Bail de colocation : conseils de rédaction

Beaucoup de bailleurs nous demandent si notre outil de remplissage automatique du bail est adapté aux colocations. La réponse est positive évidemment, nous vous permettons simplement de remplir le modèle rendu obligatoire pour toute location, qu’elle se fasse avec un ou plusieurs colocataires.

Il est néanmoins important de prendre quelque précautions lors du remplissage de votre bail de colocation.

Démarrer un bail de colocation

La bail et l’état des lieux doit être signé par tous les colocataires

Pour éviter tout contentieux en cas de départ d’un colocataire en cours de bail (séparation d’un couple ou remplacement dans une colocation étudiante), il est important que tous les colocataires signent le bail et l’état des lieux.

Pour éviter un rendez-vous de signature avec tous les colocataires (et leurs éventuels garants), nous vous recommandons de passer par notre module de signature électronique.

La clause de solidarité est indispensable

Nous vous avions dans un précédent article proposé une clause de solidarité à insérer dans vos baux. C’est pour nous une clause essentielle bien que non présente dans le modèle par défaut publié au Journal Officiel.

Elle permet en effet de diminuer grandement les risques d’impayés en se laissant la liberté de se retourner vers n’importe quel locataire pour l’intégralité du louer dû, ou de son éventuel garant.

L’acte de caution solidaire doit identifier le colocataire garanti

La nouvel loi ALUR limite cependant à 6 mois la durée de solidarité d’un colocataire après son départ. Il est donc primordial d’identifier pour chaque acte de caution solidaire signé (voir notre modèle gratuit d’acte de caution) le colocataire couvert par cet acte, car le cautionnement s’éteindra également pour la garant après les 6 mois.

Pour éviter de vous retrouver avec des colocataires restants peu solvables, nous vous recommandons de choisir des garants capables de couvrir l’intégralité du loyer à eux seuls, quitte à faire signer plusieurs cautions au même garant.

Garantissez vos loyers pour seulement 2,2%

Assurance loyer impayé Smartloc

2 commentaires sur “Bail de colocation : conseils de rédaction

  1. Bonjour, faites vous des baux pour de la colocation avec bail commun mais sans clause de solidarité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles dans la même catégorie

Le bail commercial précaire (ou encore appelé convention d’occupation précaire) est une création issue de la pratique qui permet la conclusion, sous certaines conditions, d’une convention d’occupation commerciale. Ce type de convention est apparu pour répondre à des situations où un contrat de bail commercial classique s’avérait inadapté (i.e., en cas de locations commerciales courte […]

Acte de caution pré-rempli avec le bailOUModèle vierge d’acte de cautionnement > Sommaire Contenu de l’acte de caution Modèle d’acte de caution solidaire Comment remplir l’acte de caution solidaire ? Signature de l’acte de caution Caution solidaire d’une colocation Impossibilité de cumuler caution et assurance loyer impayé Contenu de l’acte de caution Rappel définitions dépôt […]

Télécharger notre modèle de quittance de loyer gratuit Recevoir automatiquement les quittance sur votre mail chaque mois Notre modèle contient les mentions obligatoires : Identification du bailleur et du locataire adresse du logement concerné mois d’échéance et date d’émission de la quittance distinction des sommes payées (loyer et charges) Envoi automatique des quittances chaque mois […]

La location meublée à titre de résidence principale est régie par la loi de 89 qui définit la liste des charges récupérables par défaut auprès du locataire. Dans cette liste figure les dépenses classiques (eau froide, salaires du gardien, chauffage collectif le cas échéant) qui vont être répercutées via la provision pour charges ou via […]