts par les aides locales dépendent des décisions qui ont été prises par l’administration : un gain de performance énergétique ou une liste ciblée de travaux.

Quels sont les avantages / plafonds de couverture des aides locales en 2019 ?

Selon les collectivités, vous aurez accès à des primes, des prêts ou des allégements d’impôts.

Un avantage des aides locales est qu’elles peuvent inclure, mais parfois aussi se cumuler avec les autres aides à la rénovation offertes au niveau national. Cela permet d’alléger considérablement la facture de vos travaux.

Qui peut prétendre à aux aides locales à la rénovation en 2019 ?

Ces aides sont réservées aux propriétaires, et incluent parfois un plafond de ressources.

Quelles sont les démarches pour bénéficier des aides locales à la rénovation en 2019 ?

Le site de l’Anil vous permet de consulter les aides proposées dans votre département. En vous rapprochant de votre Agence Départementale pour l’Information sur le Logement, vous serez informé des démarches administratives spécifiques.

En Haut-de-France, la Région vous verse une prime pouvant aller jusqu’à 2000€ pour vos travaux d’innovation.

Dans la région Auvergne Rhône-Alpes, certains propriétaires peuvent bénéficier d’un appui financier pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique : une subvention de 3000 euros pour un logement individuel et de 4000 euros pour un collectif.  De plus, la région Auvergne Rhône-Alpes propose aussi une prime locale d’isolation thermique pouvant amener à une subvention de 9000 euros maximum, plus un éco bonus de 1000 euros.

Garantissez vos loyers pour seulement 2,2%

Assurance loyer impayé Smartloc

Commentaires sur “Les 10 aides à la rénovation pour votre logement en 2019

  1. Romain le a posté:

    Article très intéressant sur les aides pour rénover son logement ! Concernant l’isolation, préférez des matériaux et des menuiseries thermiquement performantes pour optimiser les dépenses en énergie.

Autres articles dans la même catégorie

Si vous envisagez de réaliser un investissement locatif, vous vous demandez peut être comment défiscaliser les revenus locatifs que vous allez tirer de vos locations. Dans un précédent article nous avons fait un panorama complet des dispositifs fiscaux disponibles en 2019. Parmi les 9 schémas de défiscalisation immobilière présentés les deux largement utilisés sont le […]

La location meublée est souvent réputée pour être avantageuse fiscalement pour les bailleurs. En réalité peu de propriétaires connaissent et utilisent correctement ce statut. Nous allons vous expliquer dans cet article comment le régime réel du statut LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) va vous permettre d’économiser une part importante d’impôts sur vos loyers grâce […]

Le statut de loueur meublé professionnel (LMP) est mis à la disposition des propriétaires qui font de la location meublée; dès lors que l’activité génère un seuil de revenus suffisant (i.e. 23 000 euros), le régime du loueur meublé professionnel permet aux propriétaires de bénéficier d’une fiscalité avantageuse à travers différents mécanismes d’abattements et d’exonérations. […]

De nombreux investisseurs se tourne vers la colocation car celle-ci dispose de nombreux avantages, tant sur le plan du rendement locatif que sur la typologie de locataires. La question se pose alors pour l’investisseur du montage qui va être utilisé, soit un bail unique avec clause de solidarité, soit des baux individuels non solidaires. Nous […]