Mathieu Chantalat 10 mars 2018 Bail > Types de contrats

Bail de colocation : conseils de rédaction

Beaucoup de bailleurs nous demandent si notre outil de remplissage automatique du bail est adapté aux colocations. La réponse est positive évidemment, nous vous permettons simplement de remplir le modèle rendu obligatoire pour toute location, qu’elle se fasse avec un ou plusieurs colocataires.

Il est néanmoins important de prendre quelque précautions lors du remplissage de votre bail de colocation.

Démarrer un bail de colocation

La bail et l’état des lieux doit être signé par tous les colocataires

Pour éviter tout contentieux en cas de départ d’un colocataire en cours de bail (séparation d’un couple ou remplacement dans une colocation étudiante), il est important que tous les colocataires signent le bail et l’état des lieux.

Pour éviter un rendez-vous de signature avec tous les colocataires (et leurs éventuels garants), nous vous recommandons de passer par notre module de signature électronique.

La clause de solidarité est indispensable

Nous vous avions dans un précédent article proposé une clause de solidarité à insérer dans vos baux. C’est pour nous une clause essentielle bien que non présente dans le modèle par défaut publié au Journal Officiel.

Elle permet en effet de diminuer grandement les risques d’impayés en se laissant la liberté de se retourner vers n’importe quel locataire pour l’intégralité du louer dû, ou de son éventuel garant.

L’acte de caution solidaire doit identifier le colocataire garanti

La nouvel loi ALUR limite cependant à 6 mois la durée de solidarité d’un colocataire après son départ. Il est donc primordial d’identifier pour chaque acte de caution solidaire signé (voir notre modèle gratuit d’acte de caution) le colocataire couvert par cet acte, car le cautionnement s’éteindra également pour la garant après les 6 mois.

Pour éviter de vous retrouver avec des colocataires restants peu solvables, nous vous recommandons de choisir des garants capables de couvrir l’intégralité du loyer à eux seuls, quitte à faire signer plusieurs cautions au même garant.

Garantissez vos loyers pour seulement 2,2%

Assurance loyer impayé Smartloc

Autres articles dans la même catégorie

Plusieurs bailleurs nous sollicitent chaque mois pour signer un bail société (ou logement de fonction). Les sociétés qui souhaitent mettre à disposition leurs logements le font pour plusieurs raisons, les deux principales étant d’une part de faciliter l’installation d’un salarié dans une ville, la seconde étant de bénéficier d’une fiscalité très avantageuse sur l’avantage en […]

Synthèse de l’article : le bail notarié permet en théorie de saisir les impayés sur le compte des locataires mais en pratique il a peu d’avantages dans le cadre d’une expulsion. Chez Smartloc nous sommes spécialisés dans la rédaction du bail de location conforme loi ALUR. Ce modèle type est obligatoire depuis 2014 et s’applique […]

Chez Smartloc nous avons dès le démarrage proposé la signature électronique pour le bail de location. Le nouveau modèle de bail obligatoire depuis la publication de la loi ALUR nous conforte dans ce choix : avec ses 5 pages, sa notice obligatoire de 14 pages et les différents diagnostics et autre extrait du règlement de […]

Le dépôt de garantie (à ne pas confondre avec la caution qui est usuellement le terme utilisé pour le garant qui se porte caution) est une somme versée par le locataire au bailleur lors de la signature du bail pour garantir ses obligations. Le fonctionnement du dépôt de garantie est régi par l’article 22 de […]